10 façons d’inciter vos enfants à aimer bouger

septembre 11, 2013 Aucun commentaire »
10 façons d’inciter vos enfants à aimer bouger

Une chose que j’ai apprise au sujet de l’éducation des enfants actifs est que le goût pour la bougeotte doit être enseigné et encouragé, exactement de la même façon que nous enseignons et encourageons nos enfants à aimer lire.

La seconde chose que j’ai apprise c’est qu’on peut le faire de plusieurs façons.

Si vous êtes déjà du genre à aimer bouger et que vous êtes très actif, alors beaucoup de ce qui suit ne sera pour vous qu’un automatisme. Mais malgré cela, il pourrait y avoir une surprise ou deux.

Mais si vous voulez que votre enfant mène une vie active et saine et que vous ne savez pas trop comment les mettre sur la bonne voie, alors ces 10 façons inratables pour les encourager sont pour vous.

1. Aidez votre enfant à bouger tôt.

Il n’est jamais trop tard pour commencer, mais il n’est jamais trop tôt non plus. Avec des massages pour enfants et des exercices, vous pouvez faire en sorte que le mouvement fasse naturellement partie de la journée de votre enfant dès le début.

2. Intégrez l’activité physique à la routine quotidienne de votre famille.

Idéalement, chaque soir après le souper, vous devriez entreprendre une activité physique en famille. Elle pourrait être sous forme de promenade, jouer à s’attraper ou faire du vélo. Ce que vous faites n’a vraiment aucune importance tant que vous bougez ensemble. Si cela ne convient pas à votre style de vie, essayez de trouver une autre plage horaire pour être actifs ensemble. Commencez par 15 minutes par jour.

3. Montrez à vos enfants comment vous êtes physiquement actifs dans votre propre vie.

Quel est votre exutoire physique? Courrez-vous? Pratiquez-vous le yoga, jouez-vous au tennis, sortez-vous le chien ou vous entrainez-vous dans une salle de gym? Être un modèle actif pour vos enfants est l’une des meilleures choses que vous pouvez faire pour les encourager à être actifs. Si vous n’êtes pas très actif, il n’est jamais trop tard pour commencer non plus.

4. Privilégiez la marche ou le vélo plutôt que la voiture.

Lorsque cela est possible, faites bouger vos enfants plutôt que les asseoir dans une voiture. S’il y a un chemin sécuritaire, laissez-les marcher ou se rendre à vélo à l’école sur une base quotidienne (s’ils sont trop jeunes pour se rendre seuls à l’école à pied ou à vélo, accompagnez-les). C’est une très bonne habitude à prendre dès le plus jeune âge. N’oubliez pas de prévoir beaucoup de temps afin de ne pas avoir à vous presser.

5. Exposez vos enfants à une grande variété d’activités et de sports.

Les enfants qui se spécialisent tôt dans un sport en particulier peuvent s’épuiser et se blesser. Il est important de les laisser essayer beaucoup de choses différentes afin qu’ils puissent développer une large gamme d’habiletés et découvrir ce qu’ils aiment. À quelques exceptions près, la plupart des sports ne nécessitent pas de spécialisation avant que les enfants n’atteignent le début de leur adolescence.

6. Se spécialiser dans le sport peut être dommageable pour de jeunes athlètes

Couvrez-les d’éloges, mais ne les poussez pas. Remarquez les activités que votre enfant apprécie et encouragez-le. Gardez toujours les choses positives dans les estrades afin qu’ils comprennent que vous accordez de l’importance à ce qu’ils font, mais que vous n’êtes pas assez impliqués pour leur mettre la pression.

7. Mettez l’accent sur le divertissement.

La plupart des enfants ne sont pas prêts pour la compétition avant 10 ans et plus. Pour les enfants qui ont moins de 10 ans, des activités divertissantes et des jeux non compétitifs les libèrent du stress et leur permettent de réussir, quel que soit leur niveau d’aptitudes.

8. Passez du temps à l’extérieur.

Il fut un temps, aller dehors était considéré comme le mouvement par défaut de n’importe quel enfant qui s’ennuie. Et sortir garantit quasiment une forme d’activité physique. De nos jours, il y a beaucoup de distractions qui retiennent les enfants occupés à l’intérieur pendant des heures. C’est à nous, les parents, de créer beaucoup d’occasions de les amener à jouer dehors.

9. Choisissez une garderie ou une école maternelle qui intègre de l’activité physique.

Les parents devraient rechercher une garderie qui consacre chaque jour du temps à des mouvements adaptés à l’âge des enfants. Les petits ont besoin de beaucoup d’occasions pour bouger et développer les habiletés de base comme courir, sauter, bondir, sautiller, etc. Les jeux structurés et non structurés sont tous deux essentiels au développement des habiletés des enfants.

10. Mettez la pression sur les écoles de vos enfants.

Les écoles doivent collaborer pour s’assurer que les enfants en maternelle et au-delà reçoivent une éducation physique de qualité et en quantité. Chaque école devrait avoir un spécialiste en EPS qui sache comment intéresser les enfants de tous les niveaux d’habiletés et d’aptitudes qui puisse les aider à développer leur envie de bouger. Imaginez que les écoles ne consacrent qu’une heure par semaine à apprendre aux enfants à lire, et que les parents soient les seuls responsables des progrès en lecture de leurs enfants à la maison. Lorsqu’il s’agit de la lecture, les écoles collaborent et les parents la renforcent chez eux. Cela devrait aussi s’appliquer au savoir-faire physique des enfants. Vous pouvez commencer par parler à l’enseignant de votre enfant, au principal ou bien au comité des parents (Fédération des comités de parents du Québec sur Facebook).

La chose la plus importante à garder en mémoire est que vous ne pouvez pas vous tromper.

Il vous suffit de bouger avec votre famille chaque jour et si c’est tout ce que vous pouvez faire au début, vous êtes déjà bien partis.

La chose la plus importante à garder en mémoire est que vous ne pouvez pas vous tromper.

Articles similaires

Que pensez-vous?