Can-Bike aide les enfants à apprendre à faire du vélo en toute sécurité

juin 9, 2014 Aucun commentaire »
Can-Bike aide les enfants à apprendre à faire du vélo en toute sécurité

Apprendre à faire du vélo est un passage obligé pour la plupart des Canadiens. Beaucoup d’entre nous ont appris à faire du deux roues avec nos parents à nos côtés, finissant par s’écarter alors que nous oscillions, nerveux, mais fiers et grisés par l’avant-goût de liberté.

Même pour ceux d’entre nous qui ne sont pas devenus des cyclistes aguerris, maintenant que nous sommes nous-mêmes des parents, il était tout naturel que nos enfants enfourchent leurs vélos afin de goûter à la même liberté.

Ce qui l’est peut-être moins, c’est de se dépasser et d’enseigner à nos enfants les règles de sécurité. Comme l’explique Valérie Free, il s’agit de s’assurer que nos enfants et leurs amis les suivent.

Les 4 membres de notre famille savent comment se rendre d’un point A à un point B. Mais l’une de mes plus grandes préoccupations en ce qui concerne de grandes aventures cyclistes, est que nous ne leur avons pas encore tout inculqué pour rouler en toute sécurité sur la route. Et pire encore, je ne suis même pas sûre de savoir moi-même.

En bicyclette en sécurité

C’est là que les éducateurs interviennent. Le concept n’est peut-être pas usuel, mais en tant que maman, dont les enfants deviennent assez grands pour commencer à faire des balades familiales, je le trouve intéressant.

Can-Bike est un programme de formation en cyclisme sécuritaire offert à travers le Canada. Valérie est l’une des trois instructrices certifiées du Québec.

Valérie a grandi en Angleterre. « Je suis d’une génération qui se souvient de la liberté que procure le fait de jouer avec d’autres enfants sans supervision dit-elle,  et nous partions sans plus attendre sur nos vélos. Nous avons appris à manœuvrer dans la circulation, et je pense que si l’on peut apprendre jeune, la confiance s’installe et demeure lorsqu’on conduit une voiture plus tard. »

Les enfants d’aujourd’hui n’explorent pas le monde sur le vélo de la même façon. Voilà une raison pour laquelle s’intéresser au programme Can-Bike.

Selon Valérie, « une école du cyclisme est impérative. On voit apparaître un intérêt accru pour la promotion du transport actif, les aspects de la santé et à rendre les enfants actifs. »

Le vélo est en effet souvent une bonne façon d’obliger vos enfants à délaisser le canapé, mais s’ils ne savent pas comment assurer leur propre sécurité ou s’ils ne sont pas à l’aise sur leur vélo, ça ne durera pas bien longtemps.

Tout commence par les ABC

Les vélos d’enfants peuvent être un danger pour la sécurité s’ils sont mal entretenus ou si un enfant se sert d’un vélo trop petit ou trop grand pour lui. Le premier mandat de Valérie est de s’assurer que chaque enfant dans son programme ait un vélo en bon état qui a fait l’objet d’une vérification complète, puis de leur apprendre à faire leur propre diagnostic :

  • A comme air (dans les pneus). Les enfants peuvent vérifier que les pneus sont bien gonflés.
  • B comme brider (les freins) et voici un conseil de pro de Valérie : « Vous pouvez actionner le frein et vérifier quelle roue fait quoi; lorsque vous serrez le frein avant et que vous marchez en avant de la roue arrière, celle-ci se soulèvera du sol. Et si vous serrez le frein arrière, qui se trouve toujours à droite, il devrait y avoir un dérapage. »
  • C comme la chaine et les pédales
  • D comme droper, et voici un autre conseil de Valérie : « Prenez votre vélo, soulevez-le un peu, et lâchez-le : il ne devrait pas y avoir trop de pièces détachées. »

Il est primordial de s’assurer que son vélo convient à l’enfant. Valérie explique donc à ses élèves comment vérifier que leur siège est à la bonne hauteur et comment l’ajuster.

Les enfants dont le vélo est pourvu d’une selle confortable, apprécieront les ballades et voudront en faire plus souvent et plus longtemps.

Les règles dans la rue, les compétences de pilotage et l’importance d’être prévisible

Vos enfants connaissent-ils les gestes directionnels? Savent-ils qu’avant de marquer l’arrêt au  stop ils doivent signaler leur intention en se retournant avant d’arriver au panneau? Les enfants doivent comprendre ce que les automobilistes attendent d’eux et s’assurer d’être le plus prévisible possible.

Ceci implique de rouler du côté droit de la route en une trajectoire droite et de ne pas se faufiler entre les voitures garées le long du trottoir, comme la propre fille de Valérie aimait faire lorsqu’elle était plus jeune.

Les enfants doivent aussi prendre l’habitude de regarder par-dessus leur épaule tout en roulant droit et sans dévier de la route. Ça, c’est une chose importante à faire avant de tourner à gauche à un croisement en T par exemple.

Comme le souligne Valérie, ce sont des habiletés qui peuvent toutes être enseignées. Pour apprendre à un enfant à maintenir sa trajectoire tout en se retournant, Valérie se positionne derrière l’enfant et lui demande : j’ai combien de doigts? » Pour commencer, elle se tient franchement sur la gauche puis se rapproche graduellement pour accentuer la difficulté.

Les enfants doivent aussi apprendre à éviter les dangers sur la route comme les roches dans la rue, à freiner en cas d’urgence et utiliser correctement les vitesses sur leur vélo.

« Je pense que nous devons faire le maximum pour être visibles et prévisibles. Les cyclistes sont plus petits et moins visibles et je crois que nous devons avoir conscience de ceux avec lesquels nous partageons la route, dit Valérie. Les parents peuvent aider les enfants en les aidant à “améliorer leurs compétences et à faire preuve de courtoisie envers les autres usagers de la route à l’aide de signaux démontrant ainsi qu’ils respectent les autres personnes sur la route ».

Le bon moment pour suivre un cours sur la sécurité à vélo

Lorsque votre enfant se sent bien sur son vélo et qu’il a acquis l’équilibre, il est temps d’aller voir Valérie ou l’une de ses collègues.

Pour les jeunes enfants qui ne sont pas encore en âge de maîtriser un deux roues, Valérie encourage l’utilisation du tricycle ou de la draisienne, les deux pouvant aider les enfants à se sentir à l’aise à l’idée d’être sur un vélo.

Il y a aussi un cours pour débutants pour ‘apprendre à faire du vélo’ offert par Can-Bike ainsi que des cours offerts par nos amis chez Pedalheads, réputés pour apprendre vite aux enfants à faire du vélo dans un environnement amusant et encourageant.

Au sujet des cyclistes réticents

Si votre enfant est mal à l’aise à l’idée de faire du vélo ou s’il ne veut simplement pas s’y mettre, Valérie dit que ‘vous devriez l’écouter et ne pas le forcer. Mais elle suggère aussi que les enfants apprennent à faire du vélo avec des amis. ‘Les enfants apprennent très vite en regardant les autres, c’est une source de motivation. C’est comme la natation. Ils voient quelqu’un nager sous l’eau et ils apprennent rapidement rien qu’en observant quelqu’un d’autre.’

Les parents devraient aussi être positifs, apporter leur soutien et laisser les enfants partir à la découverte. Valérie déclare : ‘Le programme Can-Bike est orienté sur la découverte; ainsi l’enfant se découvre à travers son corps et l’expérimentation.’

Comment trouver un programme

Consultez le site web de Can-Bike pour contacter un instructeur près de chez vous.

Surveillez aussi les programmes Can-Bike s’inscrivant dans le cadre des camps d’été, les municipalités et les écoles. Si ces programmes ne sont pas offerts près de chez vous, faites-en la demande. Plus la demande pour une formation en cyclisme sécuritaire sera grande, et plus les enfants auront des occasions d’apprendre des habiletés qui leur donneront la confiance dont ils ont besoin pour faire de la bicyclette pour s’amuser et pour la vie.

Si vous ne trouvez pas de programme dans votre région, vous pouvez trouver des vidéos sur le site Can-Bike que vous pouvez visionner avec vos enfants, mais notez qu’elles sont conçues pour les 9 ans et plus.

Note de l’éditeur : Nous avons édité cet article pour corriger une erreur selon laquelle les programmes Can-Bike n’étaient disponibles qu’en Alberta, en C.-B, en Ontario et au Québec. En fait, Can-Bike est présent dans toutes les provinces du Canada et au Yukon.

 

Articles similaires

Que pensez-vous?