La raison pour laquelle nos enfants doivent acquérir du cran

juin 11, 2013 Aucun commentaire »
La raison pour laquelle nos enfants doivent acquérir du cran

Si on vous demandait s’il est important que votre enfant ait de bons résultats scolaires, vous répondriez oui sans hésitation. Vous seriez fou de dire le contraire, n’est-ce pas? Et comme il est souligné dans cet article de Belinda Luscombe dans le Time, les enfants qui obtiennent de bonnes notes réussissent plutôt bien à l’université et dans la vie en général.   Vous voulez donc que votre enfant soit aussi brillant que possible.

Mais attendez. Luscombe propose aussi que l’aptitude scolaire ne soit peut-être pas ce qu’elle est censée être, clamant que nous devrions enseigner à nos enfants le cran plutôt que passer autant de temps sur les habiletés cognitives. Elle déclare que le dernier livre de Paul tough, How Children Succeed, suggère que le « cran est la pierre angulaire de la réforme de l’éducation. »

« Quoique le QI est tenace à changer après l’âge de 8 ans, la capacité à persister, à se concentrer et à s’adapter est plus malléable, même jusqu’au début de l’âge adulte » écrit Luscombe. Alors que le QI peut envoyer les jeunes à l’université, ils ont besoin d’une tout autre panoplie d’habiletés pour obtenir leur diplôme, persévérer, forger leur caractère, gérer leur temps et apprendre à bien travailler avec les autres.

En d’autres termes, ne nous préoccupons pas tant des bonnes notes, mais à la place concentrons-nous sur les compétences sociales. Apprendre à échouer est une compétence sociale. Échouer puis apprendre de son échec est une façon d’avoir du cran.

Écartons-nous du côté scolaire, de l’écriture, de la lecture et du calcul et considérons le savoir-faire physique sous le même angle. Nous voulons tous que nos enfants soient physiquement actifs et le plus possible doté du savoir-faire physique. Nous devrions aussi les aider à acquérir le cran nécessaire pour maintenir des modes de vie physiquement actifs, que ce soit au travers du sport ou de la récréation. Les enfants développent le savoir-faire physique lorsqu’ils ont l’occasion d’explorer le monde autour d’eux et en essayant de nouvelles choses. Parfois cela mènera à des échecs; des bosses, des bleus et des égratignures; des pleurs.

Si nous les protégeons et si nous n’instillons pas en eux l’importance de rebondir, ils pourraient tout à fait au bout du compte vivre des vies plus sédentaires. Alors au lieu d’essayer de les empêcher de tomber de vélo ou au terrain de jeux, aidons-les à se relever, à se dépoussiérer et encourageons-les à recommencer.

 

Articles similaires

Que pensez-vous?