L’activité physique pour le parent non sportif

L’activité physique pour le parent non sportif

J’adore regarder le sport. J’ai vu des milliers de matchs. Pendant les Jeux olympiques, je suis rivé à l’écran, et je me lève à des heures indécentes pour regarder le tennis. J’ai vu des tonnes de films et de documentaires à propos d’athlètes de renom. Le sport est pour moi une fascination, une inspiration et une véritable source de joie.

Qu’en est-il de mes propres prouesses? Disons qu’enfant, je n’étais pas le premier choisi pour les sports d’équipe.

Pourtant, j’adorais bouger. J’allais partout en vélo, et je ne manquais pas une occasion de nager à la piscine ou au lac. Mes amis et moi jouions à la tague, nous nous pourchassions dans les modules de jeu du parc et faisions des compétitions de hula-hoop. Voilà comment je bougeais. 

En grandissant, je me suis fait des amis qui n’aimaient ni le sport ni toute autre forme d’activité physique. Certains étaient férus d’art, de science, de cuisine ou de lecture. D’autres avaient essayé le sport en éducation physique, mais n’avaient pas accroché. D’autres encore s’étaient découragés après de mauvaises performances. Et puis il y avait ceux qui n’avaient simplement aucun intérêt à être actifs.

Soudainement, je suis parent

Notre instinct de parent nous dit que les enfants ont besoin de bouger, et au fond de nous, nous savons qu’il en est de même pour les adultes. 

Mais à notre âge, est-ce trop tard pour commencer à bouger? Nul besoin de courir un marathon ou de joindre votre ligue de baseball locale. Si ce n’est pas pour vous, il y a de nombreuses autres façons de retirer les bienfaits de l’activité physique pour la santé. 

Il suffit de trouver une activité (ou plusieurs) que vous aimez. Ça pourrait être aussi simple que de marcher! Vous ne trouverez peut-être pas chaussure à votre pied au premier essai, mais le jeu en vaut la chandelle. 

Par où commencer?

Une étape à la fois. Ça ne sert à rien de se lancer à fond dans un sport de niche.

  • Bien vivre avec l’hésitation

Avez-vous peur de ne pas être à la hauteur ou de faire un fou de vous-même? Rien de plus normal. La frustration sera probablement aussi au rendez-vous. 

Un exemple : ma fille de dix ans et moi nous sommes inscrits à une course de 5 km, alors que je n’avais pas couru depuis de nombreuses années. La course se terminait par une montée (QUI pensait que c’était une bonne idée?!). Disons simplement qu’au fur et à mesure que je montais la pente finale, ma fille a découvert de plus en plus de nouveaux mots d’église.

Mais lorsqu’on trouve quelque chose qui nous anime, les doutes, la frustration et la honte se métamorphosent en confiance, en estime de soi et en fierté.

  • Quelles sont les options?

Si vous ne savez pas par où commencer, il existe des cours en ligne et en personne pour à peu près tout. Vous pouvez vous joindre à un groupe de course, suivre un cours de danse ou même apprendre à jongler en ligne, dans le confort de votre salon. 

Vous avez du stress à évacuer? Optez pour le yoga, la boxe ou même le lancer de la hache. 

Si vous voulez rencontrer d’autres parents, restez à l’affût d’activités comme le cardiopoussette ou les cours avec service de garde. S’abonner à un groupe de parents sur les réseaux sociaux est une autre façon d’élargir ses horizons.

Un autre moyen d’intégrer l’exercice à sa routine est de faire ses commissions à vélo ou à pied.

Trouvez-vous un hula-hoop (ma mère de 81 ans adore utiliser son hula-hoop lesté pour épater la galerie, principalement composée de ses petits enfants; pouvoir se vanter est un avantage souvent oublié d’un mode de vie actif). 

Planifiez des randonnées avec des amis.

Trouvez une piscine qui offre des plages d’entraînement et restez dans le couloir lent (selon votre niveau).

  • Votre famille est votre alliée

L’activité physique est un bon moyen de resserrer les liens familiaux. Il existe tellement de façons d’être actif en famille. Vous pouvez danser, jouer dans l’eau, planifier des balades à pied ou à vélo, ou même jardiner ensemble. 

  • Acceptez les choix de vos enfants et joignez-vous à eux

Si vos enfants préfèrent les sports organisés, pratiquez avec eux dans votre cours ou sur le terrain de l’école. Lancez-vous la balle, ou alternez entre les positions d’attaquant et de gardien de but. 

Demandez-leur des conseils. Ils se sentiront valorisés de jouer le rôle du formateur, et non du formé, pour une fois. Offrez d’aider lors des entraînements, d’organiser les transports ou de planifier des rassemblements d’équipe. 

Plus vous prendrez part au sport que votre enfant aime, plus vous en apprendrez sur lui – et peut-être aurez-vous envie de vous y mettre aussi!

Pourquoi bouger un peu plus?

  • Les bienfaits pour la santé! Vous avez vu les infopubs, entendu les nouvelles et lu les études… l’activité physique fait des merveilles en prévention et aide à éviter ou à contrôler plusieurs problèmes de santé.
  • Un meilleur sommeil. Vous connaissez quelqu’un qui a plus besoin de bien dormir que les parents?
  • Un regain d’énergie. Lorsqu’on a de jeunes enfants, l’énergie est une denrée rare.
  • La réduction du stress. Deux mots : les enfants.
  • Les interactions sociales. Ou du temps pour soi, si c’est ce dont vous avez besoin.
  • Être un modèle actif pour ses enfants.
  • La confiance en soi! Sortez de votre zone de confort. Vous serez fier de vous et gagnerez en confiance.
  • Les réalisations. Même si l’objectif n’est pas toujours de gagner, chaque fois que vous bougez, vous remportez une victoire personnelle.
  • Le plaisir! Lorsque vous trouverez l’activité ou le sport qui vous passionne, le plaisir sera inévitablement au rendez-vous. 
  • Le temps passé en famille. L’un des principaux avantages de l’activité physique est qu’elle vous donne une chance de connecter avec votre enfant sur un autre plan.

Un point essentiel à retenir

Lorsque vous cesserez de vous considérer comme une personne « non sportive » et que vous deviendrez une personne qui aime bouger, vous en tirerez des avantages qui dureront toute votre vie. 


Pour en savoir plus sur l’activité physique non sportive :

Conseils pour bouger avec un enfant non sportif

10 conseils pour les parents non sportifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.