Au Québec, les enfants ne disputent pas de parties de hockey tant qu’ils n’ont pas les compétences

janvier 7, 2015 1 Commentaire »
Au Québec, les enfants ne disputent pas de parties de hockey tant qu’ils n’ont pas les compétences

Dans les écoles, les programmes scolaires déterminent ce que les enfants doivent apprendre chaque année. Cela garantit qu’un élève de première année acquiert la connaissance et les compétences dont il a besoin en 2e année et ainsi de suite. Et même si le système n’est pas parfait, il s’assure que la majorité des enfants développent les habiletés fondamentales pour la réussite à long terme.

Et si on faisait la même chose au hockey ? Et si chaque joueur pouvait suivre un programme lui permettant d’apprendre les bonnes compétences de hockey dès le début ? C’est exactement ce que Hockey Québec fait depuis 30 ans avec son programme appelé MAHG, ou « Méthode d’enseignement de hockey sur glace ».

MAHG est un programme de 20 heures conçu pour enseigner à tous les enfants de 5 à 8 ans les habiletés de base du hockey : le patinage, le maniement de la rondelle et le jeu sur petite surface. Il y a aussi une composante dédiée à la formation des gardiens de but.

Si le hockey amateur vous est familier, votre réaction est probablement qu’il n’y a rien d’unique dans ce programme. Vous pourriez dire que chaque province le fait déjà à travers le Canada. Après tout, chaque organisme provincial de hockey souligne une série d’habiletés élémentaires que chaque enfant doit apprendre. Et vous auriez raison.

Mais ce qu’il y a de particulier avec le programme MAGH, c’est que chaque enfant de la province doit compléter 20 séances sur la glace avant de pouvoir jouer une seule partie de ligue. Et ça, c’est unique.

Il y a une excellente vidéo d’une durée de 2 minutes qui explique le programme bien mieux que moi et que vous pouvez trouver plus bas.

Permettez-moi d’exposer quatre raisons pour lesquelles nous aimons la philosophie et le programme de MAGH :

1. Il soutient les entraîneurs bénévoles

Nous savons que le hockey c’est pour les enfants, mais au Canada la grande majorité des entraîneurs sont des parents. Dans un système basé sur le bénévolat, un programme bien structuré et uniforme tel que MAGH est fantastique pour aider les parents-entraîneurs. J’ai vu trop d’entraînements lors desquels on faisait faire à des enfants de 5 ou 6 ans des exercices bien trop compliqués pour eux. MAGH s’assure que les 20 premiers entraînements de la saison sont appropriés à l’âge de l’enfant, que les bonnes compétences sont enseignées et que l’atmosphère de jeu soit bonne.

Cela enlève la pression parents-entraîneurs et des heures à développer les bonnes pratiques, mais les ressources MAGH font aussi office d’éléments-clés pour former les entraîneurs. Les entraîneurs qui passent le niveau 1 au Québec reçoivent un cartable qui comprend des séances de formation, mais aussi une clé numérique pour accéder aux exercices et les imprimer.

2. Le bon départ mène au plaisir pour toute la vie

La philosophie derrière MAGH est que le hockey requiert le développement d’une large gamme d’habiletés hautement techniques. Ainsi, il n’est pas facile de manier la rondelle sans regarder vers le bas, mais c’est essentiel si vous voulez éviter de rentrer en collision avec d’autres joueurs. Le point de vue de Hockey Québec est que lorsque les enfants apprennent ce genre de compétences dès le début, le jeu est plus agréable et satisfaisant pour le reste de leur carrière.

3. Développer les habiletés développe la confiance

Voici un autre aspect intéressant lorsqu’on apprend les bonnes compétences à un jeune âge : cela n’augmente pas seulement le plaisir du jeu, mais aussi la confiance. La plupart d’entre-nous ont expérimenté cela dans nos vies : lorsque nous développons des habiletés dans un domaine quel qu’il soit, notre confiance et notre plaisir augmentent. C’est la même chose chez les enfants. Lorsqu’ils réalisent qu’ils deviennent bons à quelque chose, ils l’apprécient plus.

4. Les enfants jouent pour apprendre plutôt que pour gagner

Il ne fait aucun doute qu’il y a des parents qui pensent que les enfants ne devraient pas passer 20 heures sur la glace avant de pouvoir disputer une partie. Les enfants s’inscrivent pour jouer des parties, n’est-ce pas? Oui, il est vrai que jouer un match est essentiel dans tous les sports pour enfant. C’est pourquoi la dernière version du programme MAGH « intègre plus de jeux et de situations de jeux. Cela ressemble moins à une école de hockey. » « Ça le rend plus intéressant pour les enfants, » déclare Yves Archambault, directeur technique de Hockey Québec. Les enfants jouent bien entendu pour s’amuser, mais aussi pour s’améliorer et devenir meilleur dans leur sport. Tant qu’il y a une composante de jeu, les enfants s’amusent.

Hockey Québec est tellement convaincu qu’il faut doter les enfants d’une bonne base d’habiletés fondamentales qu’il a choisi d’investir plus dans le programme MAGH. Même plus que dans son programme élite; Développer un athlète.

MAGH est un programme  qui mérite d’être examiné par n’importe quel organisme qui veut offrir aux enfants le bon départ dans leur sport.

Articles similaires

Un Commentaire

  1. uniforme Québec mars 17, 2015 at 5:55 - Reply

    Je trouve que les parties enfants sont plaisantes à regarder lors des entractes à l’Oceanic . Le match des juniors !

Que pensez-vous?