Des enfants à l’aise et en sécurité autour de l’eau

C’est une tradition estivale dans ma famille : avant le souper, nous allons nous baigner dans la rivière Elbow, près de chez nous à Calgary.

L’été dernier n’y a pas fait exception. Presque chaque soir, dès que mon mari rentrait, nous sautions sur nos vélos pour aller nous rafraîchir. Mes filles raffolent tellement de cette activité familiale qu’elles ne nous laisseraient jamais la manquer! L’activité repousse l’heure de leur coucher, mais elle en vaut entièrement la peine : l’été n’est-il pas fait pour jouer?

Une enfance près de l’eau

Quand j’étais jeune, je vivais à une centaine de mètres de l’océan. J’ai appris très tôt à nager et à respecter les règles générales de sécurité autour de l’eau. Mes parents m’accordaient donc beaucoup de liberté. Mes filles grandissent quant à elles dans la prairie. Seule une colline nous sépare de la rivière, qui est au cœur de nos vies. C’est par le système de sentiers qui la borde que nous nous déplaçons, et les espaces verts sur ses rives sont parfaits pour promener le chien ou bâtir des forts. L’été, nous lançons des pierres, pataugeons et nageons dans ses eaux.

Et comme mes enfants sont encore jeunes, c’est l’endroit idéal où leur enseigner à adopter un comportement sécuritaire autour de l’eau, en leur montrant notamment :

  • à nager;
  • à lire l’eau (vitesse du courant, profondeur);
  • à reconnaître les points d’entrée sûrs.

Comportement sécuritaire dans l’eau et autour

Mes filles, qui ont six et trois ans, ne sont pas encore de bonnes nageuses. Nous leur faisons donc porter des vestes de sauvetage. Nous nous baignons seulement dans les sections de la rivière dont nous connaissons le courant et la profondeur, et nous restons la plupart du temps dans les eaux peu profondes. Dans un méandre de la rivière, où l’eau est plus calme et profonde, mes filles sont autorisées à nager à portée de main d’un adulte.

Nous les obligeons aussi à porter des chaussures d’eau. Comme nous sommes en zone urbaine, il y a souvent des tessons de verre parmi les roches.

À l’âge et au stade où elles en sont, nous les supervisons activement, mais nous espérons que notre encadrement les mènera à prendre leur envol, quand elles seront assez vieilles et expérimentées pour partir seules à l’aventure dans notre quartier.

Avantages de l’exposition à des plans d’eau naturels

Il y a plusieurs avantages à exposer vos enfants à un plan d’eau naturel dans votre région. En voici quelques-uns pour leur littératie physique :

  • La marche sur des roches ou sur tout sol inégal permet de développer l’équilibre.
  • Lancer des galets dans la rivière favorise la coordination œil-main.
  • La nage permet de développer la coordination et la force physique de tout le corps.

Souvenez-vous que pour apprendre à nager, il faut s’y exercer souvent. Chaque fois que votre enfant pourra s’y appliquer, même pour un bref moment, vous constaterez ses progrès. En allant patauger dans la rivière ou le lac le plus près de chez vous, vous récolterez les fruits de tout le temps passé cet hiver à la piscine.

Vous verrez aussi votre enfant gagner en confiance à mesure qu’il s’exerce dans l’eau. Les moments où mes filles ont été les plus fières d’elles, c’est quand elles ont appris à faire du vélo et du ski, et à avancer en nageant.

En maîtrisant ces habiletés fondamentales, elles ont gagné en confiance et enrichi leur répertoire de mouvements, ce qui les aide à pratiquer d’autres activités.

J’espère que vous passerez de beaux moments aquatiques en famille cet été. Et pourquoi ne pas emporter un pique-nique pour rester tout l’après-midi au bord de l’eau?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *