7 façons pour les papas d’influencer leurs enfants actifs

Il s’avère que les papas ont une grande influence sur le degré d’activité de leurs enfants. Voici 7 excellentes façons pour les papas d’avoir un gros impact :

1. Donnez le bon exemple

Une étude intitulée « Influence of parents’ physical activity levels on activity levels of young children » (l’influence du niveau d’activité physique des parents sur le niveau d’activité des jeunes enfants) a démontré que les enfants dont les pères sont physiquement actifs ont 3.5 fois plus de chance d’être actifs que les enfants dont les pères ne le sont pas. C’est l’occasion idéale d’essayer quelque chose de nouveau et de montrer à vos enfants combien vous vous engagez dans votre propre activité physique.

Si vous n’êtes pas encore actif, vous vous rendrez bientôt compte quel effet vous aurez sur votre famille en vous mettant à bouger.

2. Encouragez, encouragez, encouragez

Si les enfants savent que leur papa est intéressé par leurs activités, ils auront davantage tendance à continuer. Alors, papas, prêtez attention aux activités de vos enfants. Remarquez que votre fils saute 20 fois de suite à la corde. Questionnez votre fille sur sa partie de Rally Cap démontre que ce qu’ils font vous importe.

3. Jouez avec votre enfant

Jouer avec papa, ne rend pas seulement les enfants actifs, mais les aide à réguler leurs émotions et à développer leur intelligence émotionnelle selon cet article en anglais de Civitas. Si un enfant a un accès de colère en jouant, papa peut régler le problème avec lui. Les enfants s’entendent mieux avec d’autres enfants et sont mieux adaptés à des environnements d’équipe — et dans la vie en général — s’ils comprennent leurs émotions et comment les contrôler.

4. Se tirailler avec vos enfants

Maman est en général le parent prudent qui nourrit, ce qui permet à papa d’être imprévisible. Se tirailler est bon pour les enfants pour un bon nombre de raisons, comme le souligne l’article anglais Art of Manliness (l’art de la virilité). Cela améliore la détermination de votre enfant et l’aide à acquérir du cran, à rétablir les circuits du cerveau pour l’apprentissage, aide à construire une intelligence sociale, instaure le respect des limites, construit les liens entre le père et l’enfant et promeut l’activité physique. Cela donne aussi aux enfants la confiance pour explorer les environs et prendre des risques, notamment lorsque papa est à leur côté.

Ne pensez pas que cela s’adresse juste aux garçons — les filles qui se tiraillent avec leur père ont tendance à avoir une meilleure estime de soi et plus d’assurance et sont plus enclines à socialiser durant l’activité physique.

5. Partez avec votre enfant

L’escapade père-enfant — ou en famille — est une bonne façon pour les enfants de s’impliquer dans de nouvelles activités physiques. Lorsque j’étais enfant, mon père m’emmenait camper. Nous montions la tente, marchions vers la station d’eau, remplissions nos thermos et revenions sur nos pas en marchant à travers les buissons.

En plus de me permettre d’explorer les alentours ainsi que mes aptitudes physiques, papa m’a aussi enseigné à respecter la nature sauvage et ce qui y vit. Au lieu de me cacher qu’il pouvait y avoir des ours dans les bois, il m’a appris quoi faire au cas où j’en rencontrerais un.

Le vécu que les parents peuvent inculquer lors des sorties n’a pas de prix.

6. Transmettez vos connaissances

Les papas ont toute une vie d’apprentissage derrière eux qu’ils peuvent transmettre à leurs enfants à différents moments — c’est la même chose avec les activités physiques. Dès mon plus jeune âge, mon père m’a appris à lancer un Frisbee, comment diriger un canoë (il m’a offert une pagaie pour enfants pour mes cinq ans) à faire voler un cerf-volant et à lancer et mouliner une canne à pêche. Il y a plusieurs choses que j’ai apprises de mon papa lorsque nous étions à l’extérieur en train de jouer et en étant actifs ensemble et c’est pour cela que je suis toujours actif aujourd’hui.

7. Impliquez-vous

Un court article anglais sur l’éducation familiale situe une étude qui a suivi un groupe de garçons et de filles durant 26 ans en observant le rôle du père et de la mère cultivant la santé psychologique et l’empathie des enfants. L’étude a démontré que le facteur ayant le plus d’influence sur la santé psychologique d’un enfant est la façon dont le père s’est impliqué dans les soins de l’enfant. Les enfants dont le père s’implique sont plus enclins à être en sécurité sur le plan affectif et en confiance, à explorer leur environnement physique et avoir de meilleurs liens sociaux — tous associés au savoir-faire physique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *