Tour d’horizon des programmes de littératie physique dans les écoles

Parce que les enfants passent beaucoup de temps à l’école, chaque établissement doit compter sur un programme de littératie physique. Pour être efficace, un tel programme doit avoir pour but d’améliorer la santé des étudiants sous toutes ses formes – leur santé émotionnelle, physique, cognitive et comportementale, notamment. D’ailleurs, il est important de parler des excellents programmes du genre qui existent au pays, et de saluer les écoles inspirantes qui montrent la voie. J’en présenterai donc une par province ou territoire dans l’article que voici.

*(Certains des liens sont uniquement en version anglaise)

Colombie-Britannique, Farm Roots Mini School

Un jour sur deux, les étudiants quittent la salle de classe traditionnelle pour se rendre à la Farm Roots Mini School, qui leur propose une expérience d’apprentissage concrète : diriger une entreprise d’agriculture durable. Si vous avez déjà passé une journée à jardiner, vous savez que c’est exigeant. Non, ce n’est pas un entraînement classique, mais la pratique du jardinage et de l’agriculture a des effets bénéfiques sur la santé. En plus d’améliorer la forme physique, elle vous permet de passer du temps en plein air, ce qui augmente votre bien-être. Et bien sûr, les aliments qu’on cultive soi-même seront toujours plus sains que les produits transformés vendus en magasin. Les étudiants de la Farm Roots Mini School acquièrent des compétences essentielles qui leur serviront leur vie durant.

Alberta, Julia Kiniski School

Voici une école qui fait preuve d’originalité pour s’assurer que les étudiants restent actifs et en santé. Elle a noué un partenariat avec Alien In-Line pour leur apprendre le patin à roues alignées, et leur offre des cours de Zumba pour les faire bouger et enrichir leur répertoire de mouvements. Elle leur propose aussi un club de course et des sports intramuraux, car elle se fait un devoir de promouvoir l’activité physique quotidienne et un mode de vie sain. J’adore quand on sort des sentiers battus pour exposer les jeunes à toutes sortes de possibilités.

Saskatchewan, Confederation Park Community School

Parce que rester assis pendant des heures fatigue le corps et l’esprit, les étudiants de cette école peuvent prendre une pause pour se dégourdir. Le professeur d’éducation physique, Jeff Marshall, leur donne accès au gymnase s’ils veulent s’entraîner. Du coup, ils gèrent eux-mêmes leur temps : une fois prêts, ils retournent en classe, mieux disposés à apprendre. Le gymnase en question ressemble à ceux où on fait du CrossFit. J’adore la configuration (version anglaise) de cet endroit où on peut lever des poids, frapper des ballons d’exercice et renverser des pneus, mais aussi l’approche : comme dans la vie de tous les jours, vous pouvez y aller quand vous en avez besoin ou envie.

Manitoba, Gillam School

La variété d’activités physiques offertes par cet établissement est épatante. Je n’avais jamais vu de concours de pêche sur glace dans une école. Les étudiants peuvent participer à divers jeux nordiques que pratiquaient leurs ancêtres, et explorer leur culture ce faisant. C’est l’esprit même de la littératie physique : l’activité physique qui s’inscrit dans quelque chose de plus vaste, comme la culture. Oui, nous bougeons pour rester en santé, mais le mouvement ne doit pas seulement être synonyme d’effort physique. En l’arrimant au quotidien et aux expériences de l’étudiant, vous augmentez les chances que celui-ci reste actif pour la vie.

Ontario, École élémentaire et secondaire Rivière Rideau

À l’école élémentaire et secondaire Rivière Rideau, les étudiants ont la chance d’apprendre dans la nature, que ce soit en courant dans la forêt, en grimpant aux arbres ou en créant des jeux en plein air. Ils peuvent s’amuser avec des bâtons pour stimuler leur imagination, construire des forts ou soulever des pierres lourdes pour améliorer leur littératie physique. Ils peuvent aussi pratiquer leur équilibre sur des troncs d’arbre et créer des balançoires. C’est donc tout naturellement qu’ils peaufinent les bases du mouvement (agilité, équilibre, coordination et vitesse) tout en apprenant et en profitant du grand air.

Québec, École secondaire du Triolet

L’école secondaire du Triolet a fait équipe avec Skateducation pour ajouter une option unique à son programme sport-études. Maintenant, les étudiants peuvent apprendre les rudiments de la planche à roulettes ou parfaire leur maîtrise de la discipline, à l’intérieur comme à l’extérieur. J’imagine que ce n’était pas facile de trouver un enseignant capable d’enseigner ce sport, ce qui explique le partenariat avec Skateducation. C’est en tout cas une avenue prometteuse pour faire bouger durant la journée ceux qui n’aiment pas les cours d’éducation physique traditionnels.

Ne manquez pas la seconde partie de cet article. D’ici là, n’hésitez pas à me faire découvrir des écoles qui auraient pu aisément avoir leur place dans ce palmarès. Elles sont si nombreuses à accomplir des choses extraordinaires pour nos enfants… Que nous sommes chanceux d’être Canadiens!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *