Rendez service à vos enfants : donnez-leur des occasions d’échouer

juillet 4, 2013 Commentaires fermés sur Rendez service à vos enfants : donnez-leur des occasions d’échouer
Rendez service à vos enfants : donnez-leur des occasions d’échouer

En tant que parent, il est difficile de voir nos enfants contrariés. On ne veut pas qu’ils perdent, se fassent mal ou vivent des situations difficiles. Parallèlement, nous voulons qu’ils réussissent, ce qui signifie souvent surmonter des défis.

C’est pourquoi, en dépit du côté non plaisant de la chose, nous devons donner à nos enfants des occasions d’échouer.

Dans“ Dear Daughter, I Want You to Fail ” (Chère fille, je veux que tu échoues – livre non traduit), Lyz Lenz – qui s’autoproclame perfectionniste, raconte comment elle a obtenu son premier A- au collège et a supplié sa mère de lui permettre de lâcher le cours. Elle a passé des semaines au supplice à tenir son journal et malgré ses larmes, sa mère n’a pas bronché et lui a plutôt prodigué de précieux conseils : « il vaut mieux échouer maintenant et apprendre à faire face qu’échouer à l’âge adulte en s’effondrant. »

Maintenant que Lenz est maman d’une fillette de 2 ans, elle essaye de suivre l’exemple de sa mère. « Je l’encourage (ma fille) sans cesse à sauter, bondir, basculer. Je veux qu’elle pousse ses limites, qu’elle prenne des risques, même si ça implique qu’elle tombe et échoue. Oui, je veux que ma fille échoue. »

Sarah Boesveld tient des propos similaires dans son article « In Praise of Failure » (l’éloge de l’échec – article non traduit). Elle insinue que l’échec aide les enfants à persévérer et qu’il devrait plutôt être considéré comme une clé menant au succès plutôt qu’un barrage. Sans apprendre à échouer, les enfants ne peuvent pas réellement apprendre à réussir.

Alors que ces deux écrivaines plaident de façon irréfutable en faveur de l’échec, elles soulignent également que certains parents ne permettent pas à leurs enfants d’échouer. Lenz les qualifie de

Articles similaires

Comments are closed.