Conseils pour aider à introduire les masques faciaux aux jeunes enfants

Le fait de porter un masque facial non médical devient une nouvelle norme dans les écoles, les lieux publics et les sites de travail, y compris les garderies. Il s’agit d’une mesure de précaution recommandée pour réduire la propagation de la Covid-19, mais il existe des désavantages possibles pour les éducateurs de la petite enfance et les autres personnes qui travaillent avec de jeunes enfants.

Pour les enfants de moins de six ans, les masques peuvent rendre beaucoup plus difficile la reconnaissance des expressions faciales des gardiens. Cela peut être source de stress pour les enfants, et même d’angoisse.  

Comment aider les jeunes enfants à se sentir à l’aise avec les masques  

Les bébés sont attirés par les visages dès la naissance. À partir de l’âge de deux mois, les bébés observent activement les visages des personnes qui s’occupent d’eux pour apprendre des repères sociaux. C’est ainsi que les enfants apprendront à reconnaître les sentiments des autres. Ils apprennent qu’un ton de voix agréable et content va avec un sourire, tandis qu’un ton de voix fâché s’accompagne généralement d’un froncement de sourcils. 

Une partie du visage d’un adulte étant couverte par un masque, les enfants ont moins d’indices permettant de connaître les émotions des autres. Cela signifie que les éducateurs doivent travailler un peu plus fort pour aider les enfants à comprendre leurs sentiments.

Conseils et activités pour les éducateurs

Certains enfants s’adapteront plus facilement que d’autres à la vue des masques faciaux. Les parents et les gardiens peuvent contribuer à faciliter cette adaptation en passant un peu plus de temps à familiariser les enfants avec les masques, et à trouver des moyens de connaître les sentiments des autres sans même voir leur bouche. 

Le jeu actif peut être un moyen particulièrement efficace pour démontrer comment les gens bougent lorsqu’ils sont tristes, fâchés, heureux, excités ou fatigués. Voici quelques idées que vous pouvez explorer : 

Aider les bébés à s’habituer aux masques faciaux 

La distraction est une méthode efficace pour apaiser les bébés, qu’ils pleurent en quittant leur parent le matin ou qu’ils voient des masques faciaux.

Une éducatrice de la petite enfance d’expérience a partagé son expérience récente d’un bébé qui pleurait dès qu’elle voyait l’éducateur portant un masque à l’entrée. Pour réconforter le bébé, l’éducatrice a sorti une petite marionnette, M. Ours, et lui a mis un petit masque. Elle a fait de drôles de mouvements avec la marionnette, et le bébé a été tout à fait attiré par celle-ci. Le bébé s’était calmé avant de terminer le spectacle.

Le secret est d’attirer l’attention des bébés sur quelque chose d’apaisant et de familier, comme des comptines ou des animaux en peluche, jusqu’à ce qu’ils s’habituent à voir des masques.

Des idées ludiques pour présenter les masques aux bambins et aux enfants d’âge préscolaire 

Aidez les bambins et les enfants d’âge préscolaire à apprendre les mots pour comprendre et exprimer leurs propres sentiments et ceux des autres. Les éducateurs peuvent renforcer l’apprentissage des enfants en pratiquant ces activités à la fois simples et amusantes : 

Expliquez pourquoi vous portez un masque : C’est une étape évidente mais importante. Expliquez la raison pour laquelle vous portez le masque, et assurez-les que vous souriez sous le masque. Le livre électronique gratuit « Seeing Other People Wearing Masks » (version anglaise) a été spécialement conçu pour rassurer les enfants sur le fait que les masques ne sont que des objets que l’on porte, comme des lunettes ou un chapeau. 

Rendre les masques amusants : Les enfants adorent les personnages de dessins animés et les super-héros. En ajoutant des dessins de superhéros, les enfants pourraient faire des liens positifs avec les masques. Expliquez-leur que le masque fait partie de leur uniforme de super-héros. 

Expliquez vos réactions :  Les éducateurs peuvent modeler les expressions émotionnelles en identifiant leurs propres sentiments. Le Dr Tru Kwong de l’Université Mount Royal conseille aux éducateurs d’être plus explicatifs quant à leurs réactions lorsqu’ils portent un masque, surtout s’ils sourient beaucoup d’habitude. Imaginez que vous parlez aux enfants par téléphone et décrivez vos sentiments. Par exemple, vous pourriez dire : « Je suis très fier de toi, car je vois que tu aides les autres » ou « Je suis ravi d’aller jouer dehors aujourd’hui. »

Jouez à « Qui est-ce ? » : Rassemblez des photos des éducateurs du centre qui portent des masques faciaux. Demandez aux enfants de deviner quel enseignant se trouve derrière quel masque en regardant les photos. Ce jeu peut être envoyé par e-mail aux parents afin que tout le monde s’amuse à deviner avec les enfants. Les enfants peuvent ainsi réduire leur anxiété lorsqu’ils voient les enseignants qui portent des masques à la rentrée scolaire ou à la garderie.


Lire aussi : Bienfaits des programmes de littératie physique sur la petite enfance


Jouez à « Devinez mes sentiments » : Couvrez votre bouche avec un masque et demandez aux enfants de regarder vos yeux, vos sourcils et vos gestes. Demandez aux enfants de deviner comment vous vous sentez en observant ce qu’ils peuvent voir de votre visage et de vos actions. Enlevez votre masque et montrez votre visage à la fin de chaque jeu.

Jeu d’émotions avec un masque d’assiette en papier : Coupez les assiettes en papier en deux. Demandez aux enfants de dessiner le nez et la bouche d’une expression particulière du visage d’un côté, et d’écrire l’émotion correspondante au dos. Aidez les jeunes enfants à orthographier et permettez-leur d’être aussi créatifs qu’ils le souhaitent, même en dessinant des masques super bêtes ou extrêmement fâchés. Fixez un bâton de glace à l’arrière du masque avec du ruban adhésif. Préparez l’appareil photo et les miroirs pour qu’ils puissent se voir « portant des masques » et s’entraîner à faire correspondre le ton de leur voix avec les sentiments de l’assiette.

Plus d’activités qui encouragent le développement émotionnel

Les éducateurs peuvent aider les enfants à se sentir plus rassurés en identifiant les émotions des autres personnes qui portent des masques en jouant aux devinettes et en prenant soin de parler plus souvent de leurs sentiments. Voici quelques idées. 

Le jeu de dés des sentiments : Cliquez sur le modèle pour le télécharger, puis imprimez-le, coupez-le, pliez-le et collez-le en cube. Demandez aux enfants de lancer le dé et de simuler les émotions avec leur visage, leur voix et leur corps. Pour approfondir cette activité, posez aux enfants des questions telles que « Pourquoi ressentez-vous cela? »

Jeu du photographe : Prenez des photos des enfants et demandez-leur de faire un regard fâché, un sourire heureux ou un regard triste. Imprimez les photos et faites un album de sentiments ou un mur de sentiments. Les enfants sont attirés par des photos d’eux-mêmes et de leurs amis. Ces repères visuels leur permettent de développer leur vocabulaire des sentiments.   

Identifiez les sentiments en lisant des histoires : Lorsque vous lisez des histoires aux enfants, demandez-leur d’identifier les sentiments des personnages. Posez des questions simples telles que « Pourquoi pensez-vous que l’ours est triste? » ou « Qu’est-ce qui met Bunny en colère? » Vous pouvez parler de la façon dont les humains et les animaux communiquent par le langage du visage et du corps, ou de ce que l’on ressent lorsqu’on est triste et comment trouver la joie si l’on se sent ainsi.

Conclusion

Le fait de porter régulièrement un masque peut être un grand changement pour les personnes qui s’occupent d’enfants et pour les enfants. Pourtant, les enfants sont résistants. Mais les enfants peuvent apprendre à accepter cette nouvelle normalité avec l’aide des adultes qui les entourent et qui les aiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *