8 bonnes raisons de regarder la Coupe du monde du Brésil avec vos enfants

juin 2, 2014 Aucun commentaire »
8 bonnes raisons de regarder la Coupe du monde du Brésil avec vos enfants

On estime à 700 millions le nombre de spectateurs qui ont suivi la finale de 2010 dans le monde.

Non, ce ne sont pas les Olympiques, les Championnats du monde ou le Superbowl. C’est la Coupe du monde de soccer, et vous en entendrez beaucoup parler cet été, dès le coup d’envoi le 12 juin, jusqu’au coup de sifflet final le 13 juillet.

Prenez donc le temps d’en suivre quelques moments à la télévision en compagnie de vos enfants.

La Coupe du monde de soccer masculine et féminine a lieu tous les 4 ans, à chaque fois dans un pays différent. 32 équipes nationales se divisent en 8 groupes de 4 équipes et disputent des matches pendant 4 semaines jusqu’à ce qu’il ne reste que 2 équipes qui se rencontrent pour la grande finale. Ces 32 équipes étant celles qui ont réussi à se qualifier sur les 209 au départ, sur une période de 3 ans.

Mais qu’est-ce qu’elle a de si particulier aux yeux des  parents et des enfants? Mis à part le fait de souligner le côté athlétique et les aptitudes des meilleurs joueurs de 32 pays, la Coupe du monde met en valeur le multiculturisme, les droits des enfants, l’antiracisme, le respect dans le sport, la lutte contre la discrimination sexiste et l’harmonie dans le monde en général.

Sérieusement – sans blague!

Les organisateurs de la Coupe du monde de soccer consacrent beaucoup d’énergie aux campagnes des différentes causes sociales, et un sentiment enthousiaste de bien-être s’en ressent dans les événements associés.

Voici les moments clés de la Coupe du monde que je vous recommande :

1. Se tenir par la main avec des enfants

Au début de chaque match, les deux équipes se dirigent ensemble vers le terrain, en tenant la main de garçons et de filles vêtus de tenues assorties aux leurs. Imaginez être l’un de ceux-là, défilant avec les plus grandes vedettes mondiales du soccer dans un stade rempli de 80 000 fans!

2. Les hymnes nationaux

Avant le coup d’envoi, les équipes se mettent en ligne et l’hymne national de chaque équipe est joué. La plupart des joueurs chantent et le stade déborde pendant que des milliers de fans les accompagnent avec entrain. Cet été vous pourrez entendre les hymnes chantés en français, en allemand, en coréen, en croate, en arabe, en hollandais, en italien, en espagnol, en portugais, en grec, en japonais, en russe, en bosniaque, et en perse. (L’hymne italien est magnifique. On croirait un opéra de Verdi.)

3. Manifester du respect à l’égard des autres

Après les hymnes et avant le coup de sifflet, les joueurs des deux équipes se serrent la main. Le respect envers les adversaires et les officiels est une valeur inculquée lors de chaque Coupe du monde, tout comme respecter les personnes de toute race, sexe, couleur et croyance. (De temps à autres des joueurs s’en prennent à d’autres sur le terrain, mais les émotions peuvent parfois prendre le dessus lors d’un match important. C’est un concept qui vaut la peine d’être soulevé avec vos enfants. Ce n’est seulement pas correct lorsque ça se passe en dehors du terrain.)

4. La vague humaine

De façon aléatoire pendant le match, des spectateurs font « la vague » qui fait le tour du stade ou par sections entières en se levant en séquence et en se rassoyant rapidement. Quand vos enfants verront cela, ils trouveront ça vraisemblablement « cool! »

5. Célébration des buts

Lorsque les joueurs comptent un but, ils célèbrent toujours. Certaines célébrations sont des routines hyper ritualisées et divertissantes à regarder. Des démonstrations de liesse qui se manifestent de diverses façons : des acrobaties ou bien une danse traditionnelle de leur pays de 10 secondes symbolisant leur joie. (L’une de mes célébrations de but favorites était de regarder toute l’équipe du Japon jouer un épisode du dessin animé « Dragonball Z ». Alors ça, c’était créatif. Il y a dû y avoir quelques spectateurs qui regardaient le soccer pour la première fois et qui se demandaient, « mais qu’est-ce qu’ils font »? Est-ce que ça fait partie du jeu? »)

6. Les fans dans des tenues exubérantes

Il est très commun pour les fans de d’habiller, de peindre leur face, leur corps, de porter des perruques, des chapeaux délirants, de chanter des chansons de l’équipe et même de jouer d’un instrument. À voir certaines de leurs bouffonneries, vous vous demanderez peut-être parfois s’ils suivent même la partie. Quelquefois, observer les fans est encore mieux que suivre la partie.

7. Les joueurs qui s’échangent leurs maillots

À la fin de la partie, les joueurs des deux équipes s’approchent de leurs adversaires des 90 dernières minutes pour s’échanger leurs maillots. C’est un signe de respect des uns pour les autres et le maillot devient un souvenir de prix pour les joueurs. (Qui les lavent certainement, une fois rentrés à la maison! Enfin, on l’espère.)

8. Des hommes qui pleurent

En diverses circonstances pendant le tournoi, lorsqu’une équipe est éliminée, vous verrez des joueurs s’effondrer sur le terrain et pleurer. C’est correct pour des hommes de pleurer à la Coupe du monde. Il n’y a aucune honte à démontrer de la vulnérabilité ou de l’émotion.

Ce sont quelques-unes des raisons qui me poussent à suivre la Coupe du monde avec mes enfants. Il y a aussi eu d’autres moments privilégiés pendant une Coupe du monde – comme en 2002 lorsque les joueurs de la Corée du Sud qui jouaient contre la Turquie se sont, à la fin de leur match tenu par la main, démontrant ainsi de l’unité et en célébrant ensemble la troisième place remportée par la Turquie –, mais ceux-là sont plus difficiles à prévoir et il vous faudra peut-être regarder les 64 matches pour tomber sur un de ces moments ultra-spéciaux!

Articles similaires

Que pensez-vous?