Lettre ouverte aux parents : un arbitre s’exprime

avril 6, 2015 Aucun commentaire »
Lettre ouverte aux parents : un arbitre s’exprime

Cher parent,

Lorsque j’ai commencé à arbitrer il y a 4 ans de cela, j’ai accepté d’être la cible de risées et d’agressions de temps à autre. À ma grande surprise, j’avais sous-estimé la fréquence et l’étendue des abus à l’encontre des arbitres. Parfois, les conflits et le non-respect proviennent d’enfants seulement âgés d’une dizaine d’années. Pourquoi cela arrive-t-il?

Dans mes rôles d’arbitre de soccer pour les jeunes, d’officiel de match et de vétéran de centre-arrière, je fais ce que je peux pour influencer la façon de traiter les arbitres. Et comme personne n’a plus d’influence dans la vie des enfants que leurs parents, j’aimerais profiter de cette occasion pour vous parler de votre rôle à aider à faire cesser ce comportement.

Que vous soyez entraîneur bénévole, maman qui s’occupe des collations, entraîneur d’équipe ou bien ramasseur de ballons, je vous ai vu vous enthousiasmer des lignes de touche et c’est fantastique. Il se peut que vous soyez novice dans le monde du sport, ou bien que ce soit le cas de votre petit athlète; quoi qu’il en soit, je peux vous affirmer que vous êtes solidaire, aimant et que l’expérience sportive de votre enfant vous tient à cœur. Lors de vos discours d’encouragement avant les parties, vous avez parlé de travail d’équipe, d’esprit sportif, d’être à l’écoute de l’entraîneur, ou encore des bienfaits des oranges à la mi-temps.

Mais si vous n’avez pas mentionné à votre enfant l’importance de l’arbitre, alors vous avez omis une chose qui est aussi essentielle que les protège-tibias.

Le moment est venu d’exposer à votre enfant une vision positive de l’arbitre afin que vous puissiez tous les deux aborder chaque compétition avec une ouverture d’esprit. En étant un modèle comme spectateur respectueux, vous collaborerez à développer votre athlète en un joueur respectueux.

Beaucoup de gens associent l’arbitre ou « ses rayures » à de la négativité et à de l’opposition. Aussi, la prochaine fois que vous aurez envie de partager une opinion critique ou que votre enfant voudra contester une décision, prenez ceci en compte :

  • Les équipes d’arbitres (incluant les assistants et les 4e officiels) s’entraînent toute l’année afin d’améliorer leur aptitude à arbitrer une partie. Sur le terrain, en ligne et en classe, des séances sont prévues pour perfectionner tous les aspects du jeu de l’arbitre, incluant la condition physique et la gestion des conflits. Tout comme les joueurs, les arbitres luttent pour jouer au plus haut niveau et sont souvent évalués sur leurs compétences.
  • La plupart des arbitres avec lesquels j’ai travaillé s’engagent personnellement pour faciliter un jeu équitable. Contrairement à la croyance populaire parmi les spectateurs, il importe peu aux arbitres que l’une ou l’autre équipe gagne et ils ne sont pas affectés par le résultat final. Dans un monde parfait, l’arbitre est une figure passive du jeu, pas un agent actif qui l’altère. La plupart des arbitres travaillent fort pour créer ce monde parfait.
  • La responsabilité la plus importante de l’arbitre, indépendamment de l’âge des joueurs, est la sécurité. Aucun niveau de compétition ou période de temps dans un match ne compromettra ce détail. Les moments les plus tragiques pour moi pendant une partie correspondent aux entraîneurs et aux spectateurs qui remettent en cause un arrêt dans un avantage de jeu alors qu’un joueur est immobile sur le terrain. Alors que l’intensité du jeu remonte d’un cran, ne négligez pas la priorité qui est la santé d’un joueur.
  • Si vous ne tenez pas des propos injurieux ou des gestes déplacés dans une épicerie, n’utilisez pas des mots grossiers ou des gestes déplacés à la patinoire, au terrain de jeu, au stade ou à l’aréna. Le contexte sportif ne change aucunement ce qui est approprié ou ce qui peut-être toléré, et les enfants ne devraient pas être menés à penser le contraire. En tant que modèle pour de jeunes joueurs, il en est de la responsabilité de tout un chacun de faire preuve de dignité et de respect, quel que soit le lieu.
  • Enfin, souvenez-vous que les arbitres sont humains. Vous avez certainement déjà entendu cette affirmation auparavant, et elle est exacte. Nous les arbitres, commettons des erreurs pendant les parties. Elles sont petites ou grandes, nous manquons des hors-jeu, des ballons en main, et des sorties de ballons. Mais les jeux sont rapides et complexes et nous clamons votre indulgence. Nous savons quand nous nous sommes trompés, et nous aimerions souvent changer certaines de nos décisions, mais de la même façon que la vie continue, la partie doit se poursuivre. Comme les joueurs, nous essayons d’apprendre de nos erreurs.

À certains égards, être un arbitre est comme être un parent. J’applique les règlements, j’assure la sécurité, j’enseigne le respect mutuel et cultive la passion du jeu… ça vous dit quelque chose? Bien que je sois impartiale sur le terrain, d’une certaine façon, nous ferons toujours partie de la même équipe : nous nous soucions tous deux des jeunes joueurs qui sont les vôtres.

Votre amie et coéquipière,

Jaime l’arbitre

Articles similaires

Que pensez-vous?