Pourquoi j’adore voir mes enfants s’adonner au jeu risqué à l’extérieur

Dans la forêt près de chez moi, il y a une pente raide que mes enfants (âgés de un, quatre et six ans) adorent gravir. Elle est boueuse, glissante et jonchée de racines. Inévitablement, les enfants vont tomber, se relever, et tomber encore. 

J’adore les voir se surpasser pour arriver au sommet, car je sais que ça leur permet de bâtir leur confiance et leur procure un sentiment d’accomplissement. En outre, ils tissent un lien avec la nature dès leur plus jeune âge, ce qui, j’espère, les incitera à protéger notre planète.

En hiver, la pente est couverte de neige et de glace, et ils adorent grimper aussi haut que possible avant de dévaler la meilleure glissade que la nature a à offrir. Bien souvent, lorsque d’autres parents passent près de nous, ils semblent se retenir de crier « Faites attention! ». Mais je sais quelque chose qu’ils ignorent : lorsque nous permettons à nos enfants de prendre des risques à l’extérieur, une magie opère.

La pandémie de COVID-19 limite grandement les activités que nos enfants peuvent faire, avec qui ils peuvent les faire et les endroits qu’ils peuvent fréquenter. Impossible pour eux de manger une bouchée avec un copain au café du coin, de bouquiner dans une librairie ou de laisser aller leur imaginaire avec des amis. 

Nous en sommes tous attristés, mais n’oublions pas : la nature, elle, est toujours ouverte

Non seulement le jeu aventureux permet-il à nos enfants de rester actifs et heureux et de bâtir leur confiance et leur résilience, il leur permet aussi de calmer l’anxiété que nous ressentons tous en cette période étrange.

La nature fait ressortir le meilleur de nos enfants

Il n’y a rien comme une sortie en nature pour faire ressortir le meilleur de mes enfants (et, bien franchement, de moi-même aussi). C’est un véritable cadeau pour moi que de les voir faire preuve de créativité, régler des problèmes et travailler en équipe tout en étant actifs. Et ce cadeau est complètement gratuit.

Je ne suis pas la seule à penser cela. Bon nombre d’études font état des avantages que procure le jeu extérieur risqué et non structuré chez les enfants. L’une d’entre elles, publiée dans l’International Journal of Environmental Research and Public Health, révèle que le jeu dans des environnements où les enfants peuvent prendre des risques favorise la créativité et la résilience, en plus d’avoir des répercussions positives sur la santé, le comportement et le développement social.

Notre santé mentale et physique est tributaire de nos sorties à l’extérieur, même s’il fait tempête ou pleut des cordes. Cela peut me prendre une demi-heure de plus pour habiller les enfants, mais quand je les vois gagner en confiance et être actifs dans la joie, je me dis que le jeu en vaut la chandelle.


À lire aussi : Les enfants doivent jouer dehors plus souvent


Laissez vos enfants vous montrer de quoi ils sont capables

Lorsque mes enfants s’adonnent au jeu risqué, je les encourage toujours à déterminer eux-mêmes leurs limites. Mon enfant de quatre ans veut grimper à un arbre? Si tu te sens à l’aise de le faire, vas-y. Mon plus vieux veut sauter du haut d’une grosse roche? Si tu penses que tu peux y arriver, pas de problème. Je veux leur montrer que j’ai confiance en eux. Je veux qu’ils sachent que je respecte leur capacité de juger leurs propres habiletés. 

Bien sûr, je suis là s’ils ont besoin de moi. Si je remarque qu’une branche risque de casser, je leur rappelle d’avoir plus d’un point d’appui. Si le niveau d’eau du ruisseau qu’ils adorent traverser est élevé et que le courant est fort, nous évaluons la situation ensemble et déterminons si elle est sécuritaire. J’évite de les empêcher d’essayer quelque chose, sauf si ça représente un danger grave et immédiat (par exemple s’ils se dirigent vers des flammes!). 

Aller jouer dehors, ça signifie aussi aller faire le plein de liberté. Je ne leur mets jamais des bâtons dans les roues. J’essaie plutôt de les aider à déterminer leurs limites et à réaliser les conséquences de leurs choix.


À lire aussi : Votre enfant et le jeu risqué : jouez le rôle d’un sauveteur


Le jeu actif en nature aide les enfants à traverser cette période d’incertitude

On peut avoir peur de laisser nos enfants s’adonner au jeu risqué, mais c’est maintenant l’une des seules choses normales qu’ils peuvent faire sans avoir à suivre d’innombrables consignes. Pas besoin de masque pour grimper à un arbre, gambader dans les feuilles d’automne ou aller glisser.

Quand la vie est imprévisible, le rythme de la nature est calmant et rassurant. Si vous sentez que la COVID dépossède vos enfants de l’avenir que vous aviez imaginé pour eux, donnez-leur le moment présent : profitez des couleurs automnales, de la neige et du renouveau printanier… et bien sûr de la plus grosse pente qui soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *