7 avantages à entraîner l’équipe de votre enfant

mars 26, 2015 Aucun commentaire »
7 avantages à entraîner l’équipe de votre enfant

Mes trois enfants, âgés respectivement de 10, 15 et 18 ans, prenaient des cours de natation avant même de savoir marcher et ils n’ont pas arrêté depuis. Tout en s’amusant dans la cour et au parc, ils ont pratiqué à peu près tous les sports, que ce soit la gymnastique, le t-ball, le soccer, le hockey, le basketball et la danse, et ils vont aussi commencer le rugby au printemps.

Mon chum et moi sommes des passionnés de sports et avons toujours été très actifs. Je cours des demi-marathons, je suis responsable bénévole d’une ligue de soccer et j ai assisté l’entraîneur de soccer. Mon chum a joué au football à l’université, pratique à présent le basketball trois fois par semaine et a lui-même été aide-entraîneur de soccer et entraîneur de hockey.

Je ne me suis jamais posé la question de savoir si je devais m’immiscer dans les entraînements de mes enfants, mais je comprends que tout le monde ne saute pas de joie à l’idée de faire du bénévolat. Certains entraîneurs que je connais se sont proposés, sans même y connaitre grand-chose ou malgré un emploi du temps chargé, parce qu’ils savaient qu’ils devaient combler une place vacante. Mais je connais aussi un bon nombre de parents qui ne se sentent pas à l’aise dans ce rôle.

Si c’est votre cas, je comprends. Mais ne laissez pas un manque d’expérience en sport vous empêcher de dire oui la prochaine fois qu’une occasion se présentera pour être entraîneur. Les ligues proposent souvent du matériel didactique et des stages d’entraînement. Selon l’âge de votre enfant, vous vous rendrez compte que vous n’avez pas à en savoir autant que vous pourriez le croire, la même chose prévaut si vous vous engager en tant qu’assistant.

Alors qu’il peut être formidable pour vos enfants que vous vous impliquiez dans leurs activités, ils ne sont pas les seuls à qui cela rapporte. D’après mon expérience en tant qu’aide-entraîneur, et du fait d’en avoir parlé avec d’autres parents entraîneurs, je peux dire avec assurance que les parents gagnent beaucoup à encadrer les sports.

Voici quelques bonnes raisons pour songer au bénévolat.

1. Vous passerez plus de temps avec votre enfant

Votre enfant n’a peut-être que 6 ans aujourd’hui, mais viendra le moment où il passera plus de temps avec ses amis et ses coéquipiers et moins de temps avec maman et papa. Entraîner son équipe est une merveilleuse façon de rester proches.

Cela a été une révélation pour Rob Stanley, entraîneur de l’année 2013 pour le Greater Toronto Hockey League (version anglaise), qui déclare que tout au long de ses nombreuses années d’entraîneur de l’équipe de hockey de son fils Aiden, il a pu faire partie de quelque chose qui prend beaucoup de temps et d’énergie à son fils dans un sport qu’il aime. Engendrer du divertissement, et de joyeux souvenirs, tout en regardant Aiden grandir en dehors de chez eux, n’a pas de prix, déclare Rob. Il souligne que le fait d’avoir entraîné le même groupe de garçons depuis 5 ans lui a aussi permis de voir grandir ces enfants-là, et que c’est une expérience qu’il n’échangerait pas.

2. Vous élargirez votre réseau social (et je ne parle pas seulement de vos amis sur Facebook)

Soyons franc, il n’est pas toujours facile pour des adultes débordés de se faire de nouveaux amis. Mais s’impliquer dans les équipes de vos enfants peut être un moyen de rencontrer des familles qui pensent comme vous, qui valorisent l’activité physique et quelquefois ces rencontrent mènent à des amitiés qui dureront toute la vie. En tant qu’aide-entraîneur de soccer, je me suis fait de merveilleux amis qui sont devenus mes mentors pour ma course et de merveilleuses personnes auxquelles s’adresser pour des conseils d’éducation et autres. Nous avons voyagé à plusieurs familles, nous avons fêté des vacances ensemble, nous sommes même devenus les parrains des autres enfants. Et qui n’a pas besoin d’un nouvel ami (ou d’un éventuel covoiturage pour des événements à venir)?

3. Vous développerez de nouvelles compétences

À la fin de la saison dernière, un entraineur-chef de la ligue de soccer dont je m’occupe, m’a dit qu’alors qu’il voulait simplement être un aide-entraineur, le fait d’être devenu entraineur-chef l’a obligé à en apprendre plus sur ce sport. Il a mieux apprécié le soccer et a finalement adoré l’expérience. Beaucoup de ligues offrent des stages pour donner une formation sur le sport aux entraineurs et des techniques d’entrainement. Il est important et extraordinaire de ne jamais cesser d’apprendre. Je pense que c’est ce qui nous garde jeunes et nous lie aux enfants alors qu’ils développent de nouvelles compétences. De plus, cela démontre à vos enfants que vous êtes prêts à sortir de votre zone de confort, ce qui est quelque chose de vraiment efficace en tant que parent et modèle.

4. Vous apprendrez et réapprendrez des leçons de vie

Beaucoup d’entraineurs m’ont dit que bien qu’ils comprennent l’importance d’insuffler des valeurs positives dans les joueurs, ils apprennent eux-mêmes énormément de leçons de vie sur le parcours. Jordan Elliot un entraineur de ligue locale pour les 8-10 ans a souligné qu’entrainer peut parfois mettre votre patience à rude épreuve, mais que cela la développe aussi. La patience, avec l’esprit sportif, la responsabilité, s’amuser, le leadership, la résolution de problème sont simplement quelques-unes des précieuses leçons enseignées et apprises dans les sports d’équipe. Tous les entraineurs auxquels j’ai parlé ont dû réviser leur style d’enseignement pour s’adapter à la personnalité de leurs joueurs. Les habiletés telles qu’une communication efficace et le développement de la confiance en soi sont des outils qu’ils ont empruntés aux patinoires et aux terrains et utilisés sur leur lieu de travail et chez eux.

5. Vous bénéficierez également d’une séance d’exercices (et serez un bon modèle)

Rien ne teste autant votre endurance athlétique que d’essayer de garder le rythme sur le terrain — ou la patinoire — peuplée d’athlètes de 7 ans! Les entraineurs tirent les avantages d’une séance d’exercices avec leurs joueurs aux entrainements et trouvent à mesure que le niveau et la condition s’améliorent, que c’est leur cas aussi. Je me souviens m’être à  quelques reprises placée sur le côté en faisant semblant de vouloir voir comment les joueurs déplacent le ballon, alors que j’avais en fait besoin de récupérer mon souffle. Outre le fait d’être un modèle actif, c’est aussi excellent pour votre propre santé et bien-être de vous retrouver à bouger.

6. Vous en ressortirez avec un sentiment de fierté et d’accomplissement

Daryn Everett, qui a entrainé ses deux filles du t-ball au baseball 12 ans durant, déclare être grisé par la joie qui se lit sur le visage d’un joueur lorsqu’il atteint un objectif qu’il ne pensait pas pouvoir atteindre. Everett se souvient d’un jeu en série éliminatoire alors que ses joueuses allaient se retrouver en dernière position à la neuvième manche. Les entraineurs ont rassemblé les filles et en voyant leurs traits fatigués et leurs mines déconfites, leur ont dit qu’ils étaient fiers d’elles et que le résultat importait peu. Les filles ont senti la pression lever et se sont blotties ensemble en se donnant une accolade. Elles ont marqué neuf points et ont finalement remporté le championnat provincial. Les objectifs n’ont pas toujours besoin d’être aussi élevés…. frapper la balle pour la première fois peut-être tout aussi gratifiant qu’un circuit pour un joueur et pour un entraineur qui a travaillé sans relâche à aider ce joueur à atteindre cette étape importante. C’est ce « simple sourire, » affirme Everett qui le fait revenir année après année.

7. Vous aurez du plaisir

La raison numéro un pour laquelle les enfants pratiquent un sport c’est parce que c’est amusant. Et franchement, entrainer l’est aussi. Apprendre à connaitre les enfants, les aider à apprendre, les voir gagner en confiance et prendre des risques rend tout cela extraordinaire. Mais vous allez aussi courir (ou patiner) et jouer et ça, c’est vraiment amusant, quel que soir l’âge.

Si après tout ça je ne vous ai toujours pas convaincu d’essayer d’entrainer, mais que vous avez du temps à consacrer à une équipe, des aides-entraineurs et des directeurs techniques sont toujours demandés. Les parents peuvent aussi participer à une variété de tâches qui demandent moins de temps. J’ai la chance de travailler avec des parents qui donnent un coup de main pour les permis de terrains, commandent les uniformes, achètent les trophées ou les médailles et apportent des collations pour les enfants après les matches. Les occasions sont infinies.

La prochaine fois que vous aurez l’occasion d’être l’entraineur ou d’assurer n’importe quelle autre fonction dans le sport de votre enfant, n’hésitez pas. Vous trouverez peut-être que les avantages sont aussi gratifiants pour vous qu’ils le sont pour vos enfants.

Articles similaires

Que pensez-vous?