Comment les parents peuvent appuyer le mouvement Entraînement responsable

juin 28, 2017 Aucun commentaire »
Comment les parents peuvent appuyer le mouvement Entraînement responsable

Au Canada, la plupart des entraîneurs sont des bénévoles.

Il y a les mamans et les papas de votre communauté qui acceptent de diriger un groupe d’enfants de six ans pour une saison de soccer, de hockey ou basketball.

Il y a aussi les enseignants qui restent à l’école après les cours pour aider des élèves à se préparer à une rencontre d’athlétisme interscolaire ou pour aider à partir un club d’ultimate.

Ceux et celles qui acceptent de superviser des enfants assument une énorme responsabilité, et la grande majorité la prend très au sérieux.

Mais il y a toujours une ou deux personnes pour qui ce n’est pas le cas.

C’est là que le mouvement Entraînement responsable (MER) entre en jeu.

Lancé par l’Association canadienne des entraîneurs, le MER s’appuie sur trois composantes :

  1. La règle de deux : un entraîneur ne doit jamais être seul avec un enfant. Par exemple, si une athlète est blessée, elle doit être prise en charge par deux adultes, dont une femme.
  2. Les entraîneurs doivent faire vérifier leurs antécédents par le service de police local et fournir deux références.
  3. Les entraîneurs doivent suivre une formation sur l’éthique qui les préparera à bien composer avec certaines situations. Cette formation comprend aussi un module sur la prévention de la violence et du harcèlement.

Nous devons tous nous assurer que les enfants sont en sécurité, peu importent les circonstances. En tant que parents, vous pouvez contribuer en veillant à ce que le club dont fait partie votre enfant vérifient systématiquement les antécédents de leurs entraîneurs. Exigez de votre fédération qu’elle oblige ses entraîneurs à suivre une formation sur l’éthique et à participer au Programme national de certification des entraîneurs (PNCE).

En outre, assurez-vous que les entraîneurs ne se retrouvent jamais seuls avec un enfant.

Pour en savoir plus sur les façons de garantir que votre enfant vivra des expériences sportives positives, visitez Priorité jeunesse, une division du Centre canadien de protection de l’enfance, et Respect et Sport, un programme qui offre des formations sur la création d’un environnement positif pour les enfants et les jeunes.

Articles similaires

Que pensez-vous?