L’importance des rapports pour le développement du cerveau de l’enfant

juillet 18, 2014 Aucun commentaire »
L’importance des rapports pour le développement du cerveau de l’enfant

Je vous ai présenté des articles qui traitent du développement du cerveau des enfants, et notamment comment la littératie physique aide à développer un cerveau robuste.

Développer le cerveau c’est comme bâtir une maison, avec une fondation solide et les quatre murs du développement cognitif, social, émotionnel et physique. Et l’expérience précoce tient lieu de pierres angulaires qui façonnent le cerveau.

Alors que l’architecture du cerveau — les fondations, les murs, et les pierres angulaires — explique ce qui est développé dans le cerveau, comment le cerveau est développé dépend des rapports.

« Le service et le retour de service » : L’interaction des rapports

Les chercheurs ont découvert qu’il ne s’agit pas de savoir lequel de l’inné ou de l’acquis a le plus d’importance lorsque l’on élève de jeunes enfants. Nous savons maintenant que nous « acquérons l’inné ». Tout comme une maison est bâtie selon des plans d’architecte, la génétique (ou l’inné) fournit le code génétique du cerveau de l’enfant.

Mais une maison ne se construit pas par elle-même. Les entrepreneurs, les plombiers, les peintres et les électriciens doivent contribuer. Le cerveau d’un enfant ne se développe pas tout seul non plus.

Un environnement sain, qui débute en fait durant la période prénatale, est l’épanouissement qui contribue à ce que le cerveau d’un enfant atteigne son plein potentiel. Des interactions avec des adultes attentifs sont une composante clé pour un environnement épanouissant. Elles sont considérées comme étant des relations de « service et de retour de service » parce qu’elles ne sont pas unidirectionnelles, mais impliquent une sensibilité mutuelle et de l’activité.

Le cinquième d’une série

Cette série d’articles explique l’histoire du développement du cerveau du jeune enfant et la façon dont il est relié au développement de la littératie physique.

Lisez les articles précédents :

Les prochains articles observeront :

  • Le « système de contrôle du trafic aérien » du cerveau de votre enfant
  • Comment nous pouvons intervenir sur le stress qui a un impact sur la structure du cerveau de l’enfant

Considérez une interaction entre un enfant et un adulte comme une partie de tennis. Une personne sert et l’autre qui se trouve de l’autre côté du terrain renvoie la balle. Si les joueurs des deux côtés sont attentifs et réactifs, la balle rebondit de part et d’autre du terrain à de nombreuses reprises et le jeu est stimulant pour tout le monde. C’est la même chose pour de jeunes enfants lorsqu’ils tissent des rapports avec des adultes attentifs.

Le « service et le retour de service » commencent très tôt dans la vie lorsqu’un bébé gazouille et que sa maman lui sourit en retour ou lorsque bébé gigote lorsque papa le chatouille. Ces interactions réceptives constituent des synapses ou des connexions dans le cerveau de l’enfant. Alors que ces interactions sont répétées, les synapses sont renforcées.

Les enfants ont besoin d’un réseau d’autrui avec différentes compétences pour les aider à développer leur cerveau. Des rapports fiables et de qualité sont la clé pour tirer le maximum des expériences et procurer le soutien nécessaire pour développer un cerveau robuste qui durera toute une vie.

Les rapports les plus importants lorsqu’on développe l’architecture du cerveau sont ceux qui sont stables, familiers et épanouissants. Cette courte vidéo de l’Université de Harvard explique comment le processus fonctionne.

L’activité physique et des rapports positifs font d’une pierre deux coups

En tant que parents, nous choisissons avec soin ceux qui entourent la vie de nos enfants. Nous sélectionnons les éducateurs de la petite enfance, les gardiennes et les amis avec vigilance. Mais nous pensons souvent à des programmes d’activités simplement en matière de nouvelles habiletés que nos enfants apprendront.

Lorsque nos enfants participent à des programmes d’activités physiques, nous invitons de nouveaux adultes et des enfants à établir des relations avec nos enfants. Notre but étant peut-être que nos enfants apprennent de nouvelles habiletés physiques et de s’amuser. Mais les responsables de ces programmes contribueront aussi à la vie de nos enfants — espérons-le en tant que modèles positifs.

High five sait combien la programmation physique de qualité est importante et a élaboré une norme pour s’assurer que tous les enfants sont en sécurité, heureux, et tirent le maximum des possibilités récréatives et sportives.

Ce dont il faut tenir compte au moment de choisir un programme pour votre enfant

Lorsque vous choisissez un programme de littératie physique pour votre enfant, examinez attentivement l’expérience que votre enfant vivra tant au niveau du programme offert que du type de lien que votre enfant développera.

Rencontrez l’entraineur ou le responsable. Assistez à une séance avant l’inscription pour voir si vous êtes à l’aise avec l’approche du responsable. Le responsable a-t-il reçu une formation « High Five »? Cette personne sera-t-elle un modèle pour votre enfant?

Les enfants du groupe semblent-ils apprécier la compagnie des autres? Apprennent-ils à jouer dans le respect et l’éthique en groupe?

Si vous avez le moindre doute, choisissez un autre programme. Si vous aimez ce que vous voyez, sachez que votre enfant nouera des liens plus forts pour l’aider à développer un cerveau en santé.

Comment utiliser « le service et le retour de service » chez vous

Chez vous, « le service et le retour de service » signifiera remarquer et répondre aux signes de votre enfant.

  • Votre enfant commence à gigoter : comprenez « papa, je veux sauter sur tes genoux! »
  • Votre bambin ne tient pas en place et n’écoute pas : comprenez « maman, attrape-moi »
  • Votre enfant d’âge préscolaire saute partout : peut-être cela sous-entend-il « chahutons! »
  • Votre enfant se plaint de devoir sortir jouer tout seul : peut-être est-ce le moment d’aller chercher un ballon et de faire une partie de soccer avec lui.
  • Votre enfant passe trop de temps devant son iPad : éteignez votre portable, oubliez votre téléphone et montrez l’exemple d’un mode de vie sain : emmenez votre enfant avec vous.

Les enfants sont des « serveurs » actifs et c’est aux parents de retourner leur service. Quels signes votre enfant envoie-t-il que vous pouvez retourner de façon saine?

Articles similaires

Que pensez-vous?