Encouragez une fille, augmentez son activité physique

Encouragez une fille, augmentez son activité physique

Nous voulons que tous les enfants canadiens développent le savoir-faire physique et qu’ils restent actifs pour la vie, mais motiver aussi bien les filles que les garçons à participer à des sports et des activités n’est pas un processus figé dans une forme unique. Dans les milieux sportifs, les filles reçoivent moins d’encouragements et ont moins confiance en elles comparativement aux garçons de leur âge.

Une nouvelle étude d’Archives of Disease in Children rapporte que les filles ne reçoivent pas l’activité physique quotidienne recommandée. Lorsqu’on les compare aux garçons, les filles accusent 30 % de retard.

Comment prévoyez-vous encourager les filles de votre entourage à recouvrer la confiance dans le sport?

Les statistiques sur le manque d’éducation physique des enfants ne font pas défaut, et celle-ci nous a particulièrement interpellés : seulement 11 % des filles âgées de 5 à 8 ans pratiquent l’heure d’activité physique quotidienne recommandée, comparativement aux garçons, selon une nouvelle étude de Archives of Disease in Childhood. Que se passe-t-il?

L’une des raisons est que les filles ont moins d’occasions, affirme Marj Snyder, Ph. D., responsable en chef de la Women’s Sports Foundation dans l’East Meadow, NY. Des décennies après Title IX, il y a toujours un écart entre les sexes dans les cours d’éducation physique – un plus petit pourcentage de filles y assiste. Mais ce qui génère réellement ce penchant, c’est que les filles ont moins tendance à se sentir encouragées et ont moins confiance en elles, affirme Snyders. Aussi décourageant que cela puisse paraître, cela signifie qu’il y a quand même une lueur d’espoir : il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour donner à votre fille le coup de pouce nécessaire pour installer les habitudes saines dont elle a besoin pour la vie. Par où commencer :

Montrez le chemin. « Les mamans ont parfois une attitude perfectionniste pour ce qui est d’enseigner le sport à leurs filles » déclare Snyder. Elles diront, « Oh, je ne sais pas jouer au basketball ou au soccer, je ne peux donc pas l’enseigner à ma fille. Quand bien même vous n’étiez pas la joueuse vedette (ou même dans l’équipe) ça n’a aucune importance ». Ce qui compte c’est passer du temps avec votre fille, faire des tirs au panier, botter le ballon, ou essayer ce nouveau jeu de danse complètement fou.

Offrez plein d’options tôt. « Les filles arrivent dans le sport plus tard et quittent plus tôt que les garçons,’ dit Snyder. ‘Cela veut dire que nous avons moins d’occasions d’être impliquées. » Que ce soit d’aller à la piscine quelques jours par semaine ou de s’inscrire à un cours d’arts martiaux, laissez-la essayer tout un tas de diverses activités jusqu’à ce qu’elle en trouve une ou deux qu’elle aime.

Aller voire un match à l’école secondaire  « Les enfants ont tendance à admirer le plus les personnes au-dessus d’eux, » déclare Snyder. Emmenez votre fille à un match d’une équipe locale féminine pour l’inspiration du moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.