Laissez les enfants être des enfants

novembre 23, 2015 Aucun commentaire »
Laissez les enfants être des enfants

Laissez les enfants être des enfants. Ce n’est pas évident lorsqu’on vit dans une société où tout se déroule à vive allure. Papa travaille et dans la majorité des foyers, maman aussi. À travers tout ça, il faut guider nos tout-petits afin qu’ils aient un développement normal. Prenez une grande respiration. Ahhh, ça fait du bien! Comme s’il n’y avait pas déjà assez de stress dans notre société, on en rajoute en se mettant des indicateurs de performance par rapport à nos enfants.

« Bébé doit marcher avant de souffler sa première bougie, parler bien avant sa deuxième, être propre avant sa troisième. La mère d’un enfant de 14 mois qui ne marche pas – encore – cherchera sur les forums des trucs pour stimuler son tire-au-flanc, en espérant qu’il rattrape le temps perdu. » (citation de l’article qui a retenu mon attention pour ce billet : Bébé fait un « burn-out », dans La Presse+)

À bien y penser, on se pose beaucoup trop de questions. Et le rythme qu’on impose à nos enfants inquiète la psychopédagogue Rolande Filion : « Nous vivons dans une société où on valorise que les pas en avant soient faits précocement. On a parfois tendance à oublier qu’on a besoin de s’accroupir pour sauter plus
haut. »

Mme Filion travaille sur le sujet depuis de nombreuses années. Elle se concentre sur le développement de l’enfant par le jeu. Avec l’aide de deux collègues, elle a créé un système de classification des jeux en fonction de ce qu’ils développent. Le système est utilisé et enseigné dans 27 pays.

Selon Mme Filion, les jeux des fabricants, souvent trop bruyants et lumineux, peuvent causer une surstimulation du cerveau des enfants.
« Ça crée un stress terrible chez les bébés. Il y en a qui font des burn-out. » On est rendus là. Quels sont les symptômes ? « Une fatigue excessive, une perte d’appétit. Le sommeil est perturbé, les périodes de jeu aussi, elles sont moins longues, moins fréquentes. »

Des burn-out, nos bébés? Ouf!
Laissez vos enfants jouer à leur propre rythme tout en les amenant à varier leurs jeux, c’est la recette gagnante!

Articles similaires

Que pensez-vous?