Sécurité dans le sport : conseils aux parents

Un parent veut donner à ses enfants toutes les occasions de réussir et de vivre une vie heureuse, saine et active. Il peut donc les inscrire à un programme sportif ou d’activité physique, qui leur procurera toutes sortes de bienfaits mentaux, physiques et sociaux. Malheureusement, ces bienfaits sont parfois anéantis par les gestes abusifs d’entraîneurs ou de bénévoles auxquels on fait confiance.

S’il est dérangeant ou difficile de l’imaginer, les abus dans le sport existent bel et bien. Devrions-nous donc cesser d’inscrire nos enfants à des programmes sportifs ou d’activité physique? Non : vous pouvez prendre des mesures pour assurer la sécurité de vos enfants.

Pour choisir une activité pour votre enfant, tenez compte des trois grandes composantes du sport de qualité :

  1. Programmes

  • Les enfants participent et s’amusent.
  • Le programme les incite à apprendre.
  • Les activités suivent le programme d’un organisme national de sport reconnu.
  • Informez-vous des politiques et des procédures : par exemple, les membres du personnel et les animateurs sont-ils tous soumis à une vérification du casier judiciaire?
  1. Personnes

  • L’animateur ou l’entraîneur a la formation ou la certification nécessaire à son travail.
  • Intéressez-vous à qui encadrera ou dirigera votre enfant, et n’hésitez pas à poser des questions pertinentes sur les entraîneurs et les activités qu’ils proposent.
  • Repérez les interactions positives et respectueuses entre votre enfant et ses entraîneurs.
  • L’animateur ou l’entraîneur vous met à contribution quand il rencontre un problème avec votre enfant.
  1. Lieux

  • Les parents peuvent assister aux activités ou aux séances.
  • Votre enfant et vous vous sentez à l’aise et en sécurité.
  • Les locaux et l’équipement sont sécuritaires et adaptés à la taille de votre enfant (ex. : hockey sur demi-glace, minimatchs, balles plus petites pour les plus jeunes).
  • Votre enfant n’est jamais seul avec l’animateur ou l’entraîneur – c’est ce qu’on appelle la « règle de deux ».

À lire aussi : Unité d’enquêtes et ligne de signalement des cas d’abus


Les leaders du milieu sportif au pays s’emploient eux aussi à rendre le sport plus sécuritaire. Ils ont mis sur pied plusieurs initiatives visant à proposer une expérience plus sûre aux participants et à offrir du soutien à ceux qui seraient touchés. Leurs efforts ont mené à l’établissement de sept déclarations consensuelles, qui orienteront l’élaboration d’un code de conduite. Pour en savoir plus, cliquez ici.

De plus, la nouvelle Ligne d’assistance du sport canadien est accessible gratuitement partout au pays, que ce soit par téléphone au 1 888 83SPORT (1 888 837-7678), par courriel, texto ou clavardage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *