Trouver de l’équipement sportif à bon prix

Lorsque mon fils a décidé très tôt que le hockey était son sport de prédilection, j’étais moi-même en tant que passionnée de hockey ravie. Pas notre compte en banque, en revanche. Entre les frais de ligue, les déplacements pour les tournois et l’achat d’équipement, le hockey nous a coûté une grande somme chaque année.

Avec trois enfants ayant pratiqué toute une variété de sports au fil des ans, nous avons dépensé l’équivalent du budget annuel d’un petit pays en équipement. Les crampons de soccer, les gants de baseball, les raquettes de tennis, les patins, les casques de vélos — etc., etc. — ont tous trouvé domicile chez nous.

Il n’est pas surprenant de lire que la participation aux sports a chuté ces dernières années. Dans un rapport diffusé par la CIBC et KidSport en janvier 2014, 52 % des parents ont révélé que leur enfant ne participe pas à des jeux structurés à cause du coût de l’équipement. À titre d’exemple, le prix de l’équipement de hockey peut varier de 280 $ à plusieurs milliers de dollars. Et quand vous achetez de l’équipement à votre enfant, que parfois il ne porte qu’une seule année parce qu’il grandit trop vite, les achats sont rarement des événements uniques.

Y a-t-il un moyen de se procurer du matériel moins dispendieux? Absolument! Certaines ressources sont faciles à trouver et d’autres nécessitent quelques recherches. Mais au bout du compte, si cela signifie plus de participation dans le sport et moins d’argent à débourser, cela en vaut la peine.

Ce qu’il faut garder en tête, lorsque l’on est à la recherche d’équipements sportifs, c’est la sécurité dudit équipement. Afin d’assurer la sécurité de votre enfant, tout l’équipement doit être bien ajusté. Les casques de hockey doivent être aux normes CSA, non fendillés, munis d’une mentonnière en état, pas trop serrée. Les patins doivent être exempts de rivets manquants ou rouillés, de lame fissurée ou de cuir entaillé. Pour toutes les autres parties, cherchez des signes d’usure et assurez-vous surtout qu’ils sont à leur taille.

Les détaillants d’articles de sport d’occasion

Un moyen pratique d’acheter de l’équipement sportif moins cher est de l’acheter dans les magasins d’articles d’occasion. Il existe dans les 10 provinces du Canada, des magasins de seconde main comme Play It Again Sports ou Sports Trans-Action. L’avantage d’acheter directement dans ces magasins est qu’ils se procurent du matériel d’occasion en parfaite condition. On peut trouver de l’équipement pour une vaste variété de sports incluant la planche a neige, le soccer, le tennis, le golf, et bien d’autres.

Les achats d’occasion en ligne

Quel que soit l’endroit où vous résidez, vous pourrez grâce à une recherche rapide sur internet sur des sites classifiés comme Craigslist, eBay, ou Kijiji trouver un grand nombre d’articles à vendre. À l’occasion, vous aurez peut-être même la chance de mettre la main sur un équipement que quelqu’un aura acheté, mais jamais utilisé et qu’il sera prêt à céder à un bon prix. La plupart du temps, des photos sont jointes aux annonces, mais la meilleure façon de juger de la qualité d’un article est de l’inspecter sous toutes les coutures.

Les ventes hors saison

Vous avez besoin de nouveaux maillots de bain pour vos enfants? Attendez septembre que les magasins liquident leurs stocks et vous pourrez éventuellement profiter de remises de 75 %. Des patins de hockey? Attendez l’été. Mais n’oubliez pas que vos achats risquent de ne plus aller à votre enfant au moment où il en aura besoin. Utilisez votre jugement pour acheter à bon escient, et vous pourrez cependant certainement faire de bonnes affaires.

Les locations des ligues sportives

Beaucoup de ligues sportives disposent d’équipement à louer. C’est une excellente manière de vous procurer de l’équipement à un prix modique qui vous garantit que vous ne dépensez pas pour quelque chose qui n’ira plus à votre enfant d’ici peu parce qu’il grandit trop vite. Contactez la ligue au plus tôt pour vérifier s’ils font de la location et si c’est le cas faire une réservation.

Les magasins de location

De nombreux magasins de locations à travers le pays prêtent de l’équipement pour une fraction du prix d’achat. Cette option est particulièrement intéressante si votre Eugenie Bouchard décide après quelques mois de leçons de tennis qu’elle préfère se comparer à Christine Sinclair en soccer. Les magasins de location vendent aussi fréquemment leur équipement lorsqu’ils ont des surplus.

Les programmes de ristourne de 50 % (Half back)

Beaucoup de magasins, en particulier ceux qui vendent des skis et certains qui vendent des vélos ont des programmes vous permettant d’acheter de l’équipement pour vos enfants en début de saison et de le rendre à la fin de la saison et d’obtenir un crédit de 50 % sur l’équipement de la prochaine saison. Ce système est intéressant lorsque vos enfants vous arrivent au nombril en été et à l’épaule en décembre!

Les programmes d’échange

Il y a énormément d’occasions d’échanger de l’équipement avec d’autres en ligne et en magasin. Afin d’encourager le recyclage du matériel, Mountain Equipment Coop (MEC) a une boutique de troc en ligne. De nombreuses ligues sportives organisent aussi leurs propres échanges avant le début de la saison. Vérifiez auprès de la ligue de votre enfant, lors de l’inscription, si cette façon économique d’acquérir de l’équipement est offerte.

Les dons communautaires

Certaines ligues sportives favorisent les dons de charité et demandent aux familles de faire don du matériel qu’ils n’utilisent plus; la ligue offre alors ces articles gratuitement à des joueurs. Il y a aussi des programmes comme le service de santé publique de Sudbury et de la région qui récupère des vélos et des patins usagés. Les enfants peuvent soit échanger des équipements contre d’autres ou tout simplement repartir avec un article. Le service organise des échanges de vélos deux fois par an, et cinq fois pour les patins. L’année dernière, le service a distribué 422 paires de patins! À Halifax, la ville commandite une fin de semaine de braderie pour encourager le recyclage. Les résidents placent les articles (les équipements de sports étant l’un des articles autorisés) au bord du trottoir avec la mention « gratuit » et les autres résidents peuvent se servir.

Les friperies

Des boutiques comme Goodwill ou l’Armée du salut vendent de l’équipement sportif, mais selon l’équipe de vente des magasins c’est assez aléatoire, dépendant de ce qui est donné. Il se peut que vous ne trouviez rien une semaine, mais que vous trouviez votre bonheur la semaine suivante. Si vous recherchez une aubaine, c’est malgré tout une possibilité.

Et pour ceux qui sont de la vieille école, il y a toujours :

Les ventes de garages

Parcourez les petites annonces et vérifiez les affiches aux coins des rues ainsi que les tableaux d’affichage des collectivités. Les familles sont en général désireuses de se séparer de toutes sortes de biens, incluant les équipements sportifs, et les ventes-débarras sont certainement une solution. C’est une excellente façon de recycler et une nouvelle occasion de faire des affaires en or (sans oublier les macramés et les laboratoires de chimie des enfants des années 70; qu’est-ce qui pourrait mal tourner?).

Les coûts reliés au sport des enfants peuvent assurément être élevés. Mais en faisant quelques recherches, réduire quelques dépenses pour l’équipement peut être un argument ultime, rendre les parents plus heureux et avec un peu de chance impliquer plus d’enfants dans le sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *