Le modèle APPLE : intégrer la littératie physique aux programmes de la petite enfance

Les éducateurs de la petite enfance ne sont pas des professeurs d’éducation physique : la plupart n’ont pas les connaissances ou l’expérience nécessaires pour « enseigner » les habiletés physiques. Mais les jeunes enfants apprennent par le jeu, surtout le jeu actif, et ça, les éducateurs le comprennent bien. Ils ont pour rôle de donner aux enfants le plus d’occasions possible d’explorer les habiletés liées aux fondements du mouvement dans un environnement stimulant, à l’extérieur comme à l’intérieur.

Développer sa littératie physique, ce n’est pas seulement faire de l’exercice. C’est acquérir les habiletés, la confiance et l’envie de bouger pour toute la vie.

Les enfants qui ont développé leur littératie physique veulent bouger. Ils gagnent en confiance en relevant des défis, et ils renforcent leur savoir-faire en acquérant les habiletés nécessaires pour contrôler leur corps. Et si on leur en donne suffisamment l’occasion, ce cycle se poursuit : ils continueront de développer leur littératie physique toute leur vie, ce qui favorisera la santé de leur corps et de leur esprit.

Plutôt que de reléguer la littératie physique à la récréation, les éducateurs cherchent des façons d’encourager les enfants à bouger durant toute la journée, à l’intérieur comme à l’extérieur. Parmi les outils à leur disposition, notons le modèle APPLE (l’acronyme de « pomme » en anglais, mis pour « Jeu actif et littératie physique au quotidien »).

Ce modèle a été élaboré pour aider les éducateurs à intégrer le développement de la littératie physique en classe et au terrain de jeu. (Vous pouvez télécharger des affiches ou commander des cartes postales [en anglais seulement] depuis la page des téléchargements gratuits d’Actif pour la vie.)


À lire aussi : Qu’est-ce que la littératie physique?


Au cœur du modèle se trouve la définition de la littératie physique : les habiletés, la confiance et l’envie de bouger pour toute la vie. Le modèle s’enchâsse ensuite dans les quatre aspects du jeu actif, qui est essentiel au développement de tous les enfants :

  • Environnement
  • Jeu
  • Engagement
  • Relations

Environnement

Les éducateurs créent des environnements stimulants qui éveillent la curiosité des enfants et les amènent à explorer des mouvements et du matériel fascinants. Ils incitent ainsi leurs élèves à acquérir de nouvelles habiletés. Quand les enfants se rendent compte que quelque chose ne fonctionne pas, ils corrigent leurs mouvements pour réussir à accomplir la tâche, ce qui renforce leur persévérance et leur capacité à résoudre les problèmes.

Jeu

Les éducateurs créent des environnements stimulants qui éveillent la curiosité des enfants et les amènent à explorer des mouvements et du matériel fascinants. Ils incitent ainsi leurs élèves à acquérir de nouvelles habiletés. Quand les enfants se rendent compte que quelque chose ne fonctionne pas, ils corrigent leurs mouvements pour réussir à accomplir la tâche, ce qui renforce leur persévérance et leur capacité à résoudre les problèmes.

Engagement

Les éducateurs attentifs savent comment faciliter ou prolonger le jeu des enfants. Ils sont conscients que leur participation active, que ce soit à la demande des enfants ou pour leur montrer en quoi une nouvelle aventure s’annonce fascinante, encouragera et relancera le jeu. Quand les enfants commencent à se mettre au défi, par exemple en grimpant plus haut ou en utilisant des outils, l’éducateur assume le rôle de surveillant actif. Il peut leur montrer à manier un outil de manière sécuritaire ou à déplacer leurs mains et leurs pieds pour grimper. Mais il n’interrompt pas le jeu et ne prie pas les enfants d’être « prudents ». Il les avise plutôt qu’il reste à leur disposition au besoin, et s’assure qu’ils peuvent accomplir l’activité – par eux-mêmes.

Relations

Le jeu consolide bien des relations : entre les enfants, entre les enfants et les éducateurs et entre les éducateurs et les parents. Les éducateurs savent comment encourager le jeu mené par l’enfant et inciter tous leurs élèves à se dépasser. Les enfants apprennent à collaborer, à négocier, à régler des conflits et à résoudre des problèmes en nouant des relations positives avec les autres. Et quand les éducateurs, les surveillants et les parents se concertent pour mettre de l’avant l’importance du jeu actif, les enfants, et les adultes dans leur vie, en récoltent les divers bienfaits.

Au même titre que la lecture, l’écriture et la numératie, la littératie physique est essentielle au bon développement de l’enfant. Ce savoir-faire procure de nombreux avantages cognitifs, sociaux et émotionnels, en plus des bienfaits physiques.


À lire aussi : Votre enfant et le jeu risqué : jouez le rôle d’un sauveteur


Les programmes fondés sur le modèle APPLE intègrent la littératie physique à tous les aspects de l’environnement des jeunes enfants et à tout ce qu’ils font. Ceux-ci aiment alors apprendre de nouveaux mouvements, qu’ils répéteront jusqu’à ce qu’ils les aient maîtrisés. Puis, ils seront prêts à faire une autre découverte.

Les enfants qui ont un savoir-faire physique sont créatifs, curieux et capables d’orchestrer des jeux complexes avec des camarades. Ils planifient et prennent des décisions. Ils sont aussi mieux préparés à entrer à l’école. Ils sont capables de se concentrer sur leur jeu et d’ignorer les distractions. Ils gèrent leurs émotions et laissent les autres participer, ce qui réduit le stress et l’anxiété. Puisqu’ils ont confiance en leurs habiletés, ils sont prêts à affronter les défis du monde des adultes.

En somme, quand vous aidez les jeunes enfants dont vous vous occupez à développer leur littératie physique, vous leur donnez des outils qui leur seront utiles pour la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *