Bâtir Yahoo! puis élever ses enfants

Photo credit: Whitecaps FC

Jeff Mallett, né à Vancouver est surtout connu pour avoir fait de Yahoo! une marque Internet et l’un des portails les plus reconnus dans le monde. Il est à présent le copropriétaire de l’équipe de basketball les Giants de San Francisco et de l’équipe de soccer de Vancouver les Whitecaps, et il  a aussi été l’un des investisseurs de la ligue « Women’s Professional Soccer ».

Jeff et sa femme croient en donner aux enfants un bon départ dans le sport et les activités. Actif pour la vie s’est récemment entretenu avec Jeff au sujet de l’amour qu’il voue au sport, à savoir comment lui et sa femme ont aidé leurs deux filles à devenir actives et à le rester.

Actif pour la vie : De quelle façon pensez-vous que le sport et l’activité physique vous ont aidés?

Jeff : Je suis persuadé que mon implication dans le sport lorsque j’étais jeune à Vancouver et à Victoria a été absolument essentielle à chaque période de ma vie. Cela m’a aidé à devenir un bon parent pour mes deux filles autant que cela m’a aidé à avoir du succès en affaires.

Une grande part de ce que j’ai amorcé dans le sport est le travail en équipe et les relations entre pairs – pour être prêt, à l’affût, pour contribuer – que ce soit en étant un père ou une mère, ou pour diriger une entreprise de plusieurs milliards de dollars.

Actif pour la vie : Quels sports et activités avez-vous pratiqués lorsque vous grandissiez?

Jeff : Lorsque j’étais enfant, je passais beaucoup de temps à pratiquer des sports. À l’âge de 5 ans, j’ai vécu ma première expérience sportive en participant à une partie de soccer à Nanaimo. Mes parents ont participé aux débuts de la ligue mineure de soccer. Lorsque nous avons déménagé à Campbell River, j’ai commencé à jouer au hockey, et par la suite au hockey rep au niveau midget.

Je me suis ensuite de nouveau intéressé au soccer, et ai joué pour l’Université de Victoria. J’ai reçu le titre d’Étoile Canadienne et ai fait partie du pool de joueurs de l’équipe olympique. Plus tard, j’ai joué pour mon collège à San Francisco et ai été nommé capitaine. Enfin, une blessure m’a fait raccrocher « les patins » pour de bon.

Actif pour la vie : Quels sports et activités physiques vos filles ont-elles pratiqués?

Jeff : J’ai deux filles âgées de 14 et 17 ans. Dès le début, elles ont été extrêmement actives.

Je les ai emmenées patiner dès que possible, et les deux savaient nager à l’âge de 5 ans. Elles ont pratiqué quasiment tous les sports.

Toutes les deux ont joué au volley, au soccer et au basket, en club et à l’école. L’équipe de soccer U15 de ma cadette est actuellement positionnée à la seconde place des É.-U.

L’aînée a fait beaucoup de gymnastique entre 6 et 12 ans. Elle a fait partie du programme TOPS, passage obligé pour les gymnastes olympiques.

Les deux jouent au golf et au tennis, font régulièrement du vélo, de la planche à voile, de la voile, de la randonnée et montent à cheval.

Actif pour la vie : Comment vous êtes-vous assuré que tout ceci était amusant?

Jeff : Nous avons dédié les activités à des moments spéciaux avec maman, papa ou en famille. Nous en avons fait un événement amusant. Lorsque nous prenions nos patins et que nous partions patiner, c’était un moyen fantastique pour passer du temps avec papa. Le patinage était mon domaine, le vélo celui de ma femme.

Je pense que l’élément le plus important est de montrer l’exemple en tant que parent. Il n’est pas nécessaire de courir des semi-marathons, il faut simplement manifester l’intérêt que l’on porte à l’activité physique.

Par exemple, ne vous contentez pas de dire à vos enfants de se lever et d’aller faire du vélo –  faites du vélo avec eux. Cela doit faire partie de votre vie. L’autre facteur essentiel est d’inculquer aux enfants une meilleure connaissance de la nourriture et d’une bonne alimentation.

Actif pour la vie : Dans quelle mesure pensez-vous que le sport et l’activité physique ont donné de la confiance à vos filles?

Jeff : Selon moi, on acquiert moins de confiance en gagnant et en se retrouvant sur le podium qu’en apprenant par ses échecs avec une  passe non  réussie,  que l’on n’arrive pas le premier ou que l’on ne compte pas un but.

Je pense que gérer la déception aide à acquérir la confiance en soi, comme lorsque vos coéquipiers viennent vous remonter le moral lorsque les choses ne se passent pas comme vous le voulez.

Actif pour la vie : Pensez-vous que l’aptitude sportive soit acquise ou innée?

Jeff : Je pense que la plupart des enfants qui sont bien encadrés par leurs parents, leurs entraîneurs et leurs pairs peuvent avoir du succès. Pas toujours avec une médaille autour du cou, mais en s’amusant et en participant en tant que membre d’une équipe. Enfourcher mon vélo – oui, ça, c’était amusant.

Ce que je trouve vraiment dommage, c’est qu’il y a des enfants qui ne sont pas initiés. Ils ne connaissent pas le sentiment de bien-être, d’avoir une conscience physique. En tant que parents, nous pouvons inciter nos enfants à devenir physiquement actifs toute leur vie durant et être en bonne santé, en leur inculquant les avantages positifs qu’ils en retireront.

Les meilleurs conseils de Jeff Mallett pour élever des enfants « actifs pour la vie »,

  1. Menez par l’exemple. Soyez un parent actif.
  2. Faites en sorte que le sport soit un moment privilégié avec maman, papa ou toute la famille.
  3. Adaptez l’entraîneur à votre enfant.
  4. Inculquez à votre enfant une bonne alimentation dès le plus jeune âge
  5. Que le sport et l’activité physique fassent naturellement partie de votre vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *