Vidéo : lorsque « jeu » devient « entraînement »

juin 22, 2015 Aucun commentaire »
Vidéo : lorsque « jeu » devient « entraînement »

Une nouvelle vidéo montre les dangers de la spécialisation précoce dans un sport.

« Play » — vous pouvez la visionner ci-dessous — met en vedette Bev Smith, membre du Temple de la renommée du basketball du Canada et ancienne entraîneure de l’équipe de basketball féminin de l’Université d’Oregon. La spécialisation rend le jeu trop sérieux, soutient-elle. « Lorsqu’un jeune se spécialise dans un sport dès un jeune âge, le résultat commence à prendre le dessus sur le processus », dit-elle dans la vidéo.

Jeff Angus, de Vancouver, est un des trois étudiants à la maîtrise de l’Université d’Oregon qui ont réalisé la vidéo (Ryan Hagen et Alex Morrison sont les deux autres). La vidéo a été produite dans le but de montrer que la spécialisation précoce « a contribué au déclin du sport chez les jeunes au Canada et aux États-Unis. »

La question, selon Jeff Angus, ne retient pas autant l’attention qu’elle ne le mérite. « Presque tout athlète professionnel a pratiqué plusieurs sports lorsqu’il était jeune. En fait, dans nos recherches, on n’a pas trouvé un seul athlète professionnel qui s’est spécialisé dans un sport avant l’âge de 12 ans », indique-t-il.

« Les coûts sociétaux de la spécialisation précoce sont énormes. Les jeunes se blessent, s’épuisent et deviennent des adultes moins épanouis et moins productifs. En contribuant à la baisse de la pratique sportive, la spécialisation est aussi un facteur dans l’épidémie d’obésité. »

Dans la vidéo, on voit Allen Iverson (ancien joueur de la NBA) jouer au football, Jimmy Graham (joueur de football pour les Seahawks de Seattle) jouer au basketball, et Kobe Bryant et Steve Nash, deux étoiles de la NBA, jouer au soccer. Des récits d’« athlètes qui ont joué et qui jouent », que les réalisateurs veulent voir racontés à plus grande échelle.

Jeff Angus aimerait que tout le monde voie Play.

« Les changements ne peuvent pas venir des autorités. Mais ils ne viendront pas que du terrain non plus, explique-t-il. Les deux côtés doivent être impliqués. »

Articles similaires

Que pensez-vous?