L’actualité olympique racontée aux enfants

août 15, 2016 Aucun commentaire »
L’actualité olympique racontée aux enfants

Chaque vendredi pendant les Jeux olympiques, Actif pour la vie condense l’actualité des Jeux pour les jeunes partisans.
Cette page sera mise à jour à la fin de chaque semaine, donc revenez-y pour alimenter vos conversations avec vos enfants. Et si vous n’êtes pas encore vendus à l’idée d’encourager Équipe Canada, voici 7 raisons de regarder les Jeux en famille.
________________________________________

Le 19 août 2016

En cette semaine de tous les records à Rio, les médailles sont parfois passées au second plan face à des démonstrations d’esprit sportif et d’amitié de classe mondiale. Jetons ensemble un œil à ce qui s’est passé ces sept derniers jours au Brésil…

– Certaines victoires n’ont pas besoin de médaille. Après une collision survenue pendant le 5000 mètres femmes, la Néozélandaise Nikki Hamblin a aidé l’Américaine Abbey D’Agostino à se relever et l’a encouragée à poursuivre jusqu’à la ligne d’arrivée. Bien qu’aucune des deux athlètes ne se soit qualifiée pour la finale, les juges ont décidé de les repêcher toutes les deux pour cette exceptionnelle marque d’esprit sportif.

– Les cyclistes britanniques Laura Trott et Jason Kenny ont en commun non seulement 10 médailles d’or olympiques… mais aussi des projets de mariage. Le couple, qui prévoit de s’unir avant les prochains Jeux, plaisante en assurant que leurs futurs enfants seront également de grands cyclistes. Quel que soit le sport que ceux-ci choisiront de pratiquer, ils auront deux beaux modèles à admirer.

– Il était prévisible que l’événement de la semaine sur les médias sociaux serait la finale du 100 mètres hommes, mais pas pour les raisons qu’on imaginait. Certes, Usain Bolt a décroché l’or, mais cela n’a surpris personne. L’anecdote inattendue, ce fut l’émergence d’une belle amitié entre l’homme le plus rapide au monde et le sprinteur canadien Andre De Grasse. Les deux hommes ont couru côte à côte en demi-finale et en finale, nouant un lien « grand frère et petit frère », aussitôt affectueusement baptisé « DeBolt ». Les enfants qui rêvent de courir aussi vite qu’Usain et Andre peuvent commencer à apprendre comment bien sprinter.

– Derek Drouin, de Sarnia (Ontario), a remporté l’or au concours de saut en hauteur masculin en franchissant 2,38 mètres. Pour vous donner un ordre de grandeur visuel, cela signifie que Drouin aurait pu sauter par dessus une pile de vingt-six boîtes de Timbits, ou encore un orignal adulte.

– La semaine a été épuisante pour les décathloniens, qui ont dû enchaîner dix épreuves aussi exigeantes que le saut à la perche, le lancer du disque et la course de haies, entre autres. Ces super athlètes seraient-ils aussi des super héros? C’est ce que certains ont pu penser en voyant l’Américain Ashton Eaton porter un « masque rafraîchissant » au premier jour de la compétition.

– Dans la même veine que la complicité entre Bolt et De Grasse, mais cette fois bel et bien liés par le sang, les deux frères Alistair et Jonathan Brownlee, de Grande-Bretagne, ont remporté respectivement l’or et l’argent au triathlon masculin. Ils ont tous deux fini premier et deuxième en course à pied, en natation et en cyclisme. Belle rivalité fraternelle!

12 août 2016

La semaine d’ouverture des Jeux fut riche en manchettes, en eau verte et en mèmes. Tour d’horizon.

– À ses débuts olympiques, le rugby à 7 a séduit les partisans avec ses jeux spectaculaires et ses matchs vite faits. L’équipe canadienne féminine a gagné les cœurs du pays en battant la Grande-Bretagne pour la médaille de bronze. Le saviez-vous : Jen Kish, capitaine de l’équipe, mange de la moutarde avant chaque match par superstition.

– Avec sa médaille d’or, sa médaille d’argent et ses deux de bronze, Penelope Oleksiak, mieux connue sous le nom de Penny, a établi un nouveau record pour le nombre de médailles remportées par une Canadienne lors d’une même édition des Jeux d’été. Croyez-le ou non, la prodige de 16 ans avait de la difficulté à se faire sélectionner dans une équipe de natation à neuf ans, incapable de faire deux longueurs. L’adolescente de 6’2 » (qui continue de grandir) s’est épanouie lorsqu’elle s’est finalement jointe à un club qui valorise le plaisir avant la compétition.

– Vous avez peut-être remarqué quelque chose d’étrange en regardant Roseline Filion et Meaghan Benfeito remporter le bronze au 10 mètres synchro. En effet, c’est l’eau du bassin et non les plongeuses qui ont fait des vagues dans l’actualité. L’eau a pris une couleur verdâtre pendant la nuit à cause d’un excès d’algues. Certains disent que l’eau ressemblait à du jello vert, d’autres à un marécage. Et vous, comment décririez-vous la couleur de la piscine à Rio?

– Le nageur américain Michael Phelps a beaucoup fait parler de lui la semaine dernière. S’il a remporté sa 22e médaille d’or en carrière le 11 août, c’est son expression faciale d’avant-course qui a le plus capté l’attention #PhelpsFace.

– Dans un moment historique lors de la cérémonie d’ouverture, la première équipe olympique de réfugiés a défilé dans le stade Maracana devant une foule debout. Les athlètes, qui ont fui la Syrie, le Soudan du Sud, l’Éthiopie et la République démocratique du Congo, représentent les 21 millions de réfugiés dans le monde. Contrairement à leurs concurrents, les membres de l’équipe olympique des réfugiés n’ont aucun chez-soi, aucun drapeau et aucun hymne national. Un rappel important de l’esprit des Jeux.

– La gymnaste artistique australienne Larissa Miller a pris un risque pendant sa routine au sol et a fait une erreur qui lui a coûté une chance de médaille. Sa réflexion sincère (version anglaise) sur les Jeux, elle, lui vaut une médaille à nos yeux.

– Les athlètes ne sont pas les seuls à envahir le parcours de golf à Rio. Des capybaras, les plus gros rongeurs du monde, y ont fait des apparitions spéciales. Pour les Canadiens, c’est peut-être un premier contact avec cette espèce – à moins que vous ayez suivi la cavale du couple de capybaras du zoo de Toronto plus tôt cet été. Cet animal semi-aquatique qui ressemble au castor peut pousser jusqu’à quatre pieds de long et deux pieds de haut.

– Avec toute cette attention sur les médailles et les records, on peut parfois oublier à quel point c’est un exploit de se rendre aux Olympiques. Ce n’est pas le cas de Fu Yuanhui, la nageuse chinoise de 20 ans qui s’est fait connaître par ses réactions adorables. On sent sa joie et ça nous ramène au plaisir et à l’excitation des Jeux.

Articles similaires

Que pensez-vous?