Cessons de parler de jeu « risqué » pour les enfants, parlons plutôt de jeu « aventureux »

avril 7, 2016 2 Commentaires »
Cessons de parler de jeu « risqué » pour les enfants, parlons plutôt de jeu « aventureux »

Cela peut paraître surprenant venant du directeur général du Conseil canadien de plein air, mais quand il s’agit d’encourager les enfants à jouer dehors, on n’aide personne en utilisant le terme « jeu risqué ».

Dans notre société, le mot risque est devenu synonyme de danger, mais selon la définition établie en 2010 par l’Organisation internationale de normalisation (ISO), le risque est l’effet de l’incertitude sur les objectifs (ISO 31000-10). Autrement dit, le risque n’est pas associé à un résultat positif ou négatif, seulement à un résultat incertain.

Il existe un grand écart entre le risque qui existe aux yeux de l’enfant (risque perçu) et le risque réel pour sa sécurité (risque objectif). Il revient aux parents, aux éducateurs, aux enseignants et aux responsables de programmes de bien analyser la situation pour s’assurer que le risque objectif est beaucoup, beaucoup plus faible que le risque perçu. Ainsi, les enfants pourront profiter des bienfaits de l’activité en plein air qui devrait faire partie du quotidien de tous les enfants de leur naissance à la fin du secondaire.

Même si nous souhaitons éviter que nos enfants se blessent, pour bien se développer et grandir, ils ont besoin de se sentir aventureux. Ils doivent sentir que le résultat de leurs jeux est soumis à une certaine incertitude. C’est important aussi bien pour l’enfant lui-même que pour la société dans son ensemble.

Quand nous défendons l’idée de laisser aux enfants une période de jeu – bénéfique aussi bien pour leur santé que pour leur équilibre – laissons tomber le mot risque et parlons plutôt d’aventure. Ce mot est plus positif et reflète l’expérience que nous voulons que les jeunes vivent. De plus, il rassure les parents en leur rappelant que le fait de se soucier des risques réels ne fait pas d’eux des parents poules.

Articles similaires

2 Commentaires

  1. Sylvie Melsbach avril 22, 2016 at 8:37 - Reply

    Vraiment très intéressant comme réflexion et notre langage sera ajusté dans toute nos prochaines interventions.

    • Émilie Roy
      Émilie Roy avril 25, 2016 at 8:33 - Reply

      Merci de nous partager vos commentaires, c’est très apprécié!

Que pensez-vous?