Une campagne qui mise sur l’humour pour stopper la spécialisation précoce

En matière de pratique sportive, les parents entendent malheureusement trop de faussetés sur ce qui convient le mieux à leurs enfants.

En Nouvelle-Écosse, une campagne à l’intention des parents de jeunes enfants (11 ans et moins) vise à les éduquer, ainsi que les entraîneurs, aux bienfaits de la pratique de nombreuses activités et sports différents. La campagne entend aussi sensibiliser le public aux dangers de la spécialisation précoce.

Lancée aujourd’hui, la vidéo satirique de la campagne met en scène un groupe de soutien pour parents accrocs du sport. Vous pourriez y reconnaître des amis, des voisins ou peut-être même vos propres comportements. Visionnez-la et dites-nous ce que vous en pensez. (version anglaise)

Vous pouvez découvrir votre profil de parent en matière de sport en visitant le site web de la campagne Get More From Sport (version anglaise). Profitez-en pour y mesurer votre QI sportif, lire les articles et parcourir les témoignages.

En plus de lancer cette campagne, Sport Nova Scotia, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, Hockey Nova Scotia, Soccer Nova Scotia et le projet Vive l’activité physique de RBC travaillent de concert afin de permettre aux enfants de jouer à la fois au hockey et au soccer. Ces organismes comprennent que si l’on aime l’idée voulant que nos enfants essaient toutes sortes de sports, les choses se compliquent quand il faut les retirer d’un entraînement de soccer pour assister aux sélections de hockey, ou qu’il faut les priver de hockey pendant les éliminatoires de soccer.

La pratique de plusieurs activités sportives devrait aller de soi pour tous les enfants. À cet égard, la Nouvelle-Écosse montre la voie au reste du Canada. Il sera intéressant de voir l’impact à moyen et long terme qu’aura cette campagne sur les enfants et leurs parents.

Si vous ne vivez pas en Nouvelle-Écosse, mais souhaitez encourager les associations sportives de votre province à collaborer entre elles, écrivez-leur. Plus les parents seront nombreux à souligner l’importance de cette pratique, plus nous pourrons espérer voir des mouvements similaires prendre forme ailleurs au pays.

D’ici là, saluons haut et fort la Nouvelle-Écosse pour cette campagne et pour l’énergie que déploient ses gens à élever des enfants actifs, sains et heureux.

Si vous avez aimé la vidéo présentée ci-dessus, voyez-en plus encore en visionnant la version longue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *