Rio 2016 : les cinquièmes Jeux paralympiques de Benoît Huot

septembre 8, 2016 Aucun commentaire »
Rio 2016 : les cinquièmes Jeux paralympiques de Benoît Huot

Benoît Huot a commencé à pratiquer la natation à l’âge de huit ans. Après avoir essayé plusieurs autres sports, il a senti qu’il pourrait exceller en natation malgré son pied bot. Il n’a jamais regardé en arrière.

Les Jeux paralympiques de Rio seront les cinquièmes auxquels participera Benoît comme membre de l’équipe nationale canadienne. Le nageur est l’un des paralympiens canadiens les plus décorés, avec 19 médailles à son actif (neuf d’or, cinq d’argent et cinq de bronze).

Les Jeux paralympiques réunissent des athlètes ayant un handicap physique, visuel ou intellectuel.

Benoit Huot

 

Coquitlam, C.B.

Swimming

Selon le site rio2016.com, « … la natation fait partie des Jeux paralympiques depuis Rome 1960, la première édition de l’événement. Il y a 151 épreuves à Rio 2016, avec des tests masculins, féminins et de relais mixte ».

On regroupe les nageurs par « classe » afin qu’ils se mesurent à des athlètes ayant un handicap semblable au leur – cliquez ici pour en savoir plus (document en anglais).

La natation demande de la vitesse, de l’agilité et de la souplesse. Apprenez-en plus sur Benoît ci-dessous, puis suivez sa participation aux Jeux avec vos enfants!

Quand as-tu compris que la natation serait ta passion? Comment l’as-tu su?

Enfant, je voulais vraiment être actif. Il fallait juste que je trouve quel sport allait me convenir. J’ai compris que j’étais à ma place à ma première compétition de natation. J’étais extrêmement déterminé, je tenais à réaliser une bonne performance. J’ai alors su que j’avais trouvé ma passion et que je voudrais atteindre de nouveaux buts dans ce sport.

Comment la littératie physique t’a-t-elle aidé en dehors du sport?

Cela m’a aidé à devenir la personne que je suis aujourd’hui. J’ai besoin de faire un peu d’activité physique chaque jour pour me sentir bien.

Quand tu ne pratiques pas ton sport, quelle est ton activité préférée pour rester actif?

J’adore aller partout en vélo. Parfois, je n’ai pas le choix de me déplacer en voiture, mais si je le peux, je saute sur mon vélo, même pour aller voir ma famille et mes amis.

Comment tes parents t’ont-ils encouragé ou aidé à rester actif? Peux-tu nous donner un exemple?

Mon père m’emmenait toujours au baseball ou au hockey quand il avait des billets. Très jeune, j’ai eu la chance de voir les meilleurs en action. Cela m’a vraiment donné envie de devenir un athlète, moi aussi.

Quelle est la chose la plus importante que tu aurais à dire aux enfants qui t’admirent?

Ne renoncez jamais à vos rêves. Entourez-vous de personnes en qui vous pouvez avoir confiance et vous ferez un grand bout de chemin.

Si votre enfant est inspiré par Benoît et s’intéresse à la natation, voyez dans un premier temps à ce qu’il acquière une aisance dans l’eau.

Voici quelques articles et idées d’activités à ce sujet :

Bébé nage dans son bain

Pourquoi j’ai retiré mes enfants des cours de natation

Les articles suivants traitent quant à eux de littératie physique des enfants ayant des besoins particuliers (en anglais) :

Special needs children: 5 ways to help their physical literacy flourish

Kids of all abilities get added benefits through activities that develop physical literacy

Que pensez-vous?