L’activité physique régulière contribue à bâtir une bonne santé osseuse

août 23, 2017 Aucun commentaire »
L’activité physique régulière contribue à bâtir une bonne santé osseuse

L’activité physique rime souvent avec santé cardiovasculaire et réduction des risques de maladie chronique. Mais la santé osseuse, elle, passe souvent sous silence.

Un récent article résume les conclusions d’une étude menée à l’Université de la Colombie-Britannique qui révèle l’importance de la santé osseuse chez les jeunes ainsi que les risques à long terme que présentent des os fragiles.

Les enfants et les adolescents qui font peu d’activité physique sont plus susceptibles de subir des fractures et, plus tard, de souffrir d’ostéoporose. En d’autres mots, rester assis toute la journée rend les os plus fragiles. Dans l’article, la coauteure de l’étude, la docteure Heather McKay, affirme que « nous avons atteint un point critique pour ce qui est de la faible quantité de temps passée à faire de l’activité physique; il faut y réfléchir. »

Elle explique que l’activité physique est essentielle à l’augmentation de la force et de la densité osseuse, et qu’environ 36 % du squelette d’un adulte s’est développé à l’adolescence.

« Nos os réagissent à tout ce que nous faisons, dès la naissance, il faut donc que les enfants bougent le plus tôt possible, » soutient-elle. « C’est inquiétant d’imaginer ce à quoi nous serons confrontés à mesure que cette génération vieillira. »

Même de courtes périodes d’activité intense à plusieurs moments de la journée peuvent contribuer à la santé des os. Il est important de développer la littératie physique des enfants dès leur plus jeune âge, que ce soit dans un centre d’entraînement ninja (article version anglaise), en excursion ou en classe : il y a ainsi davantage de chances qu’ils prennent plaisir à faire ces activités plus tard.

Notre travail à nous, parents, entraîneurs et enseignants, c’est d’aider les enfants à développer leur littératie physique, et de faire de l’activité une habitude. Assurons-nous que nos enfants aient des os solides et ne souffrent pas de fractures, d’ostéoporose et d’une mobilité réduite.

Articles similaires

Que pensez-vous?