Actif pour la vie étudie les bienfaits des programmes de littératie physique sur la petite enfance

En quoi les programmes de littératie physique des garderies sont-ils bénéfiques pour les enfants? Voilà la question à laquelle l’équipe de recherche d’Early Years Physical Literacy tente de répondre dans le cadre d’une nouvelle étude lancée à l’automne dans 22 garderies de l’Alberta et de la Colombie-Britannique.

Pourquoi cette étude est-elle importante?

Beaucoup d’études s’intéressent aux bienfaits de l’activité physique pour les enfants d’âge scolaire et les jeunes, mais bien peu traite de son importance pour la petite enfance. Cette lacune s’explique peut-être parce qu’on présume généralement que les jeunes enfants sont naturellement actifs. Or, ce n’est plus le cas. Pourtant, l’activité physique est essentielle à leur développement général. Voici quatre autres raisons qui expliquent l’importance de cette étude :

Le saviez-vous?

Le tiers des enfants d’âge préscolaire au Canada souffrent d’embonpoint ou d’obésité. Les tout-petits sont sédentaires en moyenne 7,5 heures quotidiennement; c’est pour certains la moitié de la journée! Et seuls 15 % des enfants d’âge préscolaire respectent les recommandations en matière de temps passé devant un écran, soit moins d’une heure par jour.

Les saines habitudes s’acquièrent tôt

La petite enfance, soit la période de 0 à 5 ans, oriente la trajectoire que suivra notre vie. C’est donc le moment idéal pour inculquer de saines habitudes aux enfants. Il y a lieu de mener des travaux qui démontreront la meilleure manière de favoriser l’activité physique et la littératie physique durant cette période, ainsi que leurs bienfaits sur le développement des enfants.

Une garderie offre le cadre idéal

La plupart des jeunes enfants passent la majeure partie de leur journée à la garderie. En leur proposant régulièrement des occasions de bouger et de développer leur littératie physique, nous pouvons favoriser leur motivation et leur confiance. Nous leur fournissons aussi les moyens d’être actifs toute leur vie, ce qui réduit les risques de problèmes de santé éventuels.

Le jeu actif prépare les enfants à l’école

Bouger peut aider les jeunes enfants à se préparer à l’école en développant leurs fonctions exécutives et leur faculté d’autorégulation. L’activité physique leur permet aussi de gagner en confiance, en persévérance, en créativité et en résilience.

Une vie qui commence du bon pied

Les jeunes enfants inactifs sont plus susceptibles de souffrir plus tard de plusieurs maladies, comme le diabète de type 2, les problèmes cardiaques et les troubles immunitaires. Ils sont aussi plus vulnérables à l’anxiété, à la dépression et aux problèmes d’estime de soi.

L’équipe de recherche d’Early Years Physical Literacy, en collaboration avec B2dix et Actif pour la vie, mène une étude au sein de 22 garderies en Alberta et en Colombie-Britannique. Celle-ci vise à démontrer les bienfaits des programmes de littératie physique au sein des services de garde.

Dans le cadre de cette étude, nous :

  • aiderons les éducateurs de la petite enfance à proposer des programmes de littératie physique de qualité;
  • évaluerons leur incidence sur le développement cognitif, social, émotionnel et physique des enfants;
  • communiquerons nos résultats aux décideurs, aux éducateurs et aux familles.

Actif pour la vie a créé une page regroupant les nouvelles de cette étude. Nous y diffuserons nos découvertes au fil de nos recherches. Restez à l’affût!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *