C’est un peu tôt pour faire de grandes prédictions

août 19, 2015 Aucun commentaire »
C’est un peu tôt pour faire de grandes prédictions

Ma nouvelle vie en tant que maman est rapidement devenue celle d’une maman d’un très dynamique et téméraire petit garçon. Une chose est évidente en observant mon fils lancer une balle, monter des marches ou trouver son équilibre sur une bicyclette : les gens développent rapidement des opinions sur ce que mon enfant fera plus tard dans la vie à cause de son apparence ou de ce qu’il aime faire en l’instant présent. En passant, mon fils n’a que deux ans.

Bien que notre enfant soit grand pour son âge, du moins selon les courbes établies par notre pédiatre, cela ne signifie pas obligatoirement qu’il deviendra une vedette de basketball. Idem, pour une carrière chez les Blue Jays de Toronto simplement parce qu’il adore lancer des ballons à travers la pièce aujourd’hui

Mais le reste du monde ne voit pas toujours les choses à ma façon. Mon fils reçoit déjà régulièrement ce genre de commentaires et de messages et je ne suis pas certaine que ce soit la meilleure chose pour lui ni pour son futur en tant que personne active et en bonne santé.

Pour répliquer à ce cœur de commentaires bien intentionnés, je serais ravie d’offrir à mon fils mes propres idées sur sa future activité physique. S’il est un jour capable de s’asseoir assez longtemps pour écouter ma liste de souhaits, je lui dirais ces cinq choses :

1. Sois patient avec toi-même

Personne ne nait avec les compétences dont on a besoin pour pratiquer des sports ou participer à des activités. Tout comme tu as dû apprendre à marcher, tu apprendras à faire de nombreuses autres choses comme courir, sauter, lancer, etc. Ne laisse pas un manque d’adresse te limiter ou te décourager.

Maman et papa vont te soutenir et t’aider. Nous jouerons avec toi et lorsque le moment sera venu, nous choisirons des entraîneurs et des programmes qui reflèteront ta personnalité, mais pas celle d’un espoir de mini athlète élite. Lorsque tu seras prêt à pratiquer un sport ou à participer à une activité, même si tu n’es pas le meilleur, la seule chose qui nous importera est que tu t’amuses et que tu apprennes.

2. Fais ce que tu aimes, mais essaies-en beaucoup avant de décider

Pour l’instant, tu aimes remplir une boite de ballons puis les lancer aussi loin que tu peux à travers la pièce, inlassablement. Ne laissons pas cette activité passagère dicter ton avenir. Si nous avions pris de grandes décisions fondées sur ce que tu aimes faire, nous aurions dû accepter que tu deviennes un gymnaste professionnel basé sur le fait que tu adorais ton Jolly Jumper lorsque tu avais 6 mois.

Je sais ce que lancer un ballon signifie en fait :

  1. tu adores t’amuser et je veux qu’il en soit toujours ainsi;
  2. tu n’arrêtes pas de lancer ton ballon parce que tu t’amuses et que tu t’améliores justement parce que tu répètes le mouvement.

Je m’attends à ce que tu reproduises cette phase à de nombreuses reprises alors que tu découvres de nouvelles choses. Papa et moi allons te faire connaître plein de choses amusantes à essayer et nous savons qu’éventuellement tu en découvriras que tu aimeras davantage. Si c’est toujours lancer des ballons à travers la pièce à l’âge de 14 ans, alors nous aviserons.

3. C’est toi qui sais comment tu te sens par rapport aux sports et aux activités

Nous allons t’aider à essayer plein de choses, mais à toi de dire si tu veux continuer (après avoir bien essayé, bien sûr). Mais nous ne serons pas préparés à te voir abandonner à être actif. Tu n’as pas besoin de jouer au basketball, au hockey ou à quoi que ce soit qui ne te conviennent pas, mais ton papa et moi-même allons t’aider à trouver un moyen pour que tu continues à bouger, quoi que cela puisse signifier pour toi.
Peut-être que ce sera faire du vélo ou faire du snowboard (mais préviens-moi parce que je devrai peut-être couvrir mes yeux durant tes acrobaties). Quoique tu choisisses, nous savons que tu accomplis des choses remarquables pour ta santé et ton bien-être en étant actif chaque jour.

4. Noue des liens avec l’activité physique

Étant donné que nous avons une discussion à cœur ouvert, je vais t’avouer que ta maman a rarement été un premier choix en classe de gym pour des activités par équipe. Et plus je vieillissais, plus je redoutais tout ce qui avait un rapport avec une sélection en équipe. Cela ne t’arrivera peut-être pas et j’espère que ce ne sera pas le cas, mais plus important encore, j’espère que tu verras au-delà d’être choisi en premier et que tu te concentreras sur les nouveaux amis que tu te feras peut-être, les habiletés physiques auxquelles tu travailleras et le plaisir que te procurera l’éducation physique. Que ce soit ta matière préférée ou non, l’éducation physique sera comme n’importe quelle autre matière à l’école où tu essayeras fort et apprendra quelque chose chaque jour.

5. Nous avons foi en toi

Au bout du compte, papa et moi (et le reste de la famille) croirons en toi. Tu es venu au monde avec quatre semaines d’avance et tu as lutté pour devenir l’extraordinaire bambin que tu es aujourd’hui. Alors si l’entraineur Bob, le voisin Jim ou la dame dans le bus te voit comme étant le prochain Sidney Crosby ou pas, n’a strictement aucune importance. Nous savons que tu seras quelqu’un qui adorera rester actif et en bonne santé chaque jour.

En observant mon fils grimper sur son chariot en le prenant pour une planche à roulettes (sans vraiment savoir ce qu’est une planche à roulettes) je me dis que je finirai probablement par en apprendre autant sur la vie active de lui que lui de moi. Et ce que je sais pour sûr, c’est que l’observer vivre un mode de vie actif qu’il a façonné m’apportera énormément de joie et de fierté.

Articles similaires

Que pensez-vous?