Allez les bébés, on bouge!

Les premiers pas d’un enfant : voilà un grand moment pour les parents et les autres adultes présents dans sa vie! Qu’il survienne avec maman ou papa, chez les grands-parents ou à la garderie, cet exploit est toujours accueilli avec des effusions de joie. Suivent les textos enthousiastes envoyés à la famille et aux amis, photos ou vidéos à l’appui.

Cette joie est légitime. C’est difficile d’apprendre à bouger pour un bébé! Tout comme l’apprentissage de la lecture, qui sollicite les capacités langagières qu’un bébé développe dès qu’il peut entendre et interagir avec vous, le savoir-faire physique s’acquiert bien avant les premiers pas.

Quand un bébé pleure pour qu’on le prenne, ce n’est pas seulement parce qu’il a besoin d’être rassuré; il veut aussi faire l’expérience du mouvement, sentir ce que c’est que d’être bercé et observer comment les personnes autour de lui bougent leur corps.

Même si un nouveau-né ne semble pas faire autre chose que dormir, manger et salir sa couche, ses mouvements en apparence maladroits des bras et des jambes renforcent graduellement ses muscles et sa coordination. Voilà pourquoi il est si important de donner souvent aux bébés l’occasion de bouger leur corps librement, sans qu’ils soient restreints par des sièges d’auto, des balançoires ou des sauteuses.


À lire aussi : 7 étapes pour préparer votre enfant à être sur son bedon


Pendant combien de temps un bébé doit-il jouer activement?

Selon les directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour les enfants de 0 à 4 ans, ceux-ci ne doivent pas être immobilisés plus d’une heure à la fois dans une poussette, un siège ou tout autre dispositif limitant leurs mouvements.

Même si votre bébé semble content d’être assis, ne le laissez pas devenir un paresseux de poussette! Pendant vos sorties, saisissez les occasions de déposer votre bébé sur une couverture étendue sur le gazon, de l’asseoir sur vos genoux, et de le laisser explorer ou ramper, ou bien prenez des pauses pour le sortir de sa poussette et laisser se dégourdir. Quant aux plus vieux, encouragez-les à marcher (ou à courir!) le plus possible.

Plus votre enfant est actif, mieux c’est; voici les recommandations minimales en matière d’activités physiques quotidiennes pour les enfants de 0 à 4 ans :

  • Les bébés qui ne se déplacent pas encore doivent passer au moins 30 minutes, réparties sur toute la journée, à plat ventre.
  • Les tout-petits et les enfants d’âge préscolaire doivent faire de l’activité physique pendant au moins trois heures chaque jour au total.

Les écrans détournent souvent les enfants du jeu actif. Les parents devraient donc surveiller le temps qu’ils passent devant la télé ou une tablette.

  • Le temps d’écran n’est pas recommandé du tout pour les bébés de moins de deux ans.
  • Les tout-petits ne devraient pas passer du temps assis devant un écran, mais ils peuvent danser ou reproduire les mouvements qu’ils voient à la télé.
  • Les enfants de deux à quatre ans ne doivent pas passer plus d’une heure par jour assis devant un écran.

Mais mon bébé déteste être posé sur le ventre!

Passer du temps à plat ventre est difficile pour les bébés, puisqu’il leur faut beaucoup de force pour simplement lever la tête. Bien des nouveau-nés se fatiguent vite sur le ventre. Il est donc normal qu’ils pleurent après quelques minutes! La prochaine fois, allongez-vous vous aussi sur le ventre devant votre bébé, chantez ou parlez-lui, ou placez-le à plat ventre sur votre ventre (mais ne vous surprenez pas si bébé s’endort – une mère ou un père est un lit très confortable!). Si vous avez des enfants plus vieux, ou si d’autres enfants sont autour, encouragez-les à jouer avec le bébé ou près de lui pendant qu’il est placé sur le ventre ou sur le dos.


À lire aussi : Adapter l’environnement de bébé : 5 ajustements qui favorisent le mouvement


Chaque mouvement compte

On trouve de nos jours toutes sortes de dispositifs pour porter les bébés, comme des sauteuses et des exerciseurs. Or, la meilleure façon d’assurer le bon développement de votre bébé, c’est de lui donner le plus souvent possible l’occasion de bouger librement dans un environnement sûr. Les bébés ont besoin de temps pour apprendre à coordonner leurs muscles et développer l’équilibre nécessaire pour s’asseoir, ramper, marcher et grimper.

Si les balançoires, les sièges et les exerciseurs sont pratiques pour les parents – voire nécessaires s’ils ont besoin de leurs deux mains pour accomplir une tâche – l’idéal pour votre bébé, c’est de pouvoir bouger librement selon ses capacités, dans un environnement stimulant et sûr.

« Même aux premiers jours de leur vie, les enfants doivent pouvoir bouger librement. De nos jours, les bébés passent de plus en plus de temps assis dans des sièges d’auto, des chaises hautes et des poussettes. Or, nous n’avons peut-être pas suffisamment réfléchi aux conséquences de ces dispositifs restrictifs sur leur développement. »

Dre Sara Benjamin-Neelon, professeure à l’école de santé publique Johns Hopkins Bloomberg (version anglaise)

Chaque petit mouvement que fait votre enfant compte pour beaucoup. Et il n’y a pas que le temps à plat ventre qui lui est bénéfique. Le temps qu’il passe sur le dos, dans vos bras, à être bercé ou à danser avec vous est tout aussi précieux. Il n’y a aucune raison de presser votre bébé à s’asseoir ou à se tenir debout, ni aucun avantage à le placer artificiellement dans ces positions ou à lui « enseigner » ces habiletés avant qu’il ne soit prêt.

S’il a suffisamment de temps et d’espace pour bouger à son gré, votre bébé développera naturellement les habiletés, la confiance et la motivation nécessaires pour courir, sauter, sautiller, et plus encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *