Apprendre aux jeunes enfants à bouger de la bonne façon leur évitera des blessures lorsqu’ils seront adultes

septembre 30, 2014 Aucun commentaire »
Apprendre aux jeunes enfants à bouger de la bonne façon leur évitera des blessures lorsqu’ils seront adultes

Vos enfants apprennent-ils les habiletés motrices fondamentales au cours d’éducation physique? Selon un article (anglais) du Globe and Mail, pratiquer des mouvements tels que lancer, dribler, botter, etc. entre deux et trois heures par semaine peut réduire le risque de blessures lors d’une activité physique à l’âge adulte. Si vous vous êtes déjà fait mal au dos en jouant au tennis, ou que vous vous êtes tordu la cheville en retombant sur le mauvais pied, vous savez que c’est un beau cadeau que vous pouvez faire à vos enfants.

La meilleure façon d’amener vos enfants à pratiquer ces habiletés est de les rendre ludiques et l’article vous présente quelques bonnes suggestions de la part de notre collaborateur, Dr Dean Kriellaars.

La journaliste Kate Hammer a écrit : « Au lieu d’enseigner aux enfants comment lancer une balle de baseball, par exemple, Dr Kriellaars suggère de leur donner un sac de pois et de remplir un tonneau aussi vite que possible. Au lieu de les entraîner à tirer dans un ballon de soccer, il suggère d’attacher les enfants ensemble comme dans une course à trois jambes et de les laisser faire rouler un ballon à travers un parcours d’obstacles. »

Étant donné que pour de nombreux enseignants cela représente un véritable défi que de rendre ces habiletés ludiques, pourquoi ne pas faire suivre nos plans de cours au professeur d’éducation physique ou au directeur? Vous contribueriez ainsi à intégrer des activités divertissantes à leur programme d’éducation physique tout en acquérant les compétences (si ce n’est pas déjà fait) et leur faciliteriez la tâche pour donner à vos enfants une éducation physique qui leur permettra de se sentir bien en bougeant, ce qui augmentera leurs chances de participer et des jeux et à des activités, améliorera leurs performances scolaires et augmentera leur confiance et globalement leur félicité. De plus, ils seront moins portés à se blesser à long terme.

Si l’école de votre enfant n’offre pas deux ou trois heures d’éducation physique par semaine (toutes les écoles ne sont pas aussi géniales que celle-ci), vous pourriez compléter ce qu’ils apprennent à l’école avec des activités courtes et amusantes chez vous qui ne nécessitez pas beaucoup d’expertise ou d’habiletés de votre part.

Il n’y a que quelques mises au point minimes à faire pour que nos enfants apprennent à bouger, mais qui feront une différence considérable dans leur présent et leur futur. Qu’attendons-nous?

Articles similaires

Que pensez-vous?