Pourquoi les enfants finlandais réussissent aussi bien

septembre 18, 2013 Aucun commentaire »
Pourquoi les enfants finlandais réussissent aussi bien

Peut-être savez-vous que les enfants finlandais ont les meilleurs résultats scolaires au monde. Mais la méthode employée pour parvenir à ces résultats pourrait peut-être vous surprendre.

Primo, la Finlande favorise plus de jeux créatifs aux dépens des devoirs.

Secundo, les Finlandais ont supprimé les compétitions au sein de leur système scolaire. Les écoles privées n’existent pas, pas plus que les examens normalisés. Les enseignants sont formés pour évaluer les enfants à l’aide d’examens conçus par eux mêmes.

Ce qui constitue peut-être le meilleur atout pour la Finlande est que le pays soit centré sur l’équité plutôt que sur l’excellence. La société finlandaise part du principe que chaque enfant devrait avoir la même chance d’apprendre, sans tenir compte de sa situation géographique, de son environnement familial ou de son statut socio-économique.

Nous n’aurons peut-être jamais le même système d’éducation qu’en Finlande, mais l’instance du pays pour ces principes de jeux, d’équité, et le fait de supprimer la compétition recoupe quelques leçons très utiles.

Le jeu par exemple est l’un des principaux fondements du savoir-faire physique. Lorsque nous augmentons le temps de jeu de nos enfants, nous les aidons à développer leurs habiletés motrices fondamentales. Les enfants qui développent bien ces habiletés à un âge précoce et qui pratiquent régulièrement une activité physique comme aller à l’école à pied ― ne seront pas seulement en meilleure santé, mais susceptibles de mieux réussir dans leurs études. Les écoles et les parents se sont entendus pour éliminer la pression et donner aux enfants le temps nécessaire pour jouer sans se soucier du décrochage.

Il a aussi été prouvé qu’éliminer la compétition aide les jeunes enfants à se concentrer sur le développement des habiletés et l’amusement, qui sont tous deux la clé pour prédire si les enfants demeureront actifs physiquement.

Pour ce qui est de l’équité, nous avons constaté que l’une des façons d’aplanir les disparités, autrement dit de s’assurer que tous les enfants développent les habiletés, est de se concentrer sur des activités physiques non conventionnelles plutôt que sur des sports par équipe. Les associés à des jeux non compétitifs afin que les enfants ayant des intérêts divers et des aptitudes soient en mesure de participer.

Si les parents tout comme les écoles prennent bonne note de ces leçons, nous pourrons aussi, avec des changements mineurs, aider nos enfants canadiens à atteindre le succès.

Articles similaires

Que pensez-vous?