Sport de qualité : l’art de créer de bons programmes pour nos enfants

Lorsqu’il s’agit de sport et d’activité physique, des programmes de qualité peuvent apporter de grands bienfaits à votre enfant. En plus de développer la littératie et la condition physique, ils raffermissent notamment la confiance et l’estime de soi ainsi que la sociabilité et le leadership.

Mais trouver de tels programmes n’est pas toujours facile, et c’est pourquoi on observe au Canada et aux États-Unis – dans la plupart des pays développés, en fait – une volonté croissante d’évaluer la qualité des programmes de sport et d’activité physique que nous offrons à nos enfants.

Confrontés au déclin de l’activité physique chez les jeunes, qui s’exprime aussi par une hausse marquée des cas d’épuisement et d’abandon, de plus en plus d’organismes sportifs et récréatifs entament une réflexion sur leur manière de fidéliser et de former les participants à leurs programmes. Ils doivent non seulement évaluer si les programmes en question favorisent l’apprentissage et le développement, mais aussi s’ils sont amusants, sécuritaires et agréables.

Au Canada, Le sport c’est pour la vie a créé une grille de vérification détaillée afin d’aider les clubs sportifs et les organismes communautaires à évaluer la qualité de leurs programmes. De la formation des entraîneurs à la conception des installations en passant par les politiques d’inclusion, tout y est.

Pour Stephen Norris, l’un des premiers promoteurs du sport de qualité au Canada, le concept repose sur trois composantes : les personnes, les programmes et les lieux.

« Mais prudence par rapport au troisième élément, note-t-il. On s’empresse souvent de construire des installations sportives et récréatives à la fine pointe, quand ce devrait être selon moi la dernière étape du processus. Avant toute chose, les instructeurs et les entraîneurs doivent créer un bon environnement. »

Cela dit, de quoi faut-il tenir compte au moment de chercher un programme pour notre enfant? Posez-vous d’abord ces questions :

  • Les entraîneurs et les instructeurs ont-ils suivi le Programme national de certification des entraîneurs?
  • La sécurité des participants est-elle assurée au moyen de vérifications du casier judiciaire, de protocoles en matière de commotions cérébrales et de plans d’action d’urgence?
  • Est-ce que chaque enfant participe et s’amuse? Certains sont-ils à l’écart?
  • Sentez-vous que le respect envers les enfants, les entraîneurs, les parents et les arbitres est plus important que la victoire?
  • Les instructeurs et entraîneurs veulent-ils mieux connaître votre enfant? Au besoin, sont-ils prêts à adapter le programme dans un esprit d’inclusion?
  • Incite-t-on les préadolescents à explorer toutes sortes de sports et d’activités pendant l’année?
  • Met-on l’accent sur les tactiques visant la victoire, ou sur le développement de la littératie physique, des qualités physiques et des habiletés?
  • Les régimes d’entraînement, le format des compétitions et l’équipement conviennent-ils au stade de développement des enfants?
  • L’équipement ainsi que les installations d’entraînement et de compétition sont-ils sécuritaires, propres et accessibles?

Si dans l’ensemble les réponses vous conviennent, vous avez probablement affaire à un programme de qualité. Mais si plus de deux d’entre elles ne vous satisfont pas, tâchez d’en savoir plus ou allez voir ailleurs.

Le sport et l’activité physique ont une influence inestimable sur la santé et la confiance de nos enfants. Voilà pourquoi nous devons tous ensemble exiger des programmes de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *