Mes enfants sont comme Wayne Gretzky

mars 31, 2014 Aucun commentaire »
Mes enfants sont comme Wayne Gretzky

Ni ma fille ni mon fils ne jouent au hockey. Du moins pas encore. Ils apprennent d’abord à patiner.

Mais s’ils pratiquent un jour le sport national, ce sera parce qu’ils veulent jouer. Et d’une façon ou d’une autre ils seront tous deux comme La Merveille.

Parce que chaque printemps ils accrocheront leurs patins et rangeront leurs bâtons.

Ils ne pratiqueront pas le hockey de printemps. Ni le hockey d’été. À la place, ils joueront au baseball. Ou au tennis. Ou à la crosse. Ou bien ils nageront, joueront au soccer improvisé, feront du vélo à travers bois près de chez nous.

Dans une entrevue accordée au National Post en mars 2000, Gretzky a déclaré que « si le sport a un point culminant dans l’année c’est bien la première semaine du printemps. »

C’est un point de vue intéressant venant de l’un des meilleurs joueurs de hockey de tous les temps. Mais je comprends sa logique. Autant j’aimais jouer au hockey en grandissant, je me souviens avoir eu besoin d’un répit. Rendu à la fin de la saison, j’en avais assez de l’horaire et de l’équipement.

La citation intégrale de Gretzky vaut le coup d’être réimprimée :

… En grandissant, j’adorais cette époque de l’année. C’était le moment où je remisais mon équipement de hockey et j’étais follement heureux de voir la fin de la saison de hockey. À mon avis, ce qui a été le plus désastreux, c’est le hockey à longueur d’année et en particulier le hockey d’été.

Pour autant que je sache, cela écarte les enfants des sports qu’ils devraient pratiquer par temps plus chaud. Je n’en pouvais pas d’attendre de sortir mon bâton de la crosse et de commencer à lancer la balle. Peu importait qu’il pleuve ou qu’il fasse froid, nous étions dehors à frapper la balle contre les murs, à travailler nos mouvements et nous exercions à la crosse comme au hockey de rue.

Il semble que tous les bons joueurs de hockey jouaient à la crosse à cette époque, et chacun d’eux a appris quelque chose à appliquer à l’autre jeu – des choses que des athlètes peuvent seulement apprendre en combinant les jeux auxquels ils jouent lorsqu’ils sont jeunes.

En fait, la plupart des meilleurs joueurs de hockey au Canada sont impliqués dans d’autres sports, et lorsqu’ils choisissent de se concentrer seulement sur le hockey ils ne se spécialisent pas avant l’âge de 14 ans.

Cela ne veut pas dire que les programmes de hockey de printemps et d’été sont mal ou mauvais, car à vrai dire certains enfants veulent continuer à jouer. Alors un bon plan est d’intégrer d’autres sports et des activités physiques pour un bon équilibre. 

Le réputé entraîneur Brent Sutter reconnaît que des athlètes accomplis deviennent les meilleurs joueurs de hockey et même Hockey Canada admet que pratiquer d’autres sports améliore les habiletés des gardiens, des attaquants et des défenseurs.

En fait, les nouveaux programmes de Hockey Canada de hockey de printemps intègrent d’autres sports incluant le soccer, le floor-ball, le baseball, la crosse, le golf, et le vélo de montagne. L’idée est d’aider les joueurs de hockey à développer l’athlétisme en général. Les « camps de développement des compétences » mettent l’accent sur l’amusement. Ce qui, en soi, est une rupture par rapport à la forte pression causée par la compétition.

Gretzky n’est pas la seule légende de hockey à désapprouver le hockey à longueur d’année pour les enfants.

En 1998, Trevor Linden a déclaré au  journaliste sportif Steve Simmons, du Toronto Sun, qu’il jouait au hockey jusqu’au mois d’avril, puis au baseball l’été jusqu’à ce que le hockey reprenne à la mi-septembre. « Je ne voyais plus mes patins pendant approximativement 5 mois, » a-t-il déclaré. « Je pense qu’aujourd’hui les enfants jouent beaucoup trop au hockey, et vous n’avez qu’à observer l’évolution pour vous rendre compte que cela ne produit pas de meilleurs joueurs. Nous devons laisser les enfants être des enfants. »

Et Bobby Orr, en tournée pour promouvoir son autobiographie, a déclaré à Macleans que « les enfants n’ont pas besoin de jouer toute l’année, ils peuvent avoir un programme d’exercices légers et pratiquer d’autres sports. Si vous observez les meilleurs joueurs dans tous les sports, ce sont des athlètes — ils pratiquent d’autres sports. »

Le printemps est à l’horizon. Il commence à faire plus chaud. Voyez cela comme un signe qu’il est temps de quitter la patinoire et de s’amuser au soleil.

Jusqu’à septembre bien sûr. À ce moment-là, tout le monde sera prêt à retourner sur la glace.

Les sports de printemps et d’été pour les joueurs de hockey

  • Le baseball.
  • Le basketball
  • La gymnastique
  • Le karaté et d’autres arts martiaux
  • La crosse
  • Le soccer
  • Le tennis
  • Le soccer
  • La natation

Trouvez-en d’autres à Au Canada, le sport c’est pour la vie

 

Articles similaires

Que pensez-vous?