Sport-études : rester actif tout en étudiant

février 4, 2016 3 Commentaires »
Sport-études : rester actif tout en étudiant

Il y a quelques années, mon neveu Liam, alors âgé de 8 ans, avait besoin de dépenser son énergie comme tous les enfants de son âge. Il a tenté sa chance au soccer mais les sports d’équipe n’étaient pas son fort. Ses parents ont eu la brillante idée de l’inscrire en karaté dans le programme de concentrations sportives de son école et Liam a eu la piqûre pour ce sport de combat. En peu de temps, ses parents ont vu de beaux progrès au niveau académique, physique et psychologique. Le fait de concilier l’école avec un sport passionnant a été une recette gagnante pour Liam qui a réussi à trouver un équilibre en plus de l’aider avec son trouble de déficit de l’attention.

Puisqu’aucun programme sport-études n’est encore reconnu au niveau primaire au Québec, les concentrations sportives mettent la table pour les jeunes élèves, en vue des programmes sport-études qui les attendent au secondaire.

Il n’y a pas si longtemps, le Québec n’offrait pas de programmes sport-études dans ses écoles. Tout a changé au cours des 30 dernières années. Lorsque ces programmes ont été lancés dans la province, il y avait peu de sports disponibles et c’était principalement des sports individuels, puisque les groupes étaient composés de seulement 7 ou 8 élèves. Sauf que la popularité de sport-études a grandi rapidement. Le nombre d’élèves a augmenté au fil du temps et plusieurs sports ont été ajoutés : hockey, tennis, football, baseball, gymnastique, sports de combat, il y en a maintenant pour tous les goûts! Le programme est de plus en plus en demande. La preuve? Une cinquantaine d’écoles publiques et privées offrent un programme sport-études et il y a maintenant plus de 300 programmes reconnus par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur à travers la province. Le programme a fait ses preuves au fil des années et les élèves sont bien encadrés par des entraîneurs et des responsables compétents.

En ce qui concerne les possibles inquiétudes par rapport aux notes des élèves-athlètes, l’équilibre entre les études et la discipline est une priorité pour le programme de sport-études. La plupart des programmes offrent un encadrement pédagogique, un tuteur et un suivi à leurs élèves.

Si les jeunes ont besoin d’inspiration, ils peuvent regarder le parcours des hockeyeurs Marc Denis et Maxime Talbot, du receveur des Blue Jays Russell Martin, du skieur acrobatique Alexandre Bilodeau, gagnant de la médaille d’or aux Olympiques de Vancouver en 2010 et du nageur Benoît Huot, qui a mis la main sur 16 médailles paralympiques au cours de sa carrière. Il n’y a pas de doute, le programme sport-études a permis à plusieurs athlètes québécois de se faire découvrir à travers le monde.

Bien sûr, le succès de ces athlètes n’est pas tombé du ciel et les jeunes doivent être travaillants, déterminés et dévoués. Combien d’heures par semaine un athlète doit-il consacrer à son sport? Par exemple, Hockey Québec mentionne qu’un joueur doit investir une vingtaine d’heures par semaine pour le sport étudiant.
L’horaire des athlètes est adapté afin de leur permettre de concilier le sport avec les études.
Le programme sport-études favorise l’autonomie des jeunes mais ça prend des élèves sérieux puisque le temps passé en classe sera diminué en raison des heures consacrées aux activités sportives.

De nos jours, les jeunes sont de plus en plus sédentaires mais le sport-études, c’est une belle façon de les aider à trouver une motivation à l’école tout en restant actifs!

* Pour de plus amples détails au sujet du sport-études, consultez leur site web : https://alliancesportetudes.ca/.

Articles similaires

3 Commentaires

  1. Normand Laforest février 11, 2016 at 12:06 - Reply

    L’essai philosophique de Platon se nomme « La république »…. »La cité  » est un extrait.

  2. Normand Laforest février 11, 2016 at 12:01 - Reply

    Dans son essai philosophique  » La cité  » Platon (380 a.c.) fait l’éloge de l’importance de l’équilibre dans le développement des facultés intellectuelles et physiques dans le domaine de l’éducation…très bon texte Sur le sport-étude Catherine.

    • Émilie Roy
      Émilie Roy mars 31, 2016 at 1:12 - Reply

      Merci beaucoup Monsieur Laforest pour votre commentaire. Merci de consulter notre magazine web!

Que pensez-vous?