L’activité physique fait partie de ma garderie en milieu familial; vous pouvez faire de même

décembre 29, 2014 Aucun commentaire »
L’activité physique fait partie de ma garderie en milieu familial; vous pouvez faire de même

Après que mon fils ait fêté son premier anniversaire, je savais que je voudrais être là pour chacune de ses découvertes. Malheureusement, travaillant en centre de la petite enfance et dans les centres préscolaires, ça ne s’est pas passé comme cela. Le stade du nourrisson désormais derrière nous, cela semblait être le bon moment pour foncer et ouvrir ma propre garderie, ce dont j’ai toujours rêvé.

Ma garderie est composée de deux jeunes enfants fougueux et de mon fils de un an. Il a été agréable de créer un programme chaleureux, ouvert et facile en y implantant une combinaison de ce que j’ai pu voir, avec ma liste de souhaits que je garde en tête depuis quelques années.

Les repas et les siestes sont programmés, mais le reste du temps nous improvisons. Une chose est malgré tout omniprésente : l’activité physique.

Si vous avez un jeune enfant (ou quelqu’un qui s’en occupe) et que vous vous demandez comment vous assurer que votre enfant reçoive la quantité d’activité physique quotidienne suggérée et développer ses habiletés, voici mes 5 meilleurs conseils à essayer chez vous :

1. L’activité physique devrait être amusante, mais non négociable chaque jour

Lorsque vous vous rendez au parc ou à votre centre communautaire, il est assez facile d’installer votre tout-petit dans sa poussette et d’aller à votre propre rythme. Il peut être difficile de les convaincre que marcher est la meilleure option, mais avec un peu de chance ils se rendront compte que c’est la seule possible. Si votre enfant, comme la plupart d’entre eux, aime tout décider par lui-même, formulez cela de façon à ce qu’il finisse par choisir la marche. Des questions comme « vas-tu porter tes chaussures bleues préférées ou les vertes? » lui permettront de prendre la décision et d’être en contrôle.

Si votre tout-petit a besoin d’une distraction ou d’enthousiasme lors de la promenade, chantez des chansons, ou montrez-lui des choses intéressantes comme des animaux ou de la nature tout au long du chemin. Nous adorons chanter « les fourmis marchent » en nous promenant. Parfois, nous prendrons de drôles de voix pour rendre cela encore plus amusant.

2. Choisissez des parcs appropriés au développement

Les plus jeunes enfants peuvent être aventuriers et curieux et avec le bon environnement, ils peuvent mettre leur curiosité à bon escient pour apprendre beaucoup de nouvelles choses. J’adore trouver des parcs dans notre coin pourvus de structures de jeu plus basses et plus petites et avec des matériaux mous au sol. Je peux, en toute sécurité, laisser les enfants explorer leur environnement sans constamment leur dire de s’éloigner de l’équipement dangereux ou devoir gâcher leur plaisir. Nous adorons les parcs avec des murs d’escalade, des poutres pour travailler l’équilibre et des espaces ouverts pour en profiter.

3. Du temps dédié au jeu libre

Il est merveilleux d’observer les yeux de jeunes enfants s’illuminer lorsqu’ils arrivent au parc. Nous savons tous combien les enfants aiment jouer et combien ils s’amusent sans intervention ni interférence de la part des adultes. Gardant cela à l’esprit, je réserve toujours du temps pour permettre aux enfants d’être des enfants dans un environnement extérieur. Sans passer pour une gardienne d’enfants négligente, je m’assois et les laisse faire ce qu’ils veulent. C’est dans ces moments-là que je vois souvent les enfants effectuer un saut et apprendre une nouvelle habileté. S’ils travaillent fort sur quelque chose de nouveau, je les encourage, mais je n’outrepasse pas mes limites en les aidant, à moins qu’ils le demandent (et encore, je les encourage à essayer de nouveau en me tenant près d’eux afin de leur permettre de se sentir plus en sécurité).

4. Planifiez des activités structurées afin d’encourager le mouvement

Après le jeu libre, il est bon de passer à des activités structurées. Si vous n’êtes pas certain des activités qui fonctionneraient, consultez les ressources d’Actif pour la vie et les plans de cours pour vous donner des idées. Nos préférés sont les « pas d’animaux » et « Remplissez la piscine d’eau ». Afin de rendre ces activités interactives pour des enfants à bas âge, j’essaye de les faire durer moins de 20 minutes étant donné que leur pouvoir de concentration est parfois limité. Travailler les aptitudes physiques est important, mais il est tout aussi important que votre tout petit s’implique et voit cela comme une expérience positive. Vous pouvez aussi choisir les activités en fonction de l’âge des enfants.

5. Ne laissez pas la météo vous empêcher de sortir chaque jour

Les parents des enfants inscrits dans ma garderie savaient dès le premier jour que, quelque soit le temps, nous irions toujours explorer les environs au moins deux fois par jour. Avec l’équipement adéquat, la pluie ou la neige ne devrait pas vous éloigner de l’activité physique. Quel enfant (ou grand enfant dans mon cas) n’aime pas sauter dans les flaques d’eau, lancer des boules de neige (de façon sécuritaire bien sûr) ou courir dans la boue? Cela peut remplacer des aventures salissantes, mais il est valorisant d’observer votre tout-petit développer de nouvelles habiletés sous la pluie ou dans la boue. Et lorsque Dame Nature rend la sortie impossible (trop froid ou trop humide), pensez à des solutions de remplacement à l’intérieur pour assurer à l’enfant un apport d’activités physiques pendant sa journée. Notre option préférée est le local Ontario Early Years Centre qui inclut une fois par semaine du temps de motricité globale. Et c’est entièrement gratuit. Consultez le site Internet pour voir si votre centre communautaire propose quelque chose de similaire.

Certains trouveront cela absurde, mais j’adore passer mes journées avec trois jeunes enfants fougueux. J’adore les voir apprendre et grandir chaque jour. Et avoir la chance de leur assurer de l’activité physique chaque jour est un des bons côtés du métier.

Articles similaires

Que pensez-vous?