5 façons d’aider les enfants à avoir du plaisir à bouger très jeune

décembre 4, 2013 Aucun commentaire »
5 façons d’aider les enfants à avoir du plaisir à bouger très jeune

Il est fantastique de voir un autre organisme à but non lucratif se mettre au service de la littératie physique. Dans un récent article en ligne American Council on Exercise (ACE) s’est penché sur l’importance d’aider les enfants à comprendre et à apprécier le mouvement très tôt.

Les cinq premières années de la vie d’un enfant correspondent à un moment clé pour apprendre les habiletés motrices fondamentales telles que sauter et courir. Les enfants qui ne sont pas ancrés dans ces habiletés fondamentales grandiront avec moins de littératie physique, ce qui signifie qu’ils n’auront aucun plaisir à bouger et qu’ils ne seront pas portés ver l’activité.

Ils vont aussi passer à côté d’autres bienfaits. Bouger en confiance ne suffit pas à donner le goût aux enfants d’être actifs, ils auront aussi de meilleures notes à l’école, seront en meilleure santé et auront une meilleure estime de soi et de bien-être.

Vous pouvez aider vos enfants à développer leur littératie physique. ACE vous offre ces 5 conseils :

1. Promouvez le développement des habiletés motrices de votre bébé

Vous pouvez aider votre bébé à poser les bases pour développer la littératie physique en vous concentrant sur le développement des habiletés motrices. ACE liste 11 jalons que vous pouvez utiliser pour vous guider avec votre bébé en plus d’exercices pour vous aider.

2. Luttez contre les coupes en éducation physique

Bien que de plus en plus d’études démontrent l’importance des programmes d’éducation physique à l’école pour la littératie physique, les coupes de budget pour l’EPS et les loisirs sont monnaie courante de nos jours. Appeler ou écrire des lettres à votre représentant local pourrait aider pour garder ou même ajouter de nouveaux programmes d’EPS.

3. Ne vous précipitez pas

Essayez de travailler au  rythme de vos enfants. Concentrez-vous sur les succès et le renforcement positif. Les compliments contribueront à bâtir la confiance et un ego sain que l’activité physique peut apporter.

4. Amusez-vous

En matière de sport, tant de fois il n’est question que de gagner ou perdre. Il est vrai que la compétition peut ajouter du piment, mais parfois, la pression qui l’accompagne peut gâcher tout le plaisir. Si les enfants ont du plaisir à être actifs, ils demeureront alors actifs.

5. Donnez le bon exemple

Que vous considériez cela comme un effet positif ou négatif, nos enfants nous observent et calquent leur modèle sur le nôtre. Les enfants ayant des parents actifs sont bien plus susceptibles d’être eux-mêmes actifs.

Quelle est l’activité ou le sport que vous avez toujours voulu essayer? Pourquoi ne pas l’essayer avec vos enfants?

 

 

Articles similaires

Que pensez-vous?