Brent Sutter pense que nous avons besoin d’une « nouvelle normalité » pour le hockey chez les enfants canadiens; il a raison

janvier 9, 2014 Aucun commentaire »
Brent Sutter pense que nous avons besoin d’une « nouvelle normalité » pour le hockey chez les enfants canadiens; il a raison

Bravo, Brent Sutter, d’avoir le courage de vous engager sur la voie la moins fréquentée.

Sutter a entrainé l’équipe canadienne qui est arrivée 4e aux championnats du monde de hockey junior qui ont pris fin le 5 janvier dernier à Malmo en Suède. Afin de donner un sens à la performance décevante du Canada, Sutter a eu le courage de s’engager sur la voie la moins fréquentée et a rejeté les excuses habituelles.

Il a plutôt fait valoir une autre façon de développer des joueurs de hockey au Canada.

Dans un article du Globe & Mail de Roy MacGregor et dans le Journal de Montréal avec Terry Koshan,  Sutter propose des changements si nous voulons développer de meilleurs jeunes joueurs et demeurer une nation de hockey de haut niveau:

  • réduire le nombre de matches
  • accorder moins d’importance aux victoires et aux défaites
  • débarquer du carrousel des tournois
  • mieux utiliser la surface de la glace
  • travailler les habiletés et la vitesse
  • et s’amuser

Les déclarations de Sutter démontrent du courage parce qu’elles vont à l’encontre de la croyance de la majorité populaire des entraineurs et des parents canadiens.

Nous avons toujours dominé le jeu mondial en poussant les enfants à apprendre à concourir, à être intenses et physiques. Il n’y a rien de mal dans ces attributs, mais ils ne suffisent plus. L’ancienne norme est devenue obsolète.

Lors d’événements tels que le mondial junior, nous constatons une nouvelle norme dans le jeu. Une « nouvelle normalité » affichée par des pays de champions comme la Finlande qui pratiquent un jeu physique brillant, plein d’intensité, mais qui sont aussi dotés de nombreuses habiletés.

Hockey Canada a conscience et est en avance sur cette « nouvelle normalité » comme le démontre l’approche de son développement à long terme du joueur. Le prochain combat consiste à convaincre les parents et les entraineurs de hockey pour les jeunes que nous devons changer notre perspective du jeu.

Alors que nous célébrons la formation des hommes et des femmes qui concourront pour les Jeux olympiques d’hiver à Sochi, faisons en sorte que nos enfants développent davantage d’habiletés et, plus important encore, qu’ils amplifient leur amour du jeu et demeurent « des joueurs de hockey à vie ».

Articles similaires

Que pensez-vous?