Activités physiques idéales pour les enfants selon leur âge

Activités physiques idéales pour les enfants selon leur âge

Un enfant doit vivre les bonnes choses au bon moment pour voir éclore son potentiel. Si on parle d’habiletés motrices (en anglais), et plus précisément de littératie physique, on sait que les bambins doivent être très actifs, très tôt, pour développer leur motricité globale, et ensuite suivre des programmes d’activité physique bien pensés durant leurs premières années de vie. 

Mais quoi faire exactement, selon l’âge, le stade de développement et la maturation? Y a-t-il des sports ou des activités incontournables? 

Les experts du développement de l’enfant offrent de nombreux conseils (en particulier pour les enfants en bas âge) qui peuvent nous aiguiller; les enseignants et entraîneurs au primaire également. Voici quelques activités, sports et jeux pour enfants qui formeront d’excellents piliers pour le développement de la motricité et de la littératie physique, et pour la santé globale. 

De 1 à 3 ans  

Les besoins de l’enfant à sa première année de vie sont simples, mais on doit absolument y répondre. En lui faisant passer du temps sur le ventre et en jouant à de petits jeux pour le garder actif au quotidien, vous l’aiderez à développer toute la motricité nécessaire. Quand bébé commence à marcher et entre dans la prochaine phase de son développement, entre 1 et 3 ans, vous pouvez élargir les options d’activités intérieures et extérieures.     

Marche 

Quand votre enfant commence à marcher, faites-lui découvrir plusieurs surfaces au sol à l’intérieur et à l’extérieur : asphalte, gazon, sable, etc. Montez et descendez des collines ensemble. Si la température est clémente, marchez pieds nus. Lorsque votre enfant a gagné en force, en confiance et en coordination, proposez-lui de suivre les rainures des pavés ou de sauter par-dessus les craques. 

Course

Lorsque votre bambin atteint l’âge de 2 ans, continuez les mêmes activités, mais en l’encourageant à courir et à sauter.

Le ballon

Procurez-vous une grosse balle souple, en tissu ou en mousse, que vous pourrez faire rouler jusqu’à votre enfant. Avant qu’il ait 2 ans, vous pouvez vous asseoir face à face au sol, et lui envoyer la balle avec les mains. Passé cet âge, essayez debout, en faisant rouler la balle et en vous la passant d’un botté avec les pieds. Pas de problème si votre enfant préfère ramasser la balle plutôt que de la manipuler avec ses pieds. 

L’heure du bain 

Les battements de jambes et les éclaboussures dans le bain sont encouragés! Idem l’été, à l’extérieur, dans une petite pataugeoire. Proposez à votre enfant de se mouiller le visage aussi, pour l’habituer à la sensation. 

La balle : lancer et attraper 

Tenez-vous face à face, à un mètre de distance ou moins, et jouez à lancer et attraper le même genre de ballon gros et souple que mentionné plus haut. Montrez à votre bambin à former un panier de ses bras, puis lancez avec douceur la balle vers ses mains.

À dos de jouets

Entre l’âge de 2 et 3 ans, initiez votre enfant à des jouets à chevaucher : il peut s’agir simplement de trains ou voitures-jouets, ou encore d’un tricycle ou d’une draisienne. N’oubliez pas de toujours lui faire porter un casque.

De 3 à 6 ans  

De 3 à 6 ans, l’activité physique devrait surtout être simple, non dirigée et ludique, mais vous pourriez inscrire votre enfant dans des programmes peu structurés si vous le souhaitez. Il doit y avoir un mélange d’activité physique modérée à intense. 

Nage en famille 

On se rappelle l’étape des battements de jambes et des éclaboussures mentionnée plus haut? Vous pourriez maintenant aller en famille à la piscine municipale. Commencez dans la section peu profonde et restez toujours aux côtés de votre enfant. Pas besoin de « nager » tout de suite : le plaisir de jouer dans l’eau, de plonger la tête de temps en temps, est bien suffisant. Lorsque ces sensations sont intégrées, vous pourriez l’inscrire à des cours d’initiation à la natation.

Patinage sur glace 

Si votre enfant a déjà beaucoup marché et couru, ses compétences d’équilibre sont suffisantes pour essayer le patin à glace. La littératie physique, c’est aussi d’apprendre à bouger sur toutes sortes de surfaces, et c’est maintenant l’heure de découvrir la neige et la glace! Vous trouverez dans la plupart des centres de loisirs des programmes d’initiation au patin pour les jeunes de cet âge. 

Ski

En ski, la facture peut monter vite, mais dans plusieurs centres, on offre des tarifs avantageux pour l’accès au centre et le prêt d’équipement, destinés aux jeunes qui découvrent le sport. Comme pour le patinage sur glace, c’est une excellente manière de faire découvrir les sensations de glisse. 

Gymnastique 

La gymnastique permet de développer presque tous les aspects de la motricité. C’est le bon âge pour inscrire votre enfant à un programme d’initiation et ainsi profiter de tout le potentiel de développement des piliers de la littératie physique. Un des mouvements de base en gymnastique, c’est d’apprendre à rouler en petit bonhomme vers l’avant – une compétence pratique dans plusieurs sports, et il y en a bien d’autres à apprendre! 

Promenade à vélo

Apprendre à pédaler, c’est un rite de passage de l’enfance. C’est aussi ainsi que l’on apprivoise les bases qui serviront à différents sports sur roues : la coordination, la force et l’équilibre. C’est le moment idéal d’initier votre enfant à la draisienne pour pratiquer son sens de l’équilibre et de la glisse, et aussi s’initier à la sensation du vélo régulier. 

Initiation aux sports – avec précaution 

Autour de l’âge de 5 ans, certains jeunes ont un réel intérêt pour la pratique du sport dans des programmes simplifiés. Trouvez un programme axé sur le plaisir et le développement des premières habiletés, pas sur la compétition au bénéfice des entraîneurs et des parents. Il n’y a pas un programme identique, donc posez des questions et cherchez-en un qui suit les recommandations (départ actif, fondamentaux) du modèle du développement à long terme de l’athlète (DLTA) pour le sport visé. Il y a par exemple des programmes de hockey et de soccer qui respectent les recommandations, ou encore des programmes d’initiation au tennis ou au baseball, comme Rally Cap.

Jeux en famille

Que votre enfant participe ou non à des programmes sportifs, vous devriez toujours réserver du temps aux jeux non structurés en famille à la maison. Créez des parcours à obstacles à l’intérieur ou à l’extérieur, à la maison ou au parc, ou jouez à « suivez le ou la chef ». Organisez des petites courses ludiques, en courant, en rampant ou en bondissant. Arrangez-vous pour que chacun gagne au moins une ou deux fois. Et ce ne sont que quelques exemples d’activités amusantes à essayer à la maison. 

De 6 à 9 ans

Au début du primaire, l’enfant devrait peaufiner la motricité globale acquise plus jeune et travailler ses habiletés motrices fondamentales et sportives. Encore une fois, il importe de réserver du temps aux activités libres (intensité modérée à élevée), en parts égales avec les programmes scolaires et parascolaires organisés. 

Gymnastique 

Si ce n’est pas encore fait, c’est le moment idéal pour s’initier à la gymnastique. Il s’agit probablement de la meilleure activité pour travailler les piliers de la littératie physique. À cet âge, il n’y a généralement pas de compétitions organisées et l’idée n’est pas de préparer l’enfant aux Olympiques. Dans les meilleurs programmes, on met l’accent sur le plaisir tout en développant différentes habiletés motrices, la force et la coordination. 

Natation

Si votre enfant a aimé le temps à patauger en famille plus jeune, c’est le bon moment pour l’inscrire à des cours de natation en bonne et due forme. Même chose que pour la gymnastique : on ne vise pas les Olympiques. La natation est un autre sport très complet, sain et amusant, qui donne les habiletés nécessaires à d’autres activités aquatiques comme la voile, le surf, le water-polo ou encore la plongée. 

Soccer 

Le soccer est l’activité sportive la plus populaire chez les jeunes au pays, avec plus de 700 000 joueuses et joueurs. Après la gymnastique, il s’agit probablement d’une des meilleures activités pour travailler les habiletés motrices générales et la littératie physique de l’enfant. Assurez-vous simplement de trouver un programme qui suit les recommandations du modèle du développement à long terme de l’athlète (DLTA) pour le soccer.

Variété : une priorité

Résistez à l’envie de laisser votre enfant se spécialiser en un seul sport à cet âge. Les études ont démontré que les jeunes ne devraient pas se spécialiser avant l’adolescence, pour la plupart des sports. Encouragez plutôt votre progéniture à essayer différentes disciplines pour découvrir ses intérêts et apprendre plusieurs habiletés. Les camps de jour à l’été et à la relâche sont une bonne occasion d’essayer une variété d’activités à bon prix et sans vous engager à long terme. N’oubliez pas non plus les sports moins traditionnels comme l’escalade, la planche à roulettes, les arts martiaux ou la danse! 

Activités hivernales

Les jeunes doivent apprendre à rester actifs toute l’année. Aidez votre enfant à découvrir différentes activités hivernales autant que possible, comme le patinage, le ski, la planche à neige, la raquette ou la luge. 

De 10 à 12 ans

Rendu à 10 ans, les sports pratiqués par l’enfant devraient entièrement tourner autour de ses intérêts et de ses préférences; pas ceux des adultes qui l’entourent (entraîneurs, enseignants, parents). Si plusieurs activités ont été explorées avant cet âge, deux ou trois sports devraient maintenant se démarquer dans ses préférences. Si c’est possible pour votre famille, essayez de soutenir la pratique de ces quelques sports tout au long de l’année. À 13 ou 14 ans, ce sera un bon moment pour penser à se spécialiser, au besoin. 

En offrant à votre enfant de bonnes bases dans plusieurs habiletés motrices et différentes activités, vous lui donnez le plus de chances possible de garder un mode de vie actif à l’enfance et à l’adolescence. 


Apprenez-en plus sur la littératie physique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.