Boy jumping off snow bank

4 conseils pratiques pour jouer au chaud et en sécurité dans la neige

Après un bref hiatus, on a ressorti les tuques et les mitaines pour marcher jusqu’à l’école le matin. Dire que l’automne n’est même pas encore installé!

Brrrrrrrrrr.

Je rêve d’un été éternel, mais en 40 ans et quelques, j’ai appris que le froid, la neige et le vent glacial reviennent toujours.

Cette année, je suis prête (pour une fois!).

Les pelles sont accrochées dans l’entrée. J’ai fait changer mes pneus. On a trouvé nos traîneaux. Les enfants ont même leur propre brosse à neige (très convoitée) pour nous aider à dégager la voiture!

Allez, l’hiver, on t’attend de pied ferme!

Brothers build a fort in the snow

Même si l’hiver est parfois rude à Montréal (où je vis), mes enfants et moi aimons sortir et bouger. On adore la luge, le patinage et la randonnée. Jouer dehors l’hiver est aussi une bonne façon de rester en forme physiquement et mentalement.

Tout le monde devrait profiter de l’hiver, mais quand les températures chutent, il est parfois difficile de jouer de façon confortable et sécuritaire, surtout pour les tout-petits ou les bébés.

Voici quelques conseils pratiques pour s’amuser allègrement dans la neige.

1. Habillez-vous en fonction de la température

Kalen Hutson et sa famille vivent sur une ferme dans une région rurale du Manitoba où la température peut tomber à -35 ºC, avec un refroidissement éolien de -45 ºC ou de ‑50 ºC
Boy wearing balaclava on snowy day

Ses enfants, qui ont l’habitude d’attendre le bus scolaire (qui roule jusqu’à une température ressentie de -45 º C), de patiner et de pêcher sur la glace, ont appris comment s’habiller pour résister au froid.

« L’essentiel est de couvrir leur visage et de garder leurs mains et leurs pieds au chaud », explique Kalen. 

« Ils portent généralement une cagoule [voir à droite] qui couvre tout le visage sauf les yeux et un cache-cou. On met aussi des pochettes chauffantes dans les mitaines et les bottes si on prévoit jouer dehors pendant une période prolongée à ‑30º C. »

2. Limitez le temps de jeu dans des conditions extrêmes

Limitez le temps passé à l’extérieur quand il fait très froid, humide ou venteux. Tenez compte des prévisions météo et de la température ressentie.

Par temps très froid ou venteux, des engelures peuvent apparaître sur la peau découverte en quelques minutes. Environnement Canada indique que le risque d’engelure augmente rapidement quand la température ressentie est inférieure à 27º C. Sur son site, l’agence explique comment s’habiller pour contrer les effets du froid quand il y a du vent. Il est conseillé de limiter l’exposition des bébés à quelques minutes, et de veiller à ce que les tout-petits prennent des pauses fréquentes.


À lire aussi : 6 activités de plein air pour s’amuser avec les tout-petits cet hiver


3. Surveillez les symptômes d’engelure

Lorsque les enfants bravent des conditions extrêmes pendant une période prolongée, les parents doivent être à l’affût des symptômes de brûlure due au vent, de gelure et d’engelure [PDF]

Les brûlures dues au vent se produisent lorsqu’un vent froid retire la couche d’huile recouvrant la peau, ce qui cause un assèchement excessif, des rougeurs, de la douleur et des démangeaisons. 

Résistez à la tentation de vous gratter ou de frotter la zone touchée, car cela pourrait endommager la peau. Appliquez une crème protectrice pour la peau sur la zone touchée et un baume protecteur sur les lèvres.

Les gelures (engelures superficielles) touchent généralement les parties du corps les plus éloignées du cœur : mains, pieds, nez, oreilles et menton. 

La peau peut prendre une teinte jaunâtre ou blanchâtre, mais demeure souple au toucher. On peut généralement traiter les gelures soi-même en réchauffant graduellement la lésion avec sa chaleur corporelle (p. ex., placer la main sous l’aisselle). Évitez les sources directes de chaleur, qui pourraient brûler la peau. Dans le doute, appelez votre pédiatre, surtout si les symptômes ne s’améliorent pas ou si de nouveaux symptômes apparaissent. 

Les engelures (gelures profondes) surviennent lorsque la peau et les tissus sous-jacents gèlent. La peau devient alors dure au toucher. Ces lésions graves peuvent causer des dommages irréversibles sans traitement immédiat. 

Quand l’engelure s’installe, la peau peut changer de couleur, picoter et être engourdie ou enflée. Partez à l’aventure avec des collations, de la soupe ou du chocolat chauds et examinez régulièrement les orteils, les doigts, le nez et les oreilles.


À lire aussi : 10 conseils pour habiller vos enfants chaudement


D’après la Société canadienne de pédiatrie, voici ce qu’il faut faire si votre enfant a une engelure :

  • Retirez doucement les vêtements qui couvrent la zone touchée.
  • Mettez-lui des vêtements chauds et secs.
  • Réchauffez lentement la région touchée en la couvrant de votre main.
  • Utilisez de l’eau tiède (et non chaude) pour réchauffer lentement les parties du corps touchées.
  • Si votre enfant a des engelures sur les doigts, placez-les sous l’aisselle opposée pour la réchauffer.
  • Évitez de masser la peau ayant subi une engelure ou d’y frotter de la neige.
  • Consultez immédiatement un médecin si la peau de votre enfant est blanchâtre, cireuse ou engourdie.

4. Bougez

L’activité physique augmente le métabolisme et la chaleur corporelle. Rien de tel pour se réchauffer! Besoin d’inspiration? Notre liste d’activités de plein air (version anglaise) vous aidera à bouger tout l’hiver!

Photos (sauf l’image de la cagoule) : Christine Latreille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *