Quatorze façons d’aider votre tout-petit à développer son équilibre et sa coordination 

Quatorze façons d’aider votre tout-petit à développer son équilibre et sa coordination 

L’été dernier, lorsque j’ai embarqué sur ma planche à pagaie pour la première fois, mon corps m’a vite rappelé que je n’avais pas suivi de cours de Pilates depuis belle lurette.

Plutôt que de m’élancer sur le lac avec toute la grâce d’un cygne, j’ai perdu l’équilibre et chuté à l’eau directement devant le quai. S’en suivirent de longues minutes à tenter de remonter sur ma planche sous les regards amusés de HUIT personnes.

Depuis une dizaine d’années, je suis des cours de Pilates en dilettante. Je le fais pour renforcer mes muscles, améliorer ma concentration et ma conscience de mon propre corps ainsi que gagner en souplesse. Mais surtout, le Pilates, c’est bon pour la coordination et l’équilibre (deux habiletés essentielles en planche à pagaie). 

Si votre tout-petit est peut-être encore loin de sa première sortie en planche, il doit toutefois développer sa coordination et son équilibre pour d’autres tâches cruciales, comme monter les escaliers, grimper sur les meubles, marcher (particulièrement sur des surfaces inégales), se pencher pour ramasser ses jouets, se nourrir et même maintenir une bonne posture en position assise. 

En gros, l’équilibre est la capacité de maintenir son corps stable et d’éviter de tomber en position debout, en se déplaçant ou même en s’asseyant. La coordination, c’est la capacité à mobiliser deux parties du corps (ou plus) simultanément avec aisance pour produire un effet voulu.

Nous avons recensé 14 façons d’aider votre enfant à développer son équilibre et sa coordination. Regarder un tout-petit découvrir la mobilité, c’est amusant, mais nous vous recommandons tout de même de ne pas trop vous éloigner de votre enfant, car au fur et à mesure qu’il gagnera en confiance, il cherchera de plus en plus à repousser ses limites.

1. Les escaliers

Les escaliers sont un défi auquel bon nombre d’enfants tentent de s’attaquer dès qu’ils rampent. Votre enfant a fait ses premiers pas? Le moment est venu de l’aider à monter en toute sécurité. Tenez-lui la main et laissez-le placer l’autre sur une rampe ou un mur. Commencez par trois marches. Si vous sentez sa petite main se relâcher, c’est qu’il gagne en confiance. Vous pouvez alors en ajouter. Restez toujours près de lui et assurez-vous qu’il utilise toujours son autre main pour se tenir à la rampe ou au mur.

2. La poutre en deux dimensions

Avant que votre enfant ne vous laisse pour aller faire tourner des ballons sur son nez, il est important qu’il sache se tenir en équilibre comme un funambule (à vous de vous assurer… qu’il ne se retrouve pas sur la corde raide!).

À l’aide de ruban adhésif, tracez une ligne à même le sol et demandez à votre enfant de marcher d’un bout à l’autre. Une fois cette étape maîtrisée, ajoutez des lignes allant dans différentes directions. Trop facile? Demandez à votre enfant de marcher avec un objet dans une main. 

3. La statue dansante

Peut-on améliorer son équilibre en dansant? Tout à fait! Une fois que votre tout-petit a trouvé son rythme, il est temps de lui faire découvrir un jeu amusant pour travailler son équilibre. 

Faites jouer ses airs favoris (que ce soit Beyoncé ou Arthur l’aventurier… qui sommes-nous pour juger?). Après 30 secondes de danse, arrêtez la musique et criez « statue ». Votre enfant est-il capable de s’immobiliser sans tomber? Faites-le avec lui, c’est bien plus amusant. 

4. La « vraie » corde raide

Cette activité est un peu comme la poutre en deux dimensions, mais cette fois, utilisez une véritable corde afin de fournir une surface un peu plus instable à votre enfant. Plutôt qu’une ligne de ruban adhésif, prenez une corde à sauter (ou une nouille de piscine ou un tuyau d’arrosage pour un défi encore plus grand) et demandez à votre enfant de marcher d’une extrémité à l’autre. Est-il capable de traverser avec un jouet à la main et de le déposer au bout de la corde sans tomber?

5. Boule qui roule…

Faire rouler un ballon avec votre enfant est un excellent moyen d’améliorer sa coordination. Asseyez-vous à courte distance l’un de l’autre et placez vos jambes en « V ». Faites rouler lentement une balle suffisamment petite et molle pour que votre enfant puisse l’attraper, et demandez-lui de vous la renvoyer. 

Une fois qu’il aura maîtrisé la technique à deux mains, demandez-lui d’en utiliser une seule. 

6. La poutre en trois dimensions (au sol) 

Fabriquez votre propre poutre (instructions ci-dessous) et placez-la au sol, à l’intérieur ou à l’extérieur. Une autre option consiste à utiliser une structure surélevée comme une bordure de trottoir. Comme dans les escaliers, laissez votre tout-petit prendre votre main pendant qu’il traverse. Il finira par vouloir s’attaquer à la poutre par lui-même.

Élevez la poutre au fur et à mesure que votre enfant prend de l’assurance. 

(Utilisez deux longs morceaux de bois de 2 po par 4 po pour faire votre poutre, et vissez deux pièces courtes aux extrémités de la poutre principale. Assurez-vous de poncer le bois pour éviter les échardes. Gardez les retailles pour élever la poutre lorsque votre enfant grandira.)

Toddler balancing on a stone beam in a grassy park

7. Les pavés

L’objectif des pavés (ou de tout autre objet similaire) est d’exercer votre enfant à se déplacer entre une série de surfaces surélevées en levant le pied. Au fur et à mesure qu’il grandira, il n’aura plus besoin de poser le pied au sol entre chaque objet. 

Il existe des « faux pavés » fabriqués expressément pour un usage intérieur. À l’extérieur, de grandes pierres ou des bouts de bois font amplement l’affaire. Il se peut que vous deviez tenir la main de votre enfant au début, mais une fois qu’il sera habitué, il adorera se lancer seul dans cette aventure. 

8. Le saut de grenouille 

Qu’il saute à un ou à deux pieds, votre tout-petit deviendra rapidement la grenouille la plus cool de l’étang. 

Choisissez des objets plats pour représenter les nénuphars (morceaux de tissu, débarbouillettes, feuilles de carton, etc.) et maintenez-les en place au moyen de ruban à masquer. Demandez à votre enfant de sauter d’objet en objet (points boni s’il le fait en croassant). 

9. La planche d’équilibre

Il n’y a pas de limite à ce qu’il est possible de faire avec une planche d’équilibre, et ça fait des miracles pour l’équilibre et la coordination. Une fois que votre enfant aura compris comment placer ses pieds pour s’y tenir debout sans tomber, il ne voudra plus en débarquer. Assurez-vous toutefois de placer la planche sur une surface sécuritaire jusqu’à ce que ce soit le cas. 

La planche d’équilibre est aussi un jouet multiusage amusant! Retournez-la et vous obtenez un pont pour les voitures miniatures. Elle peut également servir de marchepied ou de lit pour les peluches (ou votre tout-petit). C’est un jouet qui a de quoi stimuler l’imagination. 

Toddler climbs on top of balance board in the kitchen

10. Le ballon d’exercice

Les vertus du ballon d’exercice pour les adultes ne sont plus un secret. Mais qu’en est-il des tout-petits? Si un ballon d’exercice standard est probablement trop gros pour votre enfant, rien ne vous empêche d’utiliser une cacahuète de massage (essentiellement un ballon d’exercice en forme de cacahuète) ou même un ballon ordinaire. 

Demandez à votre enfant de s’asseoir sur le ballon à l’heure du conte ou pendant qu’il colorie ou fait de la pâte à modeler. Joignez l’utile à l’agréable et asseyez-vous sur votre propre ballon pendant que vous lui faites la lecture. 

11. Le terrain de jeu!

Les terrains de jeu regorgent de surfaces inégales où votre enfant peut s’exercer à grimper et à ramper, par exemple les structures de jeu, les bordures du carré de sable ou même simplement le paillis de cèdre servant à amortir les chutes sous les balançoires. 

12. Du plaisir à tout coup… de pied

Mon enfance a été ponctuée de nombreux coups de pieds, que ce soit dans un ballon de soccer ou dans la célèbre « canisse ». J’ignorais cependant que j’exerçais mon équilibre et ma coordination du même coup. En effet, pour botter un ballon, votre enfant doit garder le contrôle d’une jambe tout en frappant avec l’autre. Faites des échanges avec votre enfant ou demandez-lui de viser une cible comme une bouteille d’eau ou un cône. 

13. Le vélo d’équilibre

Mais où étaient les vélos d’équilibre quand j’étais enfant? Si j’en avais eu un, j’aurais probablement évité plusieurs égratignures. 

Un vélo d’équilibre permet à votre enfant de se familiariser avec la sensation d’équilibre nécessaire pour rester en mouvement à deux roues (par opposition à un tricycle). De plus, comme le vélo d’équilibre n’a pas de pédales, il est facile d’en descendre, et rien n’entrave les jambes de votre enfant pendant qu’il roule. 

14. Le yoga

S’il est probablement un peu tôt pour inscrire votre enfant à une retraite en montagne, il existe une multitude de mouvements de yoga [en anglais] tout à fait adaptés aux capacités des tout-petits. Apprenez-en quelques-uns et faites-les avec votre enfant. 

En voici quelques-uns :

  • La posture de l’arbre : Grâce à cette posture populaire, votre enfant peut se faire aussi grand qu’un arbre. Tenez-vous droit, les deux pieds joints. Montez l’un de vos pieds le long de l’intérieur de la jambe opposée. Les mains peuvent rester sur vos hanches ou au-dessus de votre tête. 
  • La posture du chien tête en bas : Votre enfant adorera voir le monde à l’envers. Formez un « V » inversé avec votre corps en plaçant vos mains sous vos épaules, les talons au sol, et votre tête suspendue entre vos bras. 
  • La posture du bateau : Asseyez-vous bien droit sur le sol, les jambes vers l’avant. Penchez-vous légèrement en arrière, les bras tendus devant vous, puis levez les jambes ensemble de manière à ce que votre corps forme un « V ». Balancez-vous d’avant en arrière comme un bateau sur l’océan ou restez immobile.

Pour d’autres options amusantes, consultez ces 6 poses de yoga que vous pouvez faire avec vos enfants [en anglais].

Plus les tout-petits ont d’occasions de développer leur équilibre et leur concentration, plus il leur devient facile de se déplacer avec aisance. Au fur et à mesure que votre enfant gagnera en confiance, il aura envie d’essayer de plus en plus de mouvements différents. Tout le monde y gagne!


Autres idées d’activités à faire avec un tout-petit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.