Développez le cerveau de votre enfant en l’exposant à de nombreuses expériences

mars 20, 2014 Aucun commentaire »
Développez le cerveau de votre enfant en l’exposant à de nombreuses expériences

Le cerveau de l’enfant est un organe incroyable. Sa structure est constituée pendant les jeunes années de la vie, alors comment vous assurer que le cerveau de votre enfant est sain, bien développé et durera toute une vie?

Développer le cerveau de votre enfant c’est comme bâtir une maison. Les cinq premières années de la vie d’un enfant sont une période cruciale pendant laquelle la fondation du cerveau s’édifie. Les quatre murs d’une maison sont les quatre sphères du développement : cognitive, émotive, sociale et physique. Les quatre murs ont besoin d’être développés uniformément afin de solidifier et de bien équilibrer la maison.

Les maisons peuvent être faites de nombreux matériaux – du bois, de la brique, et même de la boue ou de la paille. Certains matériaux sont plus durables et résistants que d’autres. De quels matériaux de construction le cerveau de votre enfant est-il constitué? La réponse simple est : les expériences.

Les enfants apprennent en employant activement leurs cinq sens

Les jeunes enfants apprennent par l’action. Ils éprouvent le besoin de voir, toucher, sentir, écouter, goûter; en d’autres termes, se servir de leurs cinq sens pour apprendre. Chaque expérience vécue par un jeune enfant développe une dynamique ou une connexion neurale dans son cerveau. Plus il y a d’expériences, plus il y a de dynamique. Plus une expérience est significative, et plus l’enfant voudra la renouveler, encore et encore. À chaque fois qu’une expérience est répétée, la connexion devient plus forte et plus permanente, et l’enfant commence à bâtir la confiance et la compétence.

Découvrez cette vidéo de 2 minutes (en anglais) provenant du Centre du développement de l’enfant de l’Université Harvard qui expose superbement dans un langage clair, cette analyse.

L’objectif visant à se doter de la littératie physique (le quatrième mur de la maison) est d’accroître la motivation, la confiance et la compétence pour bouger – toute une vie. Les enfants du préscolaire doivent pour cela vivre toutes sortes d’expériences dans leurs activités : au sol, sur la neige et la glace, dans l’eau et dans les airs. Ces expériences devraient être positives et amusantes pour que les enfants veuillent les répéter inlassablement (motivation), commencer à se dépasser (confiance) et développer des habiletés qui leur permettent de participer activement (compétence). Cela développe de solides connexions cérébrales permanentes.

Le troisième d’une série

Cette série d’articles explique l’histoire du développement du cerveau du jeune enfant et la façon dont il est relié au développement de la littératie physique.

Lisez les articles précédents :

Les prochains articles observeront :

  • Comment le jeu non structuré et structuré crée des expériences positives pour les enfants
  • l’importance des relations dans le développement du cerveau des enfants
  • l’importance de renforcer toutes les sphères du développement incluant le développement physique
  • Comment nous pouvons intervenir sur le stress qui a un impact sur la structure du cerveau de l’enfant

Les expériences négatives sont aussi intégrées à la structure du cerveau

Les parents veulent ce qu’il y a de mieux pour leurs enfants – c’est probablement pourquoi vous lisez cet article de prime abord! Toutefois, il est important de lancer un appel à la prudence au sujet des expériences et du développement du cerveau chez le jeune enfant.

Les expériences peuvent être autant positives que négatives, et malheureusement les deux types d’expériences sont directement intégrés à la structure du cerveau de l’enfant.

Les expériences peuvent être négatives pour les enfants et leur cerveau en croissance si elles sont stressantes, les gardent trop occupés ou si elles sont accablantes. De par des expériences négatives, les enfants pourraient croire qu’ils ne sont pas bons en sport ou qu’ils ne peuvent pas prendre de plaisir aux activités physiques. Les enfants pourraient devenir réfractaires à essayer de nouvelles choses ou se surpasser pour voir ce que leur corps peut accomplir.

Les expériences positives sont amusantes, adaptées à leur âge et encourageantes. Elles donnent des occasions aux enfants d’apprendre à jouer avec d’autres, de profiter de la présence d’adultes qui servent de bons modèles et de développer de nouvelles habiletés. Veillez à ne pas surcharger l’horaire de votre enfant — gymnastique le lundi, soccer le mardi, etc. Limitez le nombre d’expériences organisées et supervisées par des adultes.

Finalement, les enfants de tous âges ont seulement besoin de temps pour jouer – pour explorer, pour être curieux, pour se surpasser, pour être calmes et pour rêver. Alors veillez à ce que votre enfant ait du plaisir, n’est pas trop fatigué, est vêtu en fonction du temps et soit bien hydraté.  Ne développez que des expériences positives d’activité physique et de littératie dans le cerveau en croissance de votre enfant!

Le prochain article abordera davantage les expériences positives pour les enfants en se penchant sur les occasions de jeu structuré et non structuré.

 

Articles similaires

Que pensez-vous?