5 approches innovatrices en matière d’activité physique à la maternelle

juillet 7, 2015 Aucun commentaire »
5 approches innovatrices en matière d’activité physique à la maternelle

Si vos enfants rentrent de la garderie ou de la maternelle sales, épuisés et remplis d’histoires de leurs courses et escalades de la journée, ils vont peut-être dans l’une de ces écoles énumérées ci-dessous. Toutes ces écoles sortent du cadre de notre expérience nord-américaine pour ce qui a trait à la maternelle; la plupart de ces établissements font la classe à l’extérieur.

De par le monde, il se passe des choses intéressantes dans l’éducation au préscolaire. Et des changements se produisent aussi chez nous. Il semblerait qu’une nouvelle façon de penser est en train de prendre forme pour donner aux enfants un bon départ pour réussir leur scolarité. Il sera intéressant de voir ce qui sera accessible au Canada d’ici les prochaines années.

Découvrez ces 5 approches différentes qui valorisent l’activité physique, la nature et l’enfant à part entière.

1. Maternelle Fuji, au Japon

« Quiconque a des enfants sait qu’ils aiment courir en rond », déclare l’architecte Takaharu Tezuka. Rien n’est plus vrai. Dans ce Ted Talk (version anglaise), Tezuka nous présente le processus de réflexion à l’origine de l’approche la plus unique qui soit en matière de maternelle qui ne m’ait jamais été donnée de voir. Son amour des enfants et sa croyance selon laquelle l’architecture peut changer le monde ont convergé pour créer quelque chose de véritablement inspirant.

Regardez bien la vidéo jusqu’à la fin pour vous rendre compte combien ces enfants sont actifs chaque jour. Nous adorons le fait que les éléments clés soient un accès permanent vers l’extérieur, du jeu non structuré et des jeux périlleux; et que ces enfants se situent au 1er rang en habileté athlétique, même sans entrainement.

2. The Point Preschool, Baie Oyster, en Australie

Imaginez envoyer vos enfants à cette maternelle, qui se targue d’avoir une classe à l’extérieur avec un amphithéâtre, un jardin féérique, une mare à grenouilles, une ferme de vers, des potagers, des bacs à sable et d’innombrables espaces naturels pour les découvertes. Tous les jours des activités basées sur les intérêts des enfants comme « l’art, des casse-têtes, des cubes, de la pâte à modeler, des pièces de théâtre, des jeux de construction, des journaux d’apprentissage, des ordinateurs, des livres, du sable, du jeu imaginatif et actif, du jardinage, des histoires racontées et de la musique » sont offertes.

3. Cedar Song Nature School, Vashon Island, à Washington

Comment est une maternelle dans la forêt? Idyllique. À Cedar Song, sur l’île de Vashon, à Washington, leur slogan est : « Les enfants ne peuvent pas rebondir sur les murs si nous enlevons les murs » (la citation est d’Erin Kenny). Ils pensent qu’« être à l’extérieur n’apporte pas seulement aux enfants de l’air frais, mais que cela encourage le jeu imaginatif, la créativité, la coordination des yeux et des mains, l’équilibre, la force physique, et la lucidité mentale. »

4. Forest Kindergarten, à Copenhague, au Danemark

On ne peut pas parler des écoles forestières sans mentionner que les danois exploitent des maternelles forestières depuis les années 1950. Un bambin dans les arbres est le témoignage d’une maman américaine qui évoque ce qu’elle a vécu en envoyant son enfant dans une école forestière à Copenhague.

5. Equinox Holistic Alternative School, à Toronto

Ce premier programme de maternelle à l’extérieur, priorise l’apprentissage d’une façon kinesthésique, autrement dit, les enfants incarnent ce qu’ils apprennent. Sandee Waite, une enseignante de l’école, s’est exprimée sur le sujet lors d’un reportage à CTV, sur cette école.

Qu’en pensez-vous? Enverriez-vous votre enfant dans l’une de ces écoles? Pour quelles raisons ou pourquoi pas? Votre avis nous intéresse. Participez à la conversation dans les commentaires ci-dessous, sur Twitter ou Facebook.

Articles similaires

Que pensez-vous?