Les attentes des parents au hockey : les besoins des jeunes d’abord

octobre 25, 2015 Aucun commentaire »
Les attentes des parents au hockey : les besoins des jeunes d’abord

Que peut-on faire comme parent lorsqu’on a l’impression que l’expérience sportive de notre enfant laisse à désirer? Vouloir ce qu’il y a de mieux pour son enfant ne veut pas dire que l’on va créé un conflit avec son entraîneur.

Dans mon dernier article, j’écrivais qu’il était tout à fait normal pour un parent de vouloir que son enfant ait une bonne expérience sportive. Si vous jugez que l’expérience pourrait s’améliorer, rien ne vous oblige à fermer les yeux : il est possible de gérer une situation délicate de manière respectueuse et constructive.

Vous trouverez dans cet article la première des trois étapes à suivre lorsque l’expérience de votre enfant n’est pas à son meilleur.

Première chose à faire : assurez-vous que votre malaise est fondé, qu’il est bien le résultat de l’insatisfaction de votre enfant et non de la vôtre. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les enfants aiment faire du sport?

Quelles sont leurs attentes? Des chercheurs de l’Université du Michigan ont posé la question directement aux enfants. Parmi les réponses, trois revenaient régulièrement :

  1. m’amuser
  2. faire une activité dans laquelle je suis bon
  3. développer mes habiletés

Deuxième article de la série Les attentes des parents au hockey

Cet article est le deuxième d’une série de quatre sur les choses que peuvent faire les parents pour s’assurer que leurs enfants aient une bonne expérience au hockey.

Déjà paru :
C’est normal de vouloir que votre jeune ait une bonne expérience au hockey

À venir :
• Comment savoir si votre enfant a du plaisir et se développe
• Comment communiquer avec les entraîneurs

En fouillant un peu plus, j’ai trouvé un site Web anglais qui traite exactement de ce sujet. Depuis quelques années, des milliers d’enfants ont répondu au sondage de Peter Barston sur leurs motivations à faire du sport.

Les résultats de ce sondage sont semblables à ceux de l’étude de l’Université du Michigan : s’amuser, développer ses habiletés et avoir une bonne forme physique constituent les trois réponses les plus souvent données par les enfants.

S’amuser et développer ses habiletés étaient également présentées comme les deux principales motivations des enfants dans un autre article, paru dans la revue anglaise Psychology Today.

En gros, c’est assez simple : si votre enfant a choisi de pratiquer un sport, il est tout à fait normal et justifié de vous attendre à ce qu’il s’amuse et développe ses habiletés.

Par contre, si votre insatisfaction se résume par : « son équipe ne gagne jamais » ou encore « j’ai peur que son équipe ne fasse pas les séries », il vaudrait mieux laisser tomber.

La plupart des gens comprennent bien que les enfants s’attendent à une expérience amusante lorsqu’ils pratiquent une activité sportive. Ce qui est moins évident, pour les associations de sport et les entraîneurs, c’est le désir des enfants de s’améliorer dans ce qu’ils font.

Ce n’est pas pour rien que les jeunes sont si nombreux à citer l’amélioration de leurs habiletés parmi leurs principales motivations. Lorsqu’ils s’améliorent dans une activité, ils gagnent en confiance. Et quand ils gagnent en confiance, ils ont plus de plaisir.

Mais comment savoir si l’équipe de votre enfant lui permet d’avoir une expérience amusante et enrichissante qui réponde vraiment à ses besoins et ses attentes? C’est le sujet du prochain article de cette série.

Articles similaires

Que pensez-vous?