Les attentes des parents au hockey : comment communiquer avec les entraîneurs

octobre 28, 2015 Aucun commentaire »
Les attentes des parents au hockey : comment communiquer avec les entraîneurs

Dans les trois premiers articles de cette série, j’ai parlé des attentes légitimes des parents par rapport aux activités physiques et sportives de leur enfant et des démarches à prendre pour y répondre. Je conseillais d’abord de s’attarder aux besoins de l’enfant et de voir s’il s’amuse et se développe.

Dans cet article, j’aborde la dernière démarche à prendre si l’expérience de votre enfant laisse à désirer : communiquer avec l’entraîneur.

En préambule, soulignons que les valeurs et les façons de faire des organismes de sport mineur sont la résultante des bénévoles qui les dirigent. Autrement dit, il n’y a pas deux associations pareilles. Certaines sont très ouvertes à l’apport des parents, d’autres moins.

Mentionnons également que la formation des entraîneurs varie grandement d’un sport et d’une région à l’autre. Tout bon programme de formation des entraîneurs comprend un volet sur l’interaction avec les parents, mais encore, la mise en pratique est variable.

Si vous êtes certain de bien cerner les besoins et désirs de votre jeune, mais ne trouvez pas qu’il s’amuse et se développe autant qu’il le devrait et croyez que la situation dans l’équipe pourrait être améliorée, c’est le temps de faire part de vos préoccupations aux entraîneurs.

Quatrième article de la série « Les attentes des parents au hockey »

Cet article est le dernier d’une série de quatre sur les choses que peuvent faire les parents pour s’assurer que leurs enfants aient une bonne expérience au hockey.

Déjà paru :
C’est normal de vouloir que votre jeune ait une bonne expérience au hockey
Les attentes des parents au hockey : les besoins des jeunes d’abord
Les attentes des parents au hockey : comment savoir si son enfant s’amuse et se développe

Selon la facilité d’approche des entraîneurs et de l’association de sport de votre enfant, l’exercice peut être un peu intimidant. Quelques suggestions pour réduire la tension et vous assurer de faire preuve de respect :

  1. Connaissez et suivez la procédure en place dans l’organisation, qu’on retrouve souvent sur son site Web. Si vous n’êtes pas certain, demandez au gérant de l’équipe ou à un membre du conseil d’administration.
  2. Demandez toujours pour une rencontre formelle plutôt que d’approcher l’entraîneur après un entraînement ou un match. Un entraîneur doit être complètement présent et concentré lorsqu’il entraîne. En quittant la glace, il se peut qu’il semble prêt pour une discussion, mais croyez-moi : il a probablement beaucoup de choses à l’esprit.
  3. Au début de la rencontre, précisez que votre objectif est que les enfants aient plus de plaisir et développent leurs habiletés parce que ce sont les raisons pour lesquelles les jeunes font du sport. Il pourrait être utile de lui transmettre des articles ou sites Web sur la question en amont de la rencontre.
  4. Partagez vos observations, donnez des exemples et posez des questions en gardant l’esprit ouvert. Rappelez-vous que votre objectif est que tous – enfants, parents et entraîneurs – aient une expérience plus agréable et plus gratifiante.
  5. Partagez des suggestions et des idées de solution si vous en avez.
  6. Donnez aux entraîneurs le temps de réfléchir à votre discussion, mais demandez pour une rencontre de suivi.

En conclusion, lorsque les jeunes choisissent de faire du sport de compétition, c’est parce qu’ils aiment ça. En tant que parent, vous êtes en droit de vous assurer que votre enfant s’amuse et développe ses habiletés.

Articles similaires

Que pensez-vous?