Encore plus de preuves en faveur de la demi-glace pour les enfants

En mars 2017, Hockey Canada a adopté une politique de jeu en zone réduite visant tous les joueurs de niveau initiation (5-6 ans) et novice (7-8 ans) au pays. Elle entrera en vigueur lors de la saison 2018-2019, mais déjà, plusieurs fédérations et associations ont adopté la demi-glace. C’est donc dire qu’après avoir tant enflammé les experts, la théorie voulant que cette approche soit préférable deviendra la norme pour les parents et leurs enfants.

Dans un article récent, je me suis attardé sur les résultats d’une étude menée par la division de l’analyse des données de la Ligue nationale de hockey (LNH) : celle-ci concluait que les enfants qui jouent au hockey sur une demi-glace ont plus d’occasions de manier la rondelle et d’effectuer des passes que ceux évoluant sur une pleine glace, et décochent deux fois plus de tirs au but. Surtout, ils ont plus de plaisir.

Bien des parents nous ont fait part de leurs commentaires sur cet important changement. Certains s’en réjouissent, mais d’autres sont d’avis que le hockey sur demi-glace nuira au développement de leur enfant.

Au fil des remarques formulées, une question s’est par ailleurs imposée : quelle preuve a-t-on que le hockey sur demi-glace est favorable au développement global des jeunes?

Les bienfaits à long terme de la demi-glace

L’article évoqué plus haut ne se fondait peut-être que sur une étude, n’empêche :  les résultats de celle-ci étaient convaincants. Nous avons donc poussé plus loin nos recherches en épluchant une série d’articles et d’études. Nous avons ainsi découvert que selon bien des scientifiques et experts d’un peu partout dans le monde, le hockey en zone réduite favorise l’amélioration à long terme. Concrètement, il a une incidence marquée sur tous ces aspects du sport :

  • Maniement de la rondelle
  • Qualité des tirs et des passes
  • Choix de jeu
  • Patinage (rotations, virages, équilibre, coordination, agilité)

L’idée selon laquelle le hockey sur demi-glace améliore le patinage est la moins consensuelle. Cependant, une étude de Hockey Alberta (version anglaise) tend à la valider :

Dans l’ensemble, une analyse des données et l’observation de séances sur glace appuient l’hypothèse selon laquelle la zone réduite favorise le développement des habiletés de patinage et de la capacité d’accélération chez les jeunes hockeyeurs du niveau initiation, les préparant à ce qui les attend aux niveaux plus élevés. [traduction libre]

C’est un constat du genre qui a poussé Hockey Canada à imposer le jeu sur demi-glace au niveau initiation, comme en témoigne cette vidéo :

La preuve chez les pros

Les spécialistes et les scientifiques s’entendent sur les vertus d’une approche à long terme du développement des jeunes joueurs et athlètes.

Vous faites partie des parents qu’agace cette philosophie?

Bien sûr, il est facile de se concentrer sur les irritants à court terme – la défaite de l’équipe de votre enfant, par exemple. Mais malgré l’échec, les tout-petits développent leurs habiletés et leur confiance, et ils peuvent avoir du plaisir. Ce sont des acquis qui les accompagneront tout au long de leur vie sportive.

Par ailleurs, si le hockey sur demi-glace est une nouveauté pour bien des parents canadiens, on le pratique depuis longtemps, et ce, même au sommet.

Ainsi, du hockey mineur à la LNH, bien des entraîneurs préconisent les exercices en zone réduite quand vient le temps de développer les habiletés. De jeunes vedettes comme Auston Matthews (version anglaise), recrue de l’année en titre, attribuent même leur succès à cette approche.

Je laisse d’ailleurs le mot de la fin à Sidney Crosby, un des meilleurs joueurs de son époque et de l’histoire du sport. Dans la vidéo présentée plus haut, il dit : « Vous devez faire des jeux en zone réduite; plus vous travaillez cet aspect, meilleur vous devenez. »

Vous pouvez prendre Crosby au mot : voyez à quel point les espaces restreints n’ont plus de secret pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *