Lets’ Play (Jouons) permet aux enfants se déplaçant en fauteuil roulant, de développer la littératie physique

Les enfants se déplaçant en fauteuil roulant disposent d’une programmation spéciale quant à la littératie physique en C.-B.

Un organisme appelé Let’s Play (Jouons) aide les enfants ayant une limitation physique et de la mobilité réduite à développer les habiletés motrices fondamentales et la confiance pour devenir actifs pour la vie.

S’adressant essentiellement aux enfants âgés de 8 ans et moins, Let’s Play œuvre dans les écoles de toute la province pour procurer aux enfants des fauteuils roulants de sport spécialement conçus pour les aider à devenir actifs. Conjointement, Let’s Play fournit aux enseignants, aux instructeurs et aux parents une formation des meilleures pratiques pour élaborer des programmes inclusifs d’activité physique qui permettent aux enfants à mobilité réduite de jouer aux côtés de leurs pairs sans limitation. Let’s Play aide même à pourvoir de l’équipement sportif adapté.

L’une des animatrices du programme Let’s Play, Marni Abbott-Peter, a été médaillée d’or paralympique en fauteuil roulant en basketball à trois reprises.

Elle a une grande affection pour ces enfants qui doivent composer avec des problèmes de mobilité.

Elle aime aider les enfants à découvrir les possibilités amusantes d’activité physique adaptée, ainsi que la santé et l’autonomie en améliorant les compétences et le conditionnement physique.

« C’est ce que nous essayons vraiment de promouvoir, » déclare Abbott-Peter. « C’est simplement une façon différente de faire de l’exercice et le fauteuil roulant est une pièce de l’équipement, tout comme un bâton de hockey ou un vélo. »

L’un des principaux intérêts du programme Let’s Play est l’inclusion. Un fauteuil roulant de sport procure aux enfants à mobilité réduite la liberté de se joindre à leurs camarades de classe lors des jeux et de l’activité physique. Conjointement, le programme encourage aussi leurs pairs sans handicap physique à essayer les fauteuils roulants pendant les activités, afin de comprendre les défis auxquels leurs amis font face tous les jours.

Let’s Play possède plus de 100 fauteuils roulants de sport et en loue des dizaines aux diverses écoles primaires de Colombie-Britannique chaque année sur une base rotative. Ceci donne à tous les enfants — avec ou sans mobilité réduite — la possibilité de s’amuser en essayant des jeux adaptés comme le basketball en fauteuil roulant.

Le programme Let’s Play cible spécifiquement les enfants avec une limitation physique et des problèmes de mobilité par opposition aux handicaps cognitifs ou sensoriels.

Certains enfants peuvent être paraplégiques ou amputés, alors que d’autres ont un spina-bifida ou une paralysie cérébrale de classe supérieure.

« Les enfants représentent une réelle variété de limitations physiques, explique Abbott-Peter. “Nous concentrons nos efforts sur les enfants qui ont une limitation physique, mais de la force dans le haut du corps, pour être capable de pousser le fauteuil.”

Abbott-Peter déclare que les écoles et les enseignants à travers la province ont adhéré au programme Let’s Play. Quant aux parents avec des enfants à mobilité réduite, certains sont plus réceptifs que d’autres.

“Beaucoup de parents concentrent leurs efforts sur le côté médical lorsque leurs enfants sont petits,” explique-t-elle. “Ils ont tendance à mettre l’accent sur la physiothérapie et à les garder ambulatoires et ce genre de choses, et ils en oublient que les enfants ont aussi besoin de jouer.”

‘J’aime les aider à changer d’attitude envers les fauteuils roulants. J’aime amener les parents et les enseignants à participer pour avoir à l’esprit que ces enfants ont besoin de jouer et de s’amuser, et simplement être en mesure d’avoir du plaisir comme n’importe quel autre enfant.

‘C’est un processus d’éducation individuel. Mais ayant une limitation physique moi-même, et me déplaçant toute la journée en fauteuil roulant, je pense que les parents sont plus aptes à établir un lien avec moi. Je les aide à voir ce dont leur enfant est capable.’

Let’s Play a démarré avec le partenariat entre l’Institut Rick Hansen, le gouvernement provincial, et la Wheelchair Basketball Society en C.-B. Depuis lors, Let’s Play fonctionne sur une base de donnant-donnant sous la direction de Wheelchair Basketball, avec un récent financement émanant de Vancouver Foundation, Telus et le Comité paralympique canadien.

Les programmes scolaires ont été entrepris dans des communautés aussi disparates que Vancouver, Kamloops, Powell River, Prince George, Fort St. John, Kitimat, et Terrace. Dans certains cas, Let’s Play a œuvré en partenariat avec des agences et des organismes locaux comme Pacific Institute for Sport Excellence (PISE) à Victoria, le centre de santé Sunny Hill à Vancouver, et le Conseil des parcs de Vancouver. Plus récemment, Let’s Play s’est associé à Participaction et leur ‘Bring Back Play Funmobile’ pour atteindre les régions les plus éloignées de la province.

Le but ultime est d’aider les enfants à développer le goût pour une activité physique à vie et les habiletés pour le faire. Vous pouvez en apprendre davantage sur le programme Let’s Play en consultant le site Web de l’organisme. Pour amener le programme Let’s Play dans votre école ou votre communauté, vous pouvez obtenir des renseignements en envoyant un courriel à [email protected], ou en appelant au (604) 333-3530 pour parler à un animateur du programme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *