Child dressed for winter, wearing coat, hat, mitts, and scarf.

10 conseils pour habiller vos enfants chaudement

Quand on vit selon le proverbe « Il n’y a pas de mauvais temps, juste de mauvais équipements », on se soucie toujours de s’habiller en fonction de la météo. C’est vrai non seulement pour mes enfants et moi, mais aussi pour mon mari, dont le travail de cinéaste le mène de l’Arctique aux jungles tropicales (parfois dans la même semaine).

J’entends souvent des parents dire que les enfants n’ont pas besoin de vêtements d’une aussi bonne qualité que leurs parents. Je comprends qu’ils ne veulent pas investir dans un morceau qui deviendra vite trop petit, mais nos enfants doivent être vêtus convenablement en fonction des saisons, ne serait-ce que pour leur confort et leur facilité de mouvement. C’est en étant bien vêtu qu’on peut profiter pleinement du plein air.

À propos de notre rédactrice invitée, Kari Svenneby

Cet article a initialement été publié sur le blogue de Kari, ActiveKidsClub (version anglaise) Vous pouvez d’ailleurs y acheter des réflecteurs de sécurité pour que les membres de votre famille restent visibles dans la noirceur de l’hiver.

Voici 10 conseils pour préparer vos enfants à aller jouer dehors :

  1. Les sous-vêtements thermiques, ou ce que nos parents appelaient des « combines », sont votre meilleure arme contre le froid. Privilégiez la laine mérinos, les fibres synthétiques ou un mélange des deux, mais jamais, au grand jamais, le coton. Nous n’avons que de la laine chez nous depuis que nous avons banni le polypropylène. Je n’arrête pas de harceler mon mari pour qu’il écrive un billet sur ses voyages en Arctique et nous raconte à quel point la laine est merveilleuse.
  2. Comme deuxième couche, choisissez un chandail et un pantalon en molleton de polyester ou de laine. Ici, la laine n’est plus aussi essentielle, mais c’est certainement la fibre la plus chaude (remarquez que je ne parle pas de coton). La nécessité d’une deuxième couche et son épaisseur dépendent du froid qu’il fait.
  3. Enfilez ensuite un manteau et un pantalon de neige à l’épreuve de l’eau et du vent.
  4. Ne vous laissez pas berner par les pantalons et manteaux bien matelassés. Leur épaisseur n’est pas un gage de leur chaleur, surtout si le tissu transmet l’humidité à l’isolant – vos enfants pourraient bien se transformer en bonshommes de neige. Les habits trop rembourrés gênent aussi les mouvements des enfants; ils seront donc plus enclins à s’ennuyer et à avoir froid.
  5. Choisissez une tuque qui couvre les oreilles. En laine. (Quoi, je me répète?)
  6. Les mitaines sont plus chaudes que les gants, et elles sont plus faciles à enfiler sur de petites mains. Assurez-vous qu’elles sont imperméables.
  7. Privilégiez les bottes imperméables, et assurez-vous qu’elles sont assez grandes pour que les enfants puissent remuer leurs orteils.
  8. J’en suis convaincue : chaque enfant devrait avoir une paire de chaussettes en laine pour jouer dehors, patiner ou skier. (Nous portons les nôtres chaque jour de novembre à avril.)
  9. Méfiez-vous des garanties selon lesquelles les vêtements résistent à une certaine température. Considérez-les comme une indication seulement, puisque ce sont les diverses couches de vêtements qui vous gardent au chaud.
  10. En matière de vêtements de plein air, la qualité a un prix. Nous considérons ces dépenses comme un investissement, puisque nous passerons plus de temps dehors. Une dépense de 200 $ pour un manteau et un pantalon de qualité répartie sur 120 jours de température hivernale équivaut à 1,60 $ par jour, soit moins qu’un café. Et souvenez-vous qu’un vêtement de qualité pourra être porté par un frère ou une sœur, vendu ou échangé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *