Belle Kenworthy is a member of the Pink Helmet Posse, a girls-only skateboard group

Le skateboard chez les filles : peu d’entre elles sont passées par là

Si une « bande » de planchistes âgées de 6 ans n’attire pas votre attention aux nouvelles, peut-être en sera-t-il autrement lorsque vous apprendrez qu’elle n’est constituée que de filles.

GrindTV vous présente une histoire pittoresque sur la « bande des casques roses (Pink Helmet Posse)», un trio de fillettes, toutes les trois âgées de 6 ans qui fréquentent un endroit très peu exploré par les filles (et aucune aussi jeune) : le Skatepark. Elles ne connaissent pas la peur et manifestement, elles adorent le skate.

Alors que vous n’êtes peut-être pas tout à fait prêt à laisser votre enfant de 6 ans exécuter un « drop in » de 11 pieds, sur la paroi d’une piscine vidée, Bella, Relz et Sierra peuvent encore vous apprendre plein de choses  sur l’importance d’être actif avec vos enfants. Pas seulement pour les motiver à être actifs physiquement dès le plus jeune âge, mais aussi pour les mener aux autres bienfaits que la pratique des sports apporte : une grande camaraderie et stimuler la confiance en soi.

Ce que toutes ces filles avaient en commun était une initiation précoce au sport et le divertissement qu’il  apporte à travers leurs parents.

Le papa de Bella, photographe professionnel de surf et de skate a emmené la bambine Bella avec lui sur des prises de vues. Le papa de Sierra un pro de surf l’a placée devant sa planche « dès son plus jeune âge » ce qui l’a aidée à s’habituer à être sur la planche et à aller vite. La grande famille de Relz pratiquait déjà un tas de sports organisés. Relz a commencé la planche à roulettes lorsque toute la famille a commencé à prendre des leçons de patinage.

Les filles n’ont pas l’intention d’arrêter bientôt non plus. Elles veulent que d’autres filles abordent le skate aussi. Leur message est clair : nous sommes là, beaucoup s’en vient. Vous feriez bien de vous y habituer.

À mesure que la confiance de Sierra augmente, elle essaye des triks que même des hommes adultes ne tentent pas. Et bien que son père admette que l’enthousiasme de sa fille lui fait parfois peur, il dit aussi que « voir à quelle vitesse elles progressent en se poussant mutuellement est incroyable ».

Le papa de Reldz ajoute aussi : observer sa fille de 6 ans évoluer sur la dalle dans un bassin de 13 pieds est vraiment génial.

Mais observer sa confiance qui augmente, non seulement en planche à roulettes, mais dans la vie — c’est encore mieux. Si c’est tout ce qu’elle retire de la planche, on aura déjà réussi. »

One response to “Le skateboard chez les filles : peu d’entre elles sont passées par là

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *